NKM, le duel des biographies

Confrontée à la dissidence de Charles Beigbeder,  mais grignotant des points dans les sondages face à la socialiste Anne Hidalgo,  la candidate UMP à la mairie de Paris Nathalie Kosciusko-Morizet se voit consacrer plusieurs biographies, dont deux sorties ces jours-ci.

Preuve de la fascination que  la polytechnicienne de quarante ans exerce sur les médias : un premier ouvrage, La Femme du premier rang, signée Gaspard Dhellemmes (du JDD.fr) et Olivier Faye (La Vie et Slate), était déjà paru à l'automne 2013.

En attendant un quatrième opus sur l'ancienne ministre de l'Ecologie (NKM l'indomptable, de Julien Arnaud), le match biographique de la semaine oppose NKM la Présidente, signée de la journaliste Soazig Quéméner (Journal du Dimanche), à  Nathalie Kosciusko-Morizet L'Affranchie, de la reporter Marion Mourgue (ex-Inrocks) :

La couverture

marionmourgue

Nathalie Kosciusko-Morizet,, vous la préférez comment ? Cheveux attachés et regard acéré, sur fond yaourt myrtille (Version L'Affranchie) ?

Ou de face, menton relevé, rouge à lèvres, fard glamour et boucles travaillées, dans une blancheur opaline présage d'un futur radieux (Version La présidente) ? Le lecteur décidera, qui les verra côte à côte sur les étals des libraires.

L'enquête

L'Affranchie Un livre de commande des éditions Flammarion à Marion Mourgue, 31 ans, qui avait couvert pour Les Inrocks la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy. Pour cette enquête, la journaliste a rencontré cent cinquante interlocuteurs, dont -elle en est particulièment fière- l'ancien président de la République lui glissant sur NKM "elle est fantastique". Ces deux là ont choisi l'alliance, Nicolas Sarkozy ne la craignant pas encore pour 2017 (trop tendre ?)

Dans ce livre fouillé de trois cents pages, l'essayiste a particulièrement soigné le tableau familial. Elle décrit avec finesse les frères et soeurs Kosciusko-Morizet, qui "ont tous sauté une classe". Y compris le co-fondateur de PriceMinister, Pierre, qui a eu la coquetterie d'opter pour HEC plutôt que pour l'X, pourtant une quasi-obligation familiale .

Elle s'attarde sur des figures originales comme Hubert Treuille, ce grand-père polytechnicien qui, à 94 ans passés, tient un blog d'"artiste fantasque et globe-trotter"  Et revient  longuement sur Jean-Pierre Philippe, Monsieur NKM à la ville, son aîné de 18 ans rencontré à l'ambassade de Varsovie. Elle était stagiaire, il était conseiller commercial ... Au passage, une excellente prise de guerre puisque cet énarque, ancien militant socialiste, connaît tout des armes, stratégie et arguments du camp adverse.

Pour NKM La Présidente, Soazig Quéméner, 36 ans, s'est nourrie du terrain puisqu'elle suit la droite pour Le Journal Du Dimanche depuis janvier 2010. Elle a rencontré soixante-dix personnes pour un livre qui lui a pris neuf mois. Un projet né d'une discussion avec l'éditeur (Isabelle Laffont et Laurent Laffont, chez JC Lattès), et de l'intention de s'intéresser, à droite, à une nouvelle génération.

"C’est difficile de le dire comme ça, dit-elle, mais ce qui m’a intéressé le plus, c’est que c’est un animal à part. Ce dont je voulais parler, c’est d'un personnage très romanesque. Elle se sent destinée, poussée. Elle est capable de se comparer à un personnage de la Bible comme Marthe (qui personnifie les gens "toujours au travail, toujours en mouvement"). Pour moi c’était important de se sortir des querelles Fillon-Copé,  assez ras-la-moquette. Raconter NKM, c’est quelque chose de positif puisqu'elle se bat pour un objectif, la Mairie de Paris."

Lequel lire ?

On peut s'en réjouir au nom de la cohérence, ou le déplorer au nom de la redondance : les deux livres dessinent le même visage Celui d'une "tueuse" autoproclamée qui vise l'Elysée. Citée par Marion Mourgue, un des conseillers de l'ancienne ministre de l'Ecologie, Jean-Marie Caillaud, déroule l'avenir : "Si NKM est élue présidente de la République en 2022, elle a, en gros, l'âge de Giscard quand il accède à l'Elysée : en 2027, elle a à peu près celui de Nicolas Sarkozy, et en 2032, environ celui de Chirac. Donc elle a le temps."

Une ambition dont elle s'est donnée les moyens, avec pléthore de communicants -dont l'ancien directeur de l'information de France 2 Jean-Luc Mano. Sa stratégie passe par le combat pour la Mairie de Paris. Si elle gagne, "elle devient championne du monde et reine du pétrole", s'enflamme un élu (cité dans L'Affranchie). Sinon, elle aura mené le combat avec ténacité et d'abord face aux ennemis de son bord.

Les deux journalistes ont puisé aux mêmes sources, interrogé les mêmes politiques. Et pareillement lu Autour d'Elvire, roman à clés transparent de Jean-Pierre Philippe sur son épouse NKM. Si elles n'ont pas trouvé de cadavre dans le placard, elles ont débusqué, sous la silhouette frêle de l'ancien officier de marine -  comme tout élève de Polytechnique, Nathalie Kosciusko-Morizet a fait son service militaire- le goût de toutes les armes,  de la séduction à  la menace.

Devant ses adversaires de la Droite forte qui lui reprochent son abstention au moment du vote du mariage pour tous, "elle n'hésite pas, raconte Soazig Quéméner, "à lister le nombre de candidats homosexuels non déclarés qui, selon elle figurent parmi ses concurrents et dans les rangs de la Manif pour tous, menant donc, estime-t-elle, un combat totalement hypocrite".

A l'arrivée, la peinture de la dynastie Kosciusko-Morizet ("des" dynasties serait plus juste) est sans doute plus complet dans L'Affranchie, la description des enjeux politiques plus nerveuse dans La présidente. Nathalie Kosciusko-Morizet - quatrième génération politique de la famille -n'a pas fini de faire couler de l'encre. Et, si l'envie leur prenait d'assurer la relève,  elle a transmis son patronyme à ses enfants.

-> Nathalie Kosciusko-Morizet L'Affranchie de Marion Mourgue, (Pygmalion, 20,90 euros),

-> NKM La présidente de Soazig Quéméner (JC Lattès, 18 euros)

A lire aussi

  • pierre

    "quatrième génération politique de la famille"
    et dire que grand naïf, je pensais que "les dynasties et les avantages dont elles jouissent" avaient été proscrites lors de la nuit de l'abolition des privilèges.

    et en plus "elle se sent destinée, poussée, elle se compare à un personnage de la bible" quelle chance avons nous, enfin une nouvelle Jeanne d'Arc qui va se mettre au service d'abord de notre capitale et bientôt à celui de notre pays.

    Donc courage, patientons un tantinet, et soyons rassurés, à elle seule, elle boutera ces méchants anglo-saxons et tous les hérétiques du moyen orient hors de notre pays