Un été foudroyant...

On l'avait annoncé à cor et à cri dans le gros média, on allait voir ce qu'on allait voir: l'été 2013 serait pourri, une "année sans été" a même osé un présentateur météo qui officie sur une radio nationale et dont nous tairons le nom. Heureusement, les météorologistes sérieux ne s'étaient jamais avancés jusqu'à jouer les acrobates et les funambules de la prévision dite saisonnière... mais copieusement assaisonnée de conditionnels, tout de même.

Donc, non l'été n'est pas pourri, bien au contraire, ce mois de juillet a été, certes, chaud et très ensoleillé - et le mois d'août n'a pas trop mal commencé - mais on a aussi oublié de dire qu'il avait été... très foudroyé !

Juillet 2013 a enregistré 527 496 impacts de foudre, soit... 5 impacts toutes les cinq secondes. Ce mois frôle ainsi les records de foudroiement des neuf dernières années. Juillet 2006, qui avait été très chaud et très sec, avait enregistré près de 800 000 impacts de foudre en France... De toute façon, le mois de Juillet est en moyenne le plus foudroyé de l'année.

La carte ci-dessous indique le nombre moyen de jours d'orages par an entre 1999 et 2006.

Cette carte ne donne qu'un bref aperçu des départements les plus touchés en moyenne par la foudre. Il s'agit du sud est de la France (et surtout les départements proches des Alpes) ainsi que le quart sud ouest (notamment l'Aquitaine). Mais attention, il faut aussi tenir compte de la saison ! Les orages en méditerranée éclatent surtout à l'automne. En Manche et en Bretagne, on échappe plus qu'ailleurs aux orages l'été, mais en revanche il s'en produit par exemple l'hiver: ce sont des orages d'air froid. Ils se caractérisent, en général, par des lignes de grains très virulentes, qui viennent de la mer et se dirigent vers la côte.

"Allumeeeeeez le feu !..."

La foudre se manifeste partout, et provoque différents types de dégâts. On le sait, nos églises ne sont pas toujours en très bon état (faute de moyen dit-on...), mais la foudre n'améliore en rien la situation. Environ 200 clochers d'église sont frappés chaque année par le dieu tonnerre. Et certains subissent parfois de sérieux dégâts...

Autres joies estivales: les incendies. A cause de la foudre, jusqu'à 15 000 départs de feu sont recensés chaque année. Merci les pompiers !

Et sans parler des opérateurs téléphoniques qui n'apprécient guère de payer des factures salées à cause des orages, mais c'est ainsi... En 2004, dans son livre "La foudre", l'ingénieur Claude Gary estimait que France Telecom (aujourd'hui Orange) pouvait chiffrer les dégâts causés par la foudre "à environ 60 millions d’euros sur ses réseaux télécoms, hors G.S.M". Foutue foudre !

Le pape démissionne... et la foudre frappe.

Pour certains ce fut un signe, pour d'autres un simple hasard. Certainement verra-t-on cette soirée du 11 février 2013 mentionnée comme une anecdote dans les livres d'histoire, un clin d'oeil fait au départ du pape.

Car, quelques heures après que le pape Benoit XVI a annoncé qu'il renonçait à la charge pontificale, un orage violent s'abattait sur Rome et notamment sur la cité du Vatican. Ce soir là, selon certains observateurs, la foudre s'est abattue au moins trois fois sur le dôme de la basilique Saint-Pierre...

Au ralenti...

 

Publié par matthieuwa / Catégories : Actu

A lire aussi

  • nene

    les orages peuvent bruler des maisons ?