Mariage pour tous : quand les débats tournent en rond, les arguments virent à l'absurde

(MAXPPP)

Le Sénat, pourtant réputé plus serein et apaisé que l'Assemblée nationale, connaît une agitation inhabituelle avec l'examen du texte sur le mariage pour tous. Mardi soir, l'article 1 du projet de loi, qui supprime l'exigence de la différence des sexes comme condition du droit au mariage, a été adopté par les sénateurs après plus de dix heures de discussions. Les débats, qui ont commencé jeudi 4 avril, pourraient se terminer vendredi 12, mais, déjà, on envisage une prolongation de l'examen du texte pendant le week-end.

Si les sénateurs UMP ont déposé beaucoup moins d'amendements que les députés, ils utilisent tout de même l'arme de l'obstruction parlementaire pour ralentir les débats et ainsi retarder l'adoption du texte, en usant la majorité au passage. Contrairement aux débats à l'Assemblée, les discussions au Sénat ne semblent pas passionner le public. Cela peut s'expliquer par une certaine lassitude, ou par l'aspect répétitif... Les arguments des sénateurs de l'opposition tournent en boucle, chacun prend la parole pour répéter, reformuler la même idée. "Droit à l'enfant", procréation médicalement assistée, gestation pour autrui, "disparition de l'altérité" dans le couple, "risques" pour l'équilibre des enfants élevés au sein de couples homoparentaux, "destruction de la famille", "destruction de la société"... Exactement les mêmes arguments développés par les députés de l'UMP. Après des heures de débats, les raisonnements virent parfois à l'absurde. En voici quelques exemples.

Le mariage avec la tour Eiffel, avec des animaux…

Pour pointer les risques d'ouverture du mariage "à d'autres revendications", la sénatrice UMP Colette Giudicelli a évoqué mardi après-midi la polygamie, la zoophilie et même un mariage avec la tour Eiffel. "Cette transformation ouvrira la voie à d'autres revendications qui seront cette fois complètement fantaisistes mais qui existent déjà: mariage avec des objets ! C'est aux Etats-Unis où une Américaine s'est mariée avec la tour Eiffel", explique sans rire la sénatrice. Et elle poursuit : "Mariage à trois comme au Brésil, mariage avec des animaux comme en Australie... Ça vous fait sourire ? Mais je suis contente de voir que ça vous choque. C'est au moins ce résultat-là qu'on aura obtenu. Nous sommes bien conscients que la loi n'autorise pas ce type d'unions, mais nous estimons que sur le principe du droit à l'égalité, quiconque pourra le revendiquer au nom de l'amour."

"La Marseillaise" hétérosexuelle

Mardi soir, Gérard Longuet a choisi un argument pour le moins douteux. Le sénateur de la Meuse, ancien ministre de la Défense, a ainsi clamé : "La Marseillaise est hétérosexuelle." "La cérémonie républicaine nous pose problème. Ce n'est pas l'écharpe tricolore, qu'il ne faut pas porter à l'envers, mais bien l'hymne national qui donne à la République toute sa solennité. 'Tous nos jours sont à la patrie, elle est votre mère avant nous', dit La Marseillaise. Je suggère que l'on forme une commission pour réviser ce couplet car, de toute évidence, La Marseillaise est hétérosexuelle", a ainsi lancé l'élu UMP, suscitant rires et applaudissements sur les bancs de l'opposition.

Problème : les paroles citées par Gérard Longuet ne sont pas tirées de La Marseillaise, mais du Chant du départ, un chant révolutionnaire écrit en 1794.

L'expertise du vétérinaire

Lundi, c'est le sénateur UMP de Loire-Atlantique, André Trillard, qui s'est illustré en apportant son expertise de vétérinaire aux débats. "Ne parlons pas de toutes les questions bioéthiques soulevées. Nous aurons l’occasion d’y revenir. Mais puisque nous sommes une bonne dizaine de vétérinaires dans cette enceinte, je vous rappellerais simplement que nous pratiquons quelque chose qui s’approche de tout ça : le transfert d’embryons, ce qui revient à la même chose", explique-t-il. "Les vétérinaires n’ont eu qu’un seul but, l’amélioration des races", ajoute-t-il, entraînant des protestations de la gauche.

Le certificat d'homosexualité

Isabelle Debré, sénatrice UMP des Hauts-de-Seine, a pointé lundi les risques d'incitation aux mariages de complaisance qu'entraînerait la loi. Elle redoute que des personnes de même sexe mais non homosexuelles se marient pour profiter des avantages du mariage. "Ce matin, une personne m'a demandé si un certificat d'homosexualité serait requis pour accéder à ce que l'on désigne à tort comme le 'mariage homosexuel'. 'Bien sûr que non', ai-je répondu", raconte Isabelle Debré, avant de poursuivre sa réflexion : "Permettez-moi d'envisager une hypothèse qui, je l'espère, ne se rencontrera que très rarement. Soit un couple hétérosexuel, avec trois ou quatre enfants, qui divorce. Monsieur part de son côté, monte une société. Il a des difficultés avec son ex-femme et apprécie beaucoup son associé qui, pas plus que lui, n'est homosexuel. Imaginons qu'il lui propose le mariage…" 

Face au tollé suscité par ses propos, la sénatrice précise : "Je ne cherche absolument pas à polémiquer, je pointe un problème : c'est à tort que l'on parle, à propos de ce texte, de mariage homosexuel. Tous les hommes pourront se marier entre eux, toutes les femmes pourront se marier entre elles, qu'ils soient homosexuels ou non."

Taubira et le fromage qui picote

Mardi après-midi, l'opposition n'en démord pas : elle souhaite des explications sur les propos tenus par Najat Vallaud-Belkacem en janvier. A l'époque, la porte-parole du gouvernement avait expliqué qu'une loi incluant la PMA serait votée d'ici la fin 2013. Comme à l'Assemblée, les sénateurs UMP se succèdent au micro et réclament des précisions sur cette déclaration. Alors que Jean-Claude Gaudin, sénateur-maire UMP de Marseille, réclame la présence de Najat Vallaud-Belkacem dans l'hémicycle, Christiane Taubira choisit l'humour et l'absurde pour répondre à l'opposition en parlant de… fromage.

"J'ai fait ma scolarité à Cayenne, en Guyane, sur l'autre rive de l'océan Atlantique, en Amazonie, à cette époque lointaine qu'évidemment les jeunes de 20 ans ne peuvent pas connaître", raconte la garde des Sceaux. Puis, la ministre raconte son arrivée à Paris pour poursuivre ses études supérieures. Paris, "c'était beaucoup de bonheur, car il y avait beaucoup de bibliothèques, beaucoup de livres et de librairies", poursuit-elle. "Forcément, j'ai eu quelques mélancolies et j'ai cherché du fromage-gruyère, l'histoire doit vous paraître bizarre", concède la ministre de la Justice. Après plusieurs essais de ce "fromage-gruyère", la ministre est déçue car ce fromage ne "picote pas", contrairement à celui qu'elle avait l'habitude de manger à Cayenne. Elle ajoute : "J’ai découvert que le fromage-gruyère ne picote pas, sauf qu’il arrivait en Guyane par bateau avec deux mois de retard et que, par conséquent, celui que j'ai connu dans mon enfance picotait." Pourquoi toute cette histoire autour du fromage qui picote ? "C’est exactement ce qui vous arrive avec la déclaration de madame Najat Vallaud-Belkacem. Elle s'est exprimée il y a trois mois sur la PMA. Depuis jeudi soir, vendredi, vous voulez absolument que madame Najat Vallaud-Belkacem vous réponde séance tenante sur une déclaration qu'elle vient de faire, mais cela fait trois mois que madame Najat Vallaud-Belkacem ne s’est pas prononcée sur la PMA ! Donc votre fromage-gruyère, il picote !"

 

A lire aussi

  • lyseam

    Bon d'un côté c'est bien triste de lire autant de bêtises.
    Mais de l'autre, c'est franchement poilant !

  • tomtiki

    Taubira à fond sur cette loi il n y à que cela depuis 1 an maintenant qui la préoccupe comme qui dirait c est son enfant elle pense
    Peut être avoir la notoriété de Simone Veil

  • christian Pascal

    Vous trouvez que les députés opposés répètent en boucle le risque de dérives que ce projet de loi risque de provoquer, à propos du "droit à l'enfant", avoir une enfant étant désormais considérer comme un droit.
    Mais, où sont les réponses ?
    Ben, y'a qu'a dire qu'il n'y a pas de problème !
    .
    A ces députés qui pointent du doigts les problèmes créés par cette loi, 
    on ne leur oppose rien d'autres que leurs arguments, que le faits qu'ils s'y opposent tous, donc ils font de l'"obstruction", etc, etc.. mais pas de réponse !
    .
    On parle de l'égalité des couples, noble idée.
    Mais qu'en sera t'il de l'égalité des enfants ? 
    certains n'auront pas de papa, ou pas de maman, au bon plaisir des parents.
    Quel individualisme...

    • lyseam

      Soyons sérieux, même avec deux parents biologiques et même ayant reconnu l'enfant, beaucoup d'enfants n'ont qu'un seul parent (ou aucun !) assurant ses devoirs parentaux et cela ne gêne personne au nom de la liberté de ce soi-disant parent qui est très majoritairement plus d'un sexe que de l'autre...(et parfois même au nom de l'épanouissement de l'enfant qui a bon dos ...)
      Etre parent ce n'est pas être de tel ou tel sexe : c'est l'être vraiment  (et n'en déplaise à notre société patriarcale, tout en étant de sexe différent le rôle (DEVOIRS et droits) parental d'un père ou d'une mère DEVRAIT être le même )
      et ce problème se posera que l'on soit marié ou pas que les parents soient de même sexe ou pas.

  • http://www.facebook.com/sergebruno.anago Serge Bruno Anago

    Ce que le Sénat doit savoir: quand la loi sur le mariage pour tous sera votée que deviendront les pays colonisés par la Métropole, déjà que la gestion de la monogamie, et de la polygamie a du plomb dans l'aile. Il y a urgence ailleurs. Les sénateurs  ont intérêt à renvoyer ce vote au calendre grecque.

  • http://twitter.com/Paul_Lemic Ouskel’n’or

    ... commission pour réviser ce couplet... a ainsi lancé l'élu UMP, suscitant rires et applaudissements sur les bancs de l'opposition.
    ... l’amélioration des races", ajoute-t-il, entraînant des protestations de la gauche.      
    Ils n'ont vraiment que ça à faire, nos députés ?
    Réalisent-ils que les français les observent ? Ont-il conscience de percevoir un salaire versé par ces derniers ?
    Des gosses trop gâtés.
    Ne soyez pas étonnés si certains parmi nous vous trouvent trop grassement payés.

  • Abricot99

    Encore un article militant militant sur le site de France TV !!! Le parti pris des journalistes comme V. Daniel est scandaleux. Je le dis et répète, et espère cette fois ne pas être encore censuré. Toujours les mêmes articles, toujours orientés dans le même sens. Mais où est passée l'éthique des journalistes du service public ?????
    Scandaleux.

    • ol2

      Il semble que la gauche peine à répondre à certaines prises de parole sérieuses parmis certaines inepties.
      Mais le PS se prend le boomerang qu'ils ont si souvent lancé dans les hémicyles entre 2002 et 2012.

      Je suis tout de même surpris de la surdité de la gauche aujourd'hui à certains argument, du fait qu'elle soit si hermétique alors qu'elle a tant critiqué ça sous Sarkozy et qu'elle se dit pourtant avoir le monopole du coeur.

      Je suis "ni pour", "ni contre". J'estime que chacun doit pouvoir aimer qui il veut et pouvoir vivre son amour comme il l'entend mais d'un autre coté, aucune étude sérieuse et indépendante n'a été faite sur le bien être des enfants (ces études devant se dérouler sur des familles de 0 à 20 ans sur une population hétérogène et non pas des familles sélectionnées suivant des critères qui amèneront vers un bilan positif ou négatif).

      S'il n'y avait pas l'adoption ni la PMA, je serais clairement "pour" mais là, surtout vu les arguments annoncés par la gauche concernant les enfants, la surdité du gouvernement concernant ces derniers, etc ... je suis très inquiet : la loi est clairement démagogique et pas étudiée en profondeur.

  • Astadule

    Toujours des gens pour ne pas comprendre la différence entre "faire avec des situations imparfaites" (monoparentalité, voir orphelins de fait ...)  et "CREER des situations d'emblée incomplètes" (privation de père ou de mère).

    D'après cet article notoirement partisan, il n'y a donc que les opposants pour utiliser des arguments tendancieux. C'est vrai que la gauche a le monopole du coeur, du progrès et de la tolérance ! En tout cas vu l'absence quasi générale de réponse, ils ne risquent pas de dire trop de bêtises

    Bienvenue dans le meilleur des mondes !

    • Abricot99

      Excellent commentaire ! Je suis tout à fait d'accord avec l'argument développé dans votre premier paragraphe. A chaque fois qu'on s'interroge sur le bien-être de l'enfant, qui a besoin d'un papa et d'une maman, on nous répond que, bah, il y a des mères ou pères célibataires qui élèvent un enfant. Oui, mais il s'agit de ne pas le faire exprès, et de l'éviter dès que possible. Un enfant s'épanouira forcément mieux avec deux parents différents, qui pourront lui apporter chacun quelque chose que l'autre n'a pas.
      Mais pourquoi est-ce que je développe un argument ? On a affaire à des journalistes idéologiques ici, la réflexion ne compte pas...

  • Christophe Amirault

    Un enfant aura-t-il le choix d'avoir un papa et une maman, deux papas ou deux maman ? Comment expliquer cette inégalité imposée à l'enfant. Le Conseil Constitutionnel ne pourra  au nom de l'égalité que s'opposer à la totalité du texte puisqu'il inclut d'emblée l'adoption. Et hop un 75% bis !

  • AB380

    Voilà encore un débat écran de fumée qui ns coûte très cher entre les Bornés de Gauche et les Intégristes de Droite alors qu'il suffisait d'amender le Pacs

  • http://www.facebook.com/people/Anne-Sauvêtre/1345086232 Anne Sauvêtre

    Dites moi quelle étude sérieuse (avec des familles non triées sur le volet s'il vous plaît), a été réalisée sur le bien être des enfants dont les parents sont hétérosexuels!!! Si vous m'en trouvez une!
    Vos propos sont absurdes, revoyez vos arguments