Vers la fin du cumul des mandats ?


La fin du cumul des mandats, c'est une promesse dont on a beaucoup entendu parler après le deuxième tour des régionales. A l'heure de l'intronisation des nouveaux conseillers régionaux, l'Oeil du 20h a voulu vérifier si les engagements avaient été tenus.

Dans la famille des Républicains et Centristes, Valérie Pécresse quittera bien son siège de député d'ici quelques jours. Christian Estrosi abandonnera lui aussi son siège de député et de maire de Nice, l'ancien ministre a néanmoins prévu de conserver la présidence de l'agglomération niçoise. Quant au nouveau président de la grande région Nord-pas-de-Calais-Picardie, Xavier Bertrand, ce dernier s'était fait le pourfendeur du cumul. S'il compte bien démissionner de ses mandats de député et de maire, il restera tout de même conseiller municipal de Saint-Quentin et continuera de présider sa communauté d'agglomération.

Que dit la loi ? Aujourd'hui un parlementaire ne peut conserver qu'un seul mandat dans un exécutif local, comme une présidence de région, de département ou une mairie. Et la loi ne changera pas avant 2017, c'est donc pour le moment qu'une question de principe. Un principe auquel souscrit évidemment le Front national. Pourtant dans la pratique, les députées européennes Marine Le Pen et Sophie Montel sont aussi conseillères régionales. Quant à Marion-Maréchal Le Pen, elle cumule aussi ses responsabilités avec son nouveau mandat régional.

Quelques années plus tôt, le candidat Hollande alors en pleine course pour la présidentielle avait édicté un principe de non-cumul des mandats. C'est pourtant son ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian qui a été élu à la tête de la région Bretagne. Ce dernier cumule les fonctions mais pas ses indemnités. Alors, sommes-nous proches de la fin du cumul des mandats ? Si l'on ajoute aux parlementaires les présidences d'agglomération, les conseils régionaux et départementaux ainsi que les conseils municipaux, 3951 élus cumulent au moins deux mandats. 

Publié par L’Œil du 20 heures / Catégories : Non classé

A lire aussi

  • Aucun article lié
  • Slash 1789

    quand on reprend les slogans de ce parti ou des autres avant les élections ils vous promettent ce qu'ils ne pourront jamais tenir !Comme disait notre regretté Coluche :"Tous pour un et tous pourris" !

  • Colette Grietroda

    Oui, mais pour "certains" le non-cumul...ce sera après eux...pour les autres!!!