Poubelle de tri VS poubelle d'ordure ménagère : où mettre ses déchets ?

© Emily Estienne

Qui ne s’est jamais retrouvé devant sa poubelle avec un pot de yaourt vide à la main en se demandant : “Où dois-je le jeter ?”. Même en y mettant toute la bonne volonté du monde, il est parfois difficile de bien trier. Voici quelques explications pour mieux comprendre la logique du tri.

Difficile de s’y retrouver

La gestion des déchets en France, et notamment la collecte séparée des déchets en vue de leur recyclage, n’est pas gérée à un niveau national mais relève de la compétence des collectivités locales ; le plus souvent des intercommunalités ou des syndicats, qui sont différents pour chaque territoire. Ces collectivités assurent le service de propreté, la collecte et le traitement des déchets. Ce sont elles qui prennent les décisions concernant le type de bac que vous pouvez avoir, leur couleur et ce que vous pouvez y mettre, suivant les installations présentes sur le territoire.

Ainsi, suivant l’endroit où vous habitez, vous aurez une ou plusieurs poubelles pour le tri des papiers cartons, des autres recyclables, du verre, des biodéchets, des ordures ménagères... La couleur des bacs ainsi que le jour de ramassage peuvent varier.

Parmi tous ces modes de fonctionnement et ces exceptions, il est très difficile de s’y retrouver. Nous nous retrouvons régulièrement devant nos poubelles avec un déchet à la main sans savoir dans quelle poubelle le jeter.

ecoembSurgit alors toute une discussion autour du logo Eco-emballages, le fameux « point vert », souvent considéré comme synonyme de recyclable. En réalité, il indique que l’entreprise qui met ce produit sur le marché s’acquitte bien de sa contribution à Eco-emballages.

trimanLe logo Triman quant à lui indique clairement que l’emballage est recyclable et doit être jeté dans la poubelle de tri. Cependant, il n’est pas toujours imprimé  directement sur l’emballage et l’information n’est parfois indiquée que  sur le site web du produit.

Niveau 1 - L’apprenti trieur

De manière générale, voici ce qui peut être recyclé et mis dans la ou les poubelles de tri.

> papier (même les feuilles avec agrafes, journaux, magazines, cahiers avec spirales, enveloppe avec la fenêtre)
> carton (même avec de l’adhésif)
> briques alimentaires - type Tetrapak ®
> aluminium et acier (boites de conserves, bouteilles spray vides)
> bouteille et flacon en plastique

Niveau 2 - Les petits détails à ne pas négliger

Afin que le tri soit bien fait, voici quelques conseils à garder en tête.

Conseil n°1 - Éviter de salir toute la poubelle : Vider complètement le contenu des emballages qui vont à la poubelle afin de ne pas souiller les autres déchets. Pour les bouteilles et briques, il est préférable de laisser le bouchon.

Conseil n°2 - Ne pas déchirer ses papiers : C’est un geste parfois machinal de déchirer une enveloppe en deux avant de la jeter. Lors de leur arrivée au centre de tri, les déchets seront étalés sur un tapis roulant et vibrant avec des trous permettant de supprimer les trop petits déchets. Les papiers déchirés risquent ainsi de tomber dans les trous et de finir directement à l’incinérateur. C’est aussi une raison de plus pour bien fixer les bouchons sur les bouteilles.

Conseil n°3 - Ne pas emboîter les déchets : Il peut arriver d'emboîter des déchets pour qu’ils prennent moins de place dans la poubelle par exemple ; mettre une boite de conserve dans une plus petite ou jeter un carton rempli de feuille à la poubelle. Cela est à éviter car ça complexifie le processus de tri.

Conseil n°4 - Ne pas mettre les déchets recyclables dans des sacs : les emballages, le papier, le carton doivent être jetés  directement dans la poubelle de tri, sans sacs plastiques. Sauf si c’est la commune qui vous fournit des sacs spécialement destinés à cet usage.

Enfin, en cas de doute, il est préférable de jeter le déchet dans la poubelle d’ordures résiduelles : si trop d’erreurs de tri sont constatées, le bac complet de tri voire le camion complet peuvent être refusés et envoyés en incinérateur.
Pour trouver des réponses à vos questions sur le tri, voici plusieurs pistes : consulter le site internet de votre mairie ou du syndicat de collecte ou les appeler directement, faire une recherche en ligne, par exemple avec l’outil de l’Ademe « Que faire de mes déchets ».

Niveau 3 : Au-delà des emballages

Il existe de nombreux autres types de déchets à trier : pensez aux bornes d’apport volontaire pour le verre et les textiles, aux points de collecte en magasins pour les piles, ampoules et autres déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE) ou simplement à faire votre compost (ou avoir un lombricomposteur) pour vos biodéchets.

Et si tout le monde s’y mettait ?

En France le taux de recyclage est de 30%. Certaines provinces d’Espagne ou d’Italie arrivent à des taux proches de 80%. Alors a-t-on tout tenté en France pour augmenter le tri et le recyclage ? Voici quelques pistes d’actions qui pourraient être mises en place pour améliorer nos performances.

Action n°1 - Tri séparé des papiers et cartons uniquement : aujourd’hui seulement 30% des collectivités en France collectent séparément ce flux dit “déchets fibreux”, le reste du temps il est collecté en mélange avec les autres recyclables. Or, ils exigent un tri précis, notamment pour éviter que des restes alimentaires ne les souillent.

Action n°2 - Des bacs aux couleurs harmonisées : harmoniser les couleurs des bacs permettrait de faciliter le geste de tri, notamment lors de déménagements ou en vacances.

Action n°3 - Favoriser la prévention et la pédagogie : 14 milliards d’euros sont dépensés chaque année en France pour la gestion des déchets. En augmentant la part accordée à la prévention et à la pédagogie, nous pourrions réduire nos déchets et mieux les trier.

Auteur : Pauline Imbault - Zero Waste France

Related Posts:

5 thoughts on “Poubelle de tri VS poubelle d'ordure ménagère : où mettre ses déchets ?

  1. Vous pouvez aussi rappeler que le Triman doit s'appliquer sur des produits ou emballages recyclables. Donc pour un paquet de gâteaux, uniquement sur le carton, mais pas sur la barquette ou le sachet plastique. Pour clarifier , l'ADEME recommande donc de fournir le détail, et Eco-Emballages propose un outil pour cela : http://www.ecoemballages.fr/entreprises/vos-outils-pour-guider-les-consommateurs
    Cet outil permet en passant de rappeler que le Point Vert ne signifie pas recyclable - tout en étant nécessaire sur l'emballage pour identifier qui paie ou non pour le recyclage.
    En passant, vous aurez peut être noté que pour les paquets de gâteaux, les cartons sont petit à petit retirés, par exemple pour le groupe Mondelez (Milka, Lu...) ou St Michel, pour aller dans le sens de la prévention.
    Quant à l'uniformisation des bacs de collecte, bien d'accord avec vous, cela faciliterait la communication nationale vers les citoyens !

  2. Je ne produis plus de déchet depuis deux ans. En revanche, mon foyer produit des matériaux recyclables, des matières compostables et de quoi allumer le feu durant les saisons les plus froides. Plus d'exportation d'ordures ménagères.

    • Le brûlage de déchets ménagers chez soi est strictement interdit. Et pour cause : il est extrêmement polluant (1000 fois plus qu'un incinérateur, puisque les conditions de combustion sont mauvaises et qu'il n'y a pas de système de filtrage des fumées). Donc de grâce, arrêtez !

  3. Pingback : Poubelle de tri VS poubelle d’ordure ménagère : où mettre ses déchets ? | Veille Conibi

  4. Dans certains immeubles les incivilites sont monnaie courante et l’absence de moyen de sanction ne laisse entre les mains des habitants que les messages de sensibilisation. Dans cette immeuble situe a Menzeh 6, dans la banlieue de Tunis, les messages tentent de dissuader certains habitants de jeter leurs poubelles par les balcons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *