Effectifs de police, la promesse est-elle tenable ?


Fin 2017, la France devrait compter 249 040 policiers et gendarmes. La promesse de François Hollande est-elle tenable ? En ce jour de grève des chauffeurs de taxis et des enseignants, l’Oeil du 20h n’a pas compté les manifestants mais les forces de l’ordre. 

Fin 2012, il y avait 239 040 policiers et gendarmes sur le terrain. Fin 2013, 1471 postes ont disparu, à l'inverse de ce qui avait été annoncé. Pour le ministère de l'Intérieur, "c'est le bilan de la précédente majorité". De 2013 à fin 2014 en revanche, les effectifs augmentent légèrement, notamment grâce à une astuce comptable. Mis à la disposition d’EDF ou de la SNCF pour surveiller les centrales ou les trains, 1045 gendarmes n’apparaissaient pas dans le budget sécurité. Le gouvernement les a tout simplement réintégrés. Mais malgré le tour de passe-passe budgétaire, fin 2014 il y avait toujours moins de policiers et de gendarmes qu’au début du quinquennat.

Deux ans pour créer 9000 postes

Concrètement, où en sommes-nous aujourd'hui ? Avec 240 000 policiers et gendarmes, les effectifs dépassent pour la première fois ceux de 2012. Mais pour atteindre l’objectif fixé par François Hollande, il ne reste plus que deux ans pour créer 9000 postes. Les écoles de police pourront-elles tenir le rythme ? Certains syndicats en doutent à cause notamment du manque de formateurs et d'écoles.

Le ministère de l’Intérieur assure que la promesse est tenable. Une vaste campagne de recrutements est en cours et les candidats ne manquent pas. En outre, la formation a depuis été réformée : depuis décembre2015, les gardiens de la paix ne sont plus formés en 12 mois mais en 10 mois et demi.

Publié par L’Œil du 20 heures / Catégories : Non classé

A lire aussi

  • Aucun article lié
  • Antibobo

    A part le mariage pour tous, quelle promesses a t-il tenu ?