"On ressent une grande fierté, de la joie et aussi un immense soulagement"

(MAXPPP)

Du champagne, des baisers, quelques larmes et un immense soulagement. Juste après le vote définitif de la loi ouvrant le mariage aux couples de même sexe, les opposants à la loi se sont retrouvés près de l'Assemblée nationale, tandis que les partisans se sont rassemblés devant la mairie du 4e arrondissement de Paris. Lesbiennes, gays, hétéros, jeunes ou vieux, tous ont savouré une "victoire qui laisse un goût amer". Pour beaucoup, ce 23 avril 2013 restera une date historique. Paroles de partisans du mariage pour tous.

photo

Simon, 23 ans. "Aujourd'hui, c'est la fin de sept mois particulièrement difficiles. Je ressens beaucoup de joie face à cette victoire. On a enfin une devise républicaine qui a plus de sens. Les homos ne sont plus exclus, c'est donc un immense progrès. Je me réjouis car cette loi va faire reculer l'homophobie, même si dans l'immédiat cela va rester difficile. La journée est historique, je m'en souviendrai jusqu'à la fin de mes jours."

photo (1)

Anne, 44 ans, Sophie, 48 ans. "On ressent une grande fierté, de la joie et aussi un immense soulagement. Tout au long de ce débat, on a entendu des horreurs. On finit donc très éprouvées moralement. Il y a eu énormément de fantasmes et de peurs. Aujourd'hui, on a envie de dire qu'il ne faut pas avoir peur de nous, nous n'allons pas détruire le mariage des hétéros ! La loi va tirer toute la société vers le haut, c'est le sens de l'histoire. Nous pensons surtout aux jeunes qui, dans vingt ans, trouveront ce mariage banal et subiront moins de discriminations."

photo (2)

Claire, 21 ans. "Quel bonheur de célébrer cette belle journée ! Cela fait huit mois que cela dure, qu'on entend des choses ignobles sur les lesbiennes et les gays. Je suis bisexuelle et j'en ai pris plein la tête. Ce débat était long, dur à vivre, mais cela finit bien. Je ne suis pas sûre de me souvenir de cette journée, je garderai la mémoire de toute cette période, l'espoir de vivre mieux et la violence mêlés. Aujourd'hui, j'espère que le climat va s'apaiser un peu, on va pouvoir souffler."

photo (3)

Marc, 42 ans. "J'avais besoin d'être avec les gens pour partager un sentiment positif et des sourires après ce qu'il s'est passé. Nous pouvons nous sentir fiers, forts et heureux aujourd'hui. C'est un jour important, un élan positif vers l'égalité, je ne dirai pas que c'est historique car il ne faut pas galvauder les mots. Le moment est important, cela va apaiser après les mots très durs que nous avons subis. La victoire est amère parce qu'on a réalisé, avec ce débat, que rien n'était gagné. L'homophobie et la violence sont toujours là."

photo (4)

Rosa, 52 ans, Ariane, 32 ans. "C'est l'aboutissement de notre engagement. Respectivement, on a trente ans et dix ans de lutte, voilà ce que cela représente. L'émotion est donc très forte car c'est un grande étape vers l'égalité. Mais si le moment est historique, il y a de l'amertume. D'abord parce que le gouvernement a reculé sur la procréation médicalement assistée. Mais aussi parce que les homophobes se sont lâchés dans ce débat. Cela aura, au moins, permis de montrer à la société que cela existe toujours, sauf qu'il n'y a eu aucune réponse forte des politiques à toutes ces violences."

photo (5)

Léo, 25 ans. "Je ressens un profond soulagement. Ces sept mois de débats ont été très fatigants. Je suis content et inquiet à la fois. J'ai longtemps pensé que ce n'était pas ma sexualité qui définissait qui j'étais, alors je ne voyais pas l'intérêt de se battre. Ce sont les manifestations et l'ampleur de la mobilisation des anti-mariage pour tous qui m'ont fait prendre conscience qu'il fallait se battre, que rien n'est acquis."

photo (6)

Morgan, 22 ans, Arnaud, 22 ans. "Aujourd'hui, nous fêtons la fin d'une période trouble et du climat de tension. C'est un jour historique mais c'est avant tout un grand 'ouf de soulagement'. On va pouvoir retrouver une vie normale et on espère que l'homophobie latente va se tasser. Cela a été très lassant d'être le centre des discussions au fil des mois, dans les médias, en famille, entre amis... Il fallait répondre, se justifier, se défendre, assumer. Le mariage ? Peut-être pour plus tard. En attendant, on va retrouver du calme."

A lire aussi

  • http://www.facebook.com/profile.php?id=100000438918836 Salah Ben Marzouk

    sé hechmé lilfrancis

  • christian Pascal

    Tant mieux pour la reconnaissance sociale que pourront acquérir les couples homosexuels !!
    Mais le mariage ce n'était pas seulement cela, ce n'était pas un diplôme sociale de relation amoureuse. C'est l'institution sociale qui protège l'union des sexes d'où naissent les enfants.
    Par cette loi c'est à une vérité naturelle que l'on s'attaque.. Certains écologistes radicaux sont contre cette loi justement pour cela !... La suite logique de cette loi sera la PMA, voire la GPA.
    Il y avait d'autre solution pour protéger les couples homosexuels et leur donner une reconnaissance !! Si le gouvernement à voulu cette loi, c'est par idéologie, il semble vouloir le démantèlement des normes sociétales, comme il démantèle le droit du travail.... 
    La recette du progressisme : Vous prenez une norme de la société, vous en cherchez les limites, les contraintes, vous prenez quelques individus qui se situent au delà, vous criez au scandale que ces gens sont injustement discriminés, et vous faites sauter la limite...  C'est le célèbre "Il est interdit d'interdire". On peut supprimer toutes nos lois avec ce principe.  Au fait, à quoi servent les lois ? 
    Le nœud du problème est là. Les Lois c'est un l'ensemble de règles qui nous permettent de vivre-ensemble, cela sert à protéger les faibles contre les forts, et éviter que la liberté à outrance nous mène à la loi du plus fort. Démanteler les lois c'est revenir à la loi de la jungle.
    Ici en l’occurrence la législation du mariage s'est construite pour protéger l'enfant, le père, la mère.
    Mais Pour madame bertinotti, une femme qui accouche, cela ne fait pas de cette femme la mère de l'enfant... On ne sait plus qui est la mère de qui, qui est le père de qui (PMA), on démantèle même le vocabulaire. Tout cela au nom de la liberté.
    J'ai peur que les premiers à en souffrir soient les enfants. Si même le vocabulaire est détourné, comment les enfants sauront qui ils sont ?

    • patpoker2

       Entièrement d'accord avec vous Christian, c'est une abominable erreur de plus pour ce gouvernement, nul doute que je voterai dorénavant à droite toute !

    • magnum31

       "Par cette loi c'est à une vérité naturelle que l'on s'attaque"
      Le mariage n'est pas une vérité naturelle"Les Lois c'est un l'ensemble de règles qui nous
      permettent de vivre-ensemble, cela sert à protéger les faibles contre
      les forts"Et en quoi les faibles vont souffrir parce que 2 hommes ou 2 femmes se marient? En quoi des enfants vont souffrir de ce que les adultes qui s'occupent de lui pourront être reconnus comme leurs parents? En quoi un enfant souffrira d'avoir 2 hommes ou 2 femmes qui l'aiment au lieu d'un homme et une femme?

  • patpoker2

    MERCI à monsieur Hollande et à son gouvernement de gauche, en plus déjà de toutes ses bourdes, d'avoir réussi à DIVISER la société française sur quelque chose de très grave par surcroit, décidément ce gouvernement est en-dessous de tout, c'était sûrement le baroud d'honneur avec la démission et de nouvelles élections :-)

  • Fragg78

    Quelle honte ! Comment peut-on laisser de tels propos homophobes sur ce cite web. C'est insultant pour notre pays tout entier. Arrêtez de croire que l'homosexualité est une erreur de la nature. Et que c'est anormal. C'est vous les homophobes, qui êtes les anormaux, les erreurs de la nature. Je suis hétérosexuel à 100%, et biologiste, mais l'homosexualité a sa place dans notre société. C'est l’intolérance, et la haine des autres qui n'ont rien à faire dans notre beau pays.
    Cette loi aura eu le mérite de faire sortir le loup du bois. Je pense que nous étions nombreux à ignorer qu'autant de sentiments bas et malsains pouvaient exister autour de nous. A présent, nous savons un peu plus qui sont nos voisins et qu'il faudra s'en méfier.

  • LuisSeise

    Concernant les gays ou les hétéros, j'en ai rien à foutre ... Mais les droits de l'enfant se situe ou dans tout ca ? Pour son équilibre psycologique et moral, comme la nature l'oblige, il doit etre entouré de la tendresse d'une mère et d'un père.  
    Les conséquences vont être lourdes, vous ne perdez rien poutre attendre.   

    • Marquerino

      Bravo,bien causé

    • Takumo

      poutre attendre? Allez donc vous enlever la paille dans votre oeil d'abord!

       comme la nature l'oblige..... moi la nature, elle m'a enlevee mon pere quand j'avais un an. La nature n'oblige certainement pas la discrimination, puisque dans la nature tous les gouts sont la!

  • Fragg78

    Qui êtes-vous pour décider ce qu'oblige la nature ? Si un enfant doit absolument avoir un père et une mère, alors, que doit-on faire quand une mère (ou un père) est seul(e) pour élever son enfant ? Doit-on lui en retirer la garde ? Avant d'interdire l'adoption par deux personnes du même sexe, voulez-vous d'abord interdire le divorce ?
    Nous devons proclamer qu'un enfant est beaucoup mieux élevé par deux parents du même sexe, que par un seul parent. Ceux qui croient qu'il y a des risques pour le développement psychologique des enfants ont des idées arriérées sur le sujet. Il y a beaucoup d'enfants aujourd'hui qui ont été élevés par 2 hommes ou plus souvent par 2 femmes. Ils sont devenus des adultes équilibrés et intelligents (et majoritairement hétéro !) alors arrêtez avec ces idioties d'un autre âge.
    Ce qui compte pour qu'un enfant soit élevé dans de bonnes conditions, c'est avant tout qu'il soit aimé. Parce qu'un enfant a besoin de l'amour de ses parents. Et il y a beaucoup de couples homo qui sont tout à fait capables d'aimer des enfants, autant que des couples hétéro. 
    Notre société a besoin d'évoluer, et c'est surtout dans vos têtes que ça doit avoir lieu !
    Sans compter que les propos qu'on peut lire ici ne concernent pas seulement la question de l'adoption, mais également le mariage en tant que "valeur humaine". Et j'en profite pour rappeler à certains que les homosexuels sont au moins aussi "humains" que vous.

    • LuisSeise

      Je ne décide rien ! et à vous lire, on croirait que le divorce se trouverait uniquement du côté des hétéros ! 
      Nous n'sommes pas sur la même longueur d'onde, voila tout ! A bon entendeur.  

      • MarionsNous

         Jusqu'à aujourd'hui, oui, obligatoirement, le divorce n'était que du côté des hétéros puisqu'eux seuls pouvaient se marier....

  • manitou

    Bon et bien soyez heureux, vous avez de la chance car a une époque pas si lointaine papa et maman pouvaient partir à la guerre puisqu'il n'y aurait pas eu de géniteur 

  • patpoker2

     FELICITATIONS ET BRAVO à monsieur Hollande et à son gouvernement de gauche, MAGNIFIQUE,en plus déjà de toutes leurs bourdes, d'avoir réussi à DIVISER la société française sur quelque chose de très grave par surcroit, décidément ce gouvernement est en-dessous de tout, c'était sûrement le baroud d'honneur avec la démission et de nouvelles élections :-)
    Alors que l'on défendait les droits des colocataires, dont les homos, vous, les homos, nous avez radicalisés et, maintenant, on va se battre pour défendre les vraies valeurs humaines piétinées par ce gouvernement socialiste dangereux et incompétent et loué soit le Président Poutine pour l'interdiction de la gay pride, provocatrice et indécente, voilà ce que vous récoltez et récolterez à cause de votre entêtement à exiger le mot "mariage" et l'adoption d'enfants qui n'ont pas droit à la parole ! Vous n'avez rien gagné, au grand contraire, désolé
    Qu'ils aient les droits, OK, pas de problème, pourquoi ce lobby d'homos veut-il que cela s'appelle mariage ?? C'est détruire l'image même de la famille "normale" !
    C'est une véritable abomination, à la fois risible et contre nature, avec le sacrifice d'enfants innocents qui devront porter le fardeau ridicule de parents unisexes et dont l'avenir psychologique sera lourdement hypothéqué, c'est encore de la lâcheté électoraliste gauchiste, avec des Valls, Hollande et consoeurs inconscients, entêtés et incapables, et cette loi est à annuler dès que la droite reviendra au pouvoir !

    • magnum31

       Toute personne qui loue Poutine a vraiment des questions à se poser sur la qualité de ses informations et ses valeurs morales.

      • Pluton92

        magnum31, Poutine est le chef d'un état qui a subi plus de 70 ans de communisme avec des dizaines de millions de victimes à la clé et un pays dans un terrible délabrement économique, social et humain. Etes-vous bien sûre d'être bien placée pour juger la politique de Poutine ? Etes-vous bien sûre de votre propre "qualité de l'information" ? Quant aux "valeurs morales", je ne sais pas quelles sont les vôtres mais quand ceux qui parlaient hier du "bilan globalement positif des Pays de l'est" se permettent aujourd'hui de critiquer la politique de Poutine, je trouve qu'ils font preuve d'un incroyable cynisme. 

        Fallait-il laisser les petites imbéciles de Pussy Riot continuer leurs provocations ? Ne seraient-elles pas les "idiotes utiles" de quelque agitateur de l'Ouest ? Etait-il admissible de tolérer leurs provocations dans une église orthodoxe ou dans une cathédrale quand on sait les malheurs subis ? Que d'autres petites imbéciles Femen scient une croix commémorant les victimes du stalinisme en Ukraine et quand on sait l'ampleur de l'extermination de la paysannerie ukrainienne par la faim (Holomodor), il n'est pas possible de laisser passer de tels actes. Quant à l'interdiction de la Gay Pride à Moscou, il suffit de voir ce qui se fait à Paris pour le comprendre. C'est un service rendu à bien des homosexuels qui condamnent ces exhibitions dont ils ne sont pas fiers et on les comprend.

        • magnum31

          "Poutine est le chef d'un état qui a subi plus de 70 ans de communisme"Il a subi? Cette blague! Poutine était un agent du KGB, et il fait tout pour faire revivre la guerre froide, cette époque où pour lui la Russie était grande. Vous qui aimez les histoires de complot, vous n'avez pas entendu parler des agents russes renvoyés par Obama récemment? C'était digne d'un roman de Le Carré.

          • magnum31

            Oups, je me rends compte que j'avais mal lu votre commentaire. Je croyais que vous disiez que Poutine avait subi le communisme, et pas la Russie. Mea Culpa.
            Mais je maintiens  ce que je disais. Poutine était tout sauf un farouche opposant au régime soviétique. Il faisait parti du système.

  • tomtiki

    Quand on vois ces deux femme s embrasse on à du mal à savoir ce que va penser un petit enfant en voyant ses deux mères ou deux père le faire
    Il y à quand même de quoi les perturber

    • magnum31

       Vous connaissez mal les enfants: un petit enfant, par définition, trouve normal ce que font ces parents.

      • LuisSeise

        On trouvera aussi normal le petit gamin embrassant son copin à l'école primaire, ou l'inverse ! C'est mignon. 

    • Fragg78

      Ce n'est pas anormal, deux femmes qui s'embrassent. Ca vous perturbe parce que votre cerveau est habitué à une autre image. Si votre enfant découvre que deux hommes ou deux femmes peuvent s'embrasser, alors qu'il n'a pas été habitué à cette image,  mais ils le verront de plus en plus, il peut être un peu dérouté. Mais, les enfants sont aussi déroutés la première fois qu'ils voient deux adultes (hétéro) s'embrasser à la télé ou dans la rue. C'est à vous de lui expliquer, que c'est peut-être une nouvelle mode (encore que) mais que ça n'a rien de grave, que ce n'est pas sale, que ça fait partie de la nature, que ce sont deux amoureux, peu importe que ça soit 2 hommes ou 2 femmes. 
      Si vous leur expliquez que c'est normal, ils ne seront pas choqués. Si vous leur expliquez que c'est une dépravation, que c'est mal, c'est vous qui mettez du vice là où il n'y en a aucun.
      Mais s'il s'agit d'un enfant, qui vit avec un couple homosexuel (marié à plus forte raison), il est évident que pour lui ça sera tout à fait normal. Il n'y aura aucun problème. Le seul problème, c'est si les autres enfants à l'école lui renvoient l'image d'un enfant anormal, avec des parents anormaux. Là, il mettra beaucoup de temps à comprendre pourquoi les autres enfants le traitent ainsi.
      C'est pour cela que si vous pensez réellement vouloir aider les enfants de couples homosexuels (parce que ce sont des enfants), vous devez penser à bien éduquer vos enfants, pour qu'ils ne martyrisent pas ces enfants juste parce que leurs parents sont homosexuels. Eux en tout cas, n'y sont pour rien. 
      En tout cas, moi je suis hétéro, j'ai des enfants et c'est ce que je fais. Je les préviens qu'il peut y avoir dans leur classe des enfants qui ont 2 papas ou 2 mamans et que c'est normal également.

  • tomtiki

    Moi monsieur j ai eu 4 enfants tous normaux alors arrêtez de préndre un exemples débiles est anormal que vous hommes et hommes femmes et femmes qui s unissent !! qu apportez vous aux enfants
    Un conseil faite votre vie et laisse les enfants eux ne doivent pas être pris en otage par des gens comme vous!!!!