Grisaille = dépression ?

Oh les beaux jours ? Non, plus vraiment... l'été est un doux et joli souvenir, l'automne s'est déjà fait remarquer ces derniers jours sur le nord de la France. Certains redoutent particulièrement le temps gris, cette grisaille tenace qui vous enveloppe de son crachin automnal, rendant l'atmosphère quelque peu oppressante. En automne, certains départements, du nord et du nord est notamment, peuvent parfois connaître plusieurs jours d'affilés sans apercevoir une seule fois le soleil. Or, il n'est pas besoin d'être savant pour savoir que ce temps influence directement notre humeur... quitte à ce que certains tombent franchement en dépression.

Motus !

Heureusement, les Anglo-saxons ont trouvé LE mot qu'il faut pour décrire cet état dépressif une fois l'automne arrivé: SAD (Seasonal Affective Disorder). Cette dépression intervient entre l'automne et le printemps. Selon certaines études savantes, 15%, au moins, des personnes sont susceptibles de connaître une "dépression saisonnière".

Zéro sérotonine

Je ne veux pas jouer le professeur Rollin ("qui a toujours quelque chose à dire") mais connaissez-vous la sérotonine ? La sérotonine est un neurotransmetteur sécrété par les neurones. C'est la lumière qui favorise sa production. La sérotonine agit directement sur certaines zones du cerveau, notamment celles responsables du plaisir et de certaines fonctions vitales (comme se nourrir, dormir, etc.). Bref, moins de soleil, cela signifie donc, entre autre, moins de sérotonine.

Ce n'est d'ailleurs pas pour rien qu'une grande partie de la population des pays du nord manque de vitamine D durant l'hiver. En Belgique, au Canada ou dans le nord de la France, plus de 50% des habitants connaîtrait un déficit en vitamine D durant l'hiver...

Publié par matthieuwa / Catégories : Actu

A lire aussi

  • Aucun article
  • Carine_ZZZZ

    Il y a une conférence sur ce thème le 24 octobre prochain: http://www.afe-eclairage.fr/blogdelafe/une-personne-sur-six-est-touchee-par-la-depression-saisonniere-editorial-du-professeur-christian-corbe/