Concours International de Lyon

Depuis de nombreuses années on connaît le Concours Général Agricole (voir mon texte précédent) et le Concours des Vins de Mâcon qui aura lieu cette année le 22 avril prochain. Il y a un troisième Concours qui prend de plus en plus de notoriété, c'est le Concours International de Lyon qui a eu lieu samedi 25 mars et auquel j'ai participé en temps que dégustateur.

Qu'est-ce-que le Concours International de Lyon ?

Le concours a été créé en 2010 à l'initiative de Messieurs Victor Gomez, père et fils. Il rassemble essentiellement des vins venus de différents pays mais également des bières et des alcools.

Il prend de l'ampleur d'année en année. 5.800 échantillons en 2016 avec 28 pays représentés, 6.400 cette année dont 300 bières et alcools (eaux de vie de fruits et marcs, liqueurs, punchs, whiskies), avec 39 pays représentés. Pour la huitième édition cette année les organisateurs ont réuni 850 dégustateurs. Cette progression montre que les producteurs font confiance et apprécient le sérieux de la dégustation. Les médailles du Concours International de Lyon rassurent également les acheteurs, amateurs de vins de qualité.

L'organisation est certifiée ISO 9001.

Qui sont les dégustateurs ?

Les concours viticoles sont encadrés par la DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes) qui impose aux organisateurs un certain nombre de règles dont celle de réunir des jurys constitués de dégustateurs compétents.

Le Concours International de Lyon constitue des jurys à parité de professionnels du vin et d'amateurs avertis. Producteurs, œnologues, maîtres de chai, sommeliers sont des professionnels capables de juger un vin sur ses qualités organoleptiques et également en fonction de son appellation et de ses cépages. Les « dégustateurs avertis » sont des passionnés du vin faisant partie de clubs de dégustation. La présence de ces derniers est utile car ils représentent le consommateur qui apprécie le vin et veut se faire plaisir.

Comment sont sélectionnés les dégustateurs ?

L'inscription, qui est libre, se fait sur le site internet du concours. Les organisateurs vérifient ensuite les compétences en dégustation de chaque inscrit. Ils proposent également une formation à la notation des vins pour que tous les dégustateurs notent en cohérence.

La grille de notation

Pour faciliter le jugement et pour qu'il soit le plus objectif possible, les organisateurs ont créé une grille de notation reprenant les critères de base de la dégustation, à savoir la vue, l'odorat et le goût. Dans chacun de ces critères il s'agit de noter l'intensité, la qualité et l'harmonie.

Pour l'élaboration de cette grille, les organisateurs ont fait appel aux conseils d'éminents sommeliers dont Arnaud Chambost, MOF (Meilleur Ouvrier de France) Sommelier et enseignant en sommellerie.

Chaque échantillon est noté sur un total de 100. Toutes les notes à partir de 75 sur 100 sont potentiellement médaillables, médaille d'Argent ou médaille d'Or.

Quelques résultats 2017

Allemagne : 5 médailles d'Or et 3 d'Argent pour les vins

Australie : 3 médailles d'Or et 1 d'Argent pour les vins

Autriche : 4 médailles d'Or et 1 d'Argent pour les vins

Espagne : 21 médailles d'Or et 27 d'Argent pour les vins

États-Unis : 1 médaille d'Argent pour les vins

Italie : 17 médailles d'Or et 31 d'Argent pour les vins

République Tchèque : 47 médailles d'Or et 53 d'Argent pour les bières

Ceci n'est qu'une partie des résultats, la France ayant elle obtenue une centaine de médailles d'Or et autant d'Argent pour les vins.

Articles similaires: