Dans les coulisses du "vrac"

La vente en vrac (sans emballage jetable) est un mode de distribution qui n’a jamais totalement disparu, mais qui connaît depuis début 2014 un fort développement, en France tout particulièrement. A la fois économique et écologique, il permet d’acheter en juste quantité et ainsi d’éviter tout gaspillage ou achat superflu. A produit équivalent à la grande distribution, le vrac peut être 10 à 40% moins cher. Avantageux sur de nombreux plans, le vrac deviendrait-il le nouveau réflexe consommation des Français ?

En 50 ans, l’explosion des déchets d’emballages et du gaspillage alimentaire

C’est officiel, près d’un tiers de la nourriture produite finit à la poubelle. A chaque étape, du champ à la fourchette, se retrouvent jetées des tonnes d’aliments. Les consommateurs, à leur niveau, ont leur part de responsabilité : 20kg de produits alimentaires consommables jetés en moyenne par chaque français tous les ans. En achetant la quantité dont il a réellement besoin, celui-ci peut donc éviter de jeter l’argent, et la nourriture, par les fenêtres.

En 50 ans, ils ont rempli nos poubelles : doses individuelles, boites pour la vente à emporter, sacs plastiques et sachets jetables … ces déchets d’emballages représentent aujourd’hui la moitié de nos poubelles en volume et le tiers en poids. Toutes ces matières et énergies consommées pour souvent seulement quelques minutes d’usage. Utiliser des emballages réutilisables en faisant ses courses permet donc de sortir moins souvent sa poubelle. Premier geste : des sachets en tissu pour les fruits, légumes, céréales, pains, etc. et un sac cabas réutilisable en permanence sur soi pour parer aux sacs plastiques (dorénavant interdits).

Une pratique bien plus développée que ce que l’on pense !

La vente en vrac est déjà pratiquée chez tous nos commerçants traditionnels. Les boulangers, traiteurs, fromagers, de même dans la grande distribution, dans les espaces découpe ou traiteur... tous ont recours à la vente en vrac. Cependant, les commerçants servent encore majoritairement dans des boîtes ou sachets jetables.

Éviter les emballages jetables représenterait également une économie substantielle pour les commerçants car ils coûtent cher. Accepter les emballages réutilisables de leurs clients ou mettre en place des systèmes de consigne, leur permettrait de dépenser moins.

Ils ont tout à fait le droit de servir dans des emballages réutilisables apportés par leurs clients. Si le contenant utilisé est la propriété du client, ce dernier est responsable de son lavage, et cette pratique ne relève donc pas de la juridiction des autorités de contrôle sanitaire.

En revanche, si l’emballage est souillé ou non conçu pour la réutilisation (ex. une barquette en plastique fin), le commerçant doit refuser. Et c’est le ticket de caisse qui sert à garantir la traçabilité des produits.

Le commerçant peut également choisir de proposer des emballages consignés que les clients lui ramènent après usage. Ces systèmes de consigne sont complémentaires du vrac et se développent souvent conjointement. C’est d’autant plus pertinent si tous les commerçants d’un quartier y ont recours et qu’un dispositif de lavage centralisé est mis en place, et pourquoi pas soutenu par la collectivité.

Le vrac : un secteur économique en pleine expansion

En France, on compte une dizaine de points de vente 100% vrac, qui seront plus de 200 d’ici 2018. Ils s’ajoutent aux nombreux magasins bio ou spécialisés qui proposent aussi de nombreux produits en vrac (pâtes, riz, céréales, biscuits, thé, café, …)

Le Réseau Vrac, animé par Zero Waste France, accompagne les acteurs, actuels et futurs, du secteur. Créé début 2015, des nouveaux membres le rejoigne chaque semaine, signe d’un réel mouvement de fond. Fabricants de mobilier ou d’emballages, porteurs de projet de points de vente, gérants de magasins existants… tous partagent leurs expériences au sein du Réseau. Celui-ci permet la diffusion d’outils et contacts pour appuyer le développement de cette pratique qui est avantageuse pour tous.

 

Auteur : Laura Caniot - Zero Waste France

Related Posts:

2 thoughts on “Dans les coulisses du "vrac"

  1. Pingback : Vrac suite | Pearltrees

  2. Pingback : Dans les coulisses du "vrac" | Z&eacu...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *