Les manifs sidérurgistes contre le plan Fabius, racontées par Aurélie Filippetti

Alors que le gouvernement Ayrault se demande comment sauver l'aciérie de Florange, flash-back sur une gauche qui n'a pas laissé que des bons souvenirs aux sidérurgistes lorrains.

En 1984, sous François Mitterrand, le ministre de l'industrie Laurent Fabius (qui succède à Pierre Mauroy à Matignon en juillet) restructure la filière : son plan acier prévoit la suppression de 25 000 emplois en trois ans, sur les 90 000 du secteur.

" Ils étaient tous venus crier une dernière fois que la Lorraine vivra"

Dans Les derniers jours de la classe ouvrière, histoire de son père et de son grand-père, mineurs de fer à Longwy,  Aurélie Filippetti, aujourd'hui ministre, évoque les impressionnantes manifestations de l'époque.

"En 1984, devant Matignon, ils étaient tous couchés par terre, les mineurs et les sidérurgistes de Lorraine, lui (le père d'Aurélie Filippetti, maire d'Audun-le-Tiche)  dans son écharpe tricolore. C'était la dernière marche, celle du désespoir. Ils étaient tous venus crier une dernière fois que la Lorraine vivra. D'Hayange, Forbach, de Moyeuvre, Longwy, Lorraine Coeur d'Acier.

Les CRS étaient prêts à charger, alors ils se sont tous allongés sur le trottoir. Ils ont attendu que quelqu'un les entende. Une voiture est arrivée, un ministre, bloqué par les manifestants. Il est descendu. Charles Fiterman. Les a reconnus : - Qu'es-ce que tu fais là ? Tu vois, on manifeste.

Les mines ont fermé les unes après les autres : Joeuf, Jarny, Tressange, Moyeuvre, Mairy-Mainville, Piennes ...Audun-le-Tiche, exploitée par l'Arbed luxembourgeoise, fut la dernière mine de fer de Lorraine à poursuivre son activité. Une équipe de mineurs continue d'y descendre, pour un entretien minimal, avant que l'ordre de l'ordalie finale soit donné : inondez les galeries ". (La mine sera définitivement fermée en 1997).

A Florange, 40% des voix pour le FN aux législatives

Trente ans plus tard, la fille et petite-fille de mineurs lorrains, élue députée de Moselle en mai dernier, est ministre de la Culture dans le gouvernement socialiste de Jean-Marc Ayrault. Son collègue du Quai d'Orsay s'appelle Laurent Fabius.

Quant à la Lorraine sidérurgique, elle n'en finit pas de crier sa colère. A Florange, aux dernières législatives, le candidat Front national a recueilli près de 40% des voix au second tour.

Les derniers jours de la classe ouvrière (Aurélie Filippetti, Stock, 2003). 

Publié par Anne Brigaudeau / Catégories : Actu

A lire aussi

  • Hoppi_pramol

    Florange ne sera pas sauvée.

    Ou alors, il faut recommencer à   PRODUIRE  l'acier dont la france a besoin.  TOUT l'acier.

    Il ne faut se faire aucune illusion.  Si la chine et l'inde restent les seuls producteurs d'acier au monde, ils imposeront   LES  prix  auxquels ils livreront  OU  PAS les  "" pays qui leur conviennent"".