Qu'est-ce que le vin « orange » ?

Angela Rutherford

Dans un texte précédent, j'écrivais que les repas de fête étaient l'occasion de réunions de famille et qu'ils étaient généralement accompagnés de vins sortant de l'ordinaire.

J'ai moi-même vécu cette situation puisque nous étions tous réunis à Noël, parents, enfants et petits-enfants. Pour un des repas, notre fils avait apporté une bouteille de vin blanc appelé « orange », il s'agissait de la cuvée « Ballerine » du domaine de l'ancienne cordonnerie situé à Boujan-sur-Libron dans le Languedoc, cuvée issue de l'assemblage de Viognier et de Roussanne.

Bien entendu tout le monde se demandait ce que pouvait bien être le vin orange ?

Le terme, qui vient des États-Unis, n'a rien à voir avec l'agrume mais est lié à la couleur du vin légèrement orangé. Pour être plus explicite on pourrait l'appeler vin blanc de macération pour évoquer son mode d'élaboration.

Comment est-il élaboré ?

La vinification traditionnelle des vins blancs consiste à presser le raisin aussitôt la cueillette et faire fermenter le jus ainsi obtenu. Le vin orange, lui, est un vin blanc vinifié comme un vin rouge. C'est-à-dire que la fermentation du jus se fait en présence du raisin foulé, c'est donc une macération. Celle-ci, comme pour les vins rouges, a pour but d'extraire les tannins et la matière colorante de la pellicule et de la rafle si le raisin n'est pas éraflé.

Un peu d'histoire

Le vin orange est apparu en France à partir des années 2000 mais son mode d'élaboration est beaucoup plus ancien puisqu'on trouve son origine il y a 6000 ans dans le Caucase et plus précisément en Géorgie. A cette époque, et la Géorgie garde encore aujourd'hui cette façon de vinifier, tous les vins fermentaient en amphores, appelées qvevri, enterrées et scellées. La macération se faisait avec les raisins entiers et duraient 7 mois pour les blancs.

On va retrouver cette pratique beaucoup plus tard en Slovénie, puis en Italie dans la région du Frioul et un peu en Émilie, pour gagner ensuite la France, l'Espagne , la Suisse, les États-Unis et l'Australie.

Les caractéristiques

L'élaboration actuelle varie par rapport à l'origine antique, dans certains cas les raisins sont éraflés avant macération et celle-ci a une durée variable de quelques semaines à plusieurs mois et se fait soit en cuve, soit en barrique.

Les vins ainsi obtenus par la macération présentent donc cette teinte orangée, les arômes sont marqués et vont des fleurs aux fruits secs, voire champignon et en bouche ils présentent une structure, un corps et des tanins semblables aux vins rouges. Ces caractéristiques en font un vin pour tout un repas.

Selon les cépages, les vins seront plus ou moins tanniques, plus ou moins aromatiques et plus ou moins colorés.

Plusieurs vignerons français, qui restent malgré tout très minoritaires, élaborent ce genre de vin blanc dans différentes régions, Languedoc, Roussillon, Loire, Jura et Savoie.

Les amateurs de vins de « niche » se satisferont pleinement avec les vins « orange ».

Articles similaires: