Suicide à l'hôpital Pompidou et burn out des médecins

Après le suicide du  Pr Megnien, cardiologue à l' Hôpital Européen Georges Pompidou, nous avons questionné un de nos confrères, médecin et enseignant à l'Université, qui travaille sur le burn out et la souffrance des personnels soignants.

Le burn out est lié à l'épuisement professionnel: c'est d'abord un épuisement émotionnel, un sentiment de dépersonnalisation, un sentiment d’accomplissement personnel bas puis le craquage.
Est-ce une pathologie plus fréquente ou plus visible qu'avant ? Ce qui est sûr, c'est que sa prise en charge a du mal à trouver sa place entre psychothérapie (pleurer) ou syndicalisme (crier).

2 fois plus de suicide chez les médecins

Il y a 2,37 fois plus de suicide chez les médecins et  53% des médecins seraient aujourd’hui menacés par le burn out. De plus, 12,3% des médecins libéraux auraient l'intention d'abandonner et 10% les médecins hospitaliers.

"Le problème  pour le médecin, c’est de se rendre compte qu'il n'est pas immunisé contre les maladies (si, si, c’est vrai …mais c’est dur) et aussi qu'il ne l'est pas non plus contre la misère humaine. Je croyais que le corps médical n’était habité que par des gens bien élevés et qui veulent aider les patients et aussi, les collègues : que des gentils, quoi…. Et bien, vous me croirez ou pas, mais je commence à douter.

Pourquoi s’est-il jeté par la fenêtre ? L’enquête le dira, mais en tout cas, certains disent qu’il aurait été maltraité par son environnement professionnel. Franchement, je n’en sais rien. D’abord, je ne suis pas cardiologue, ensuite, je ne travaille pas dans son hôpital et donc je ne prends pas position. Pourtant, reconnaissez que ça fait désordre."

Quelques perspectives

Reconnaître le soignant en tant que personne
Reconnaître la pénibilité (et le caractère passionnant) du métier de médecin
Parmi les facteurs de risques, on retrouve: le sexe féminin, le travail en libéral et les conditions d'exercice difficile (surcharge de travail, administratif...) ...

"Les médecins ne sont plus sur un piédestal, mais on veut quand même des médecins admirables, capables d'écouter, de convaincre, d'être remis en question, de tenir compte de la prise de risque et du principe de précaution, d'être humains, mais on ne leur laisse rien passer en tant que professionnels"

"A l'heure des RTT... et dans la société des loisirs dans laquelle nous vivons, nous avons perdu notre statut d'être humain. Il est logique pour les autres de travailler trente-cinq heures et impensable pour nous d'alléger nos cinquante-cinq heures"

Etes vous à risque de burn out ? Faîtes-le test

 

Publié par Souriez vous êtes soignés / Catégories : Non classé

A lire aussi

  • Aucun article
  • figarette

    merci de coller comme toujours à l'actualité. J'ai fait le test bien sûr :) !

  • maryse.boilon@gmail.com

    Bonjour
    Professionnel de santé spécialisé en prévention des RPS pour les soignants
    je dois faire une conférence dans un congrès international sur ce sujet et souhaiterais citer les chiffres que vous annoncer.
    Pourriez vous me donner les liens des études qui vous ont servi pour vous documenter??
    Merci bien et continuez à parler ce sujets aussi graves avec simplicité et humour.
    MB

  • maryse.boilon@gmail.com

    Bonjour
    comment faire pour avoir une réponse à ma question?
    Merci