Trophée Lyon-Beaujolais Nouveau

Comme chaque année, depuis 1985, le Beaujolais Nouveau (comme d'autres AOC primeurs) sera mis en vente à partir du 3ème jeudi de novembre, c'est-à-dire le 19 novembre pour cette année.

Je ne vais pas revenir sur l'histoire du Beaujolais Nouveau, je l'ai détaillée dans un texte en novembre 2014. Par contre je rappelle que dans le vignoble du Beaujolais, deux AOC peuvent prétendre à la dénomination Nouveau ou Primeur, ce sont les Beaujolais et Beaujolais-Villages. Ceci n'a longtemps concerné que les vins rouges, jusqu'en 2006, année du lancement au Japon des Beaujolais et Beaujolais-Villages Nouveaux rosés. Le volume des ventes de ces derniers, entre 2006 et 2014 a doublé pour atteindre 5 000 hectolitres, soit 700 000 bouteilles en 2014.

Aujourd'hui 45% de la production des Beaujolais et Beaujolais-Villages Nouveaux, soit 95 000 hectolitres sont exportés dans 112 pays, dont plus de la moitié au Japon.

Quelques mots de ce millésime 2015 en Beaujolais 

Les conditions de chaleur et d'ensoleillement exceptionnelles de cet été ont permis de récolter des raisins dans un état sanitaire presque parfait et d'une maturité complète, d'ailleurs de mémoire de vigneron on n'a jamais vu une telle maturité en Beaujolais.

La vendange a néanmoins conservé toute sa fraîcheur. Les vins aux arômes de fruits mûrs mais jamais cuits sont riches, tout en rondeur et bien équilibrés. Les tanins sont bien présents mais fins et soyeux.

Les vins présentent des couleurs intenses et profondes, c'est un potentiel couleur le plus élevé depuis 2002. En terme de couleur ils rappellent 2009 et, plus ancien, 1947.

Cet équilibre entre acidité, fruit et tanins fait de 2015 un très grand millésime en Beaujolais.

Le Trophée Lyon-Beaujolais Nouveau 

Comme presque chaque année depuis sa création, j'ai fait partie d'un jury du Trophée Lyon-Beaujolais Nouveau ce dimanche 15 novembre.

Ce Trophée est l'unique concours officiel des vins nouveaux, agréé par la DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes) depuis 2003 et aujourd'hui par la DIRECCTE (Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l'Emploi). Le Trophée est devenu une référence et un outil très important pour la promotion des Beaujolais et Beaujolais-Villages Nouveaux en France et à l'étranger.

Il a été créé en 2001 à l'initiative de la région Bourgogne Centre-Est de l'Union des œnologues de France à laquelle j'adhère depuis 1969 et de Inter-Beaujolais, la structure interprofessionnelle du vignoble du Beaujolais.

Cette année il a donc eu lieu dimanche dernier, 15 novembre, dans les salons de l'hôtel Mercure Saxe-Lafayette à Lyon, ville liée au Beaujolais depuis longtemps. Les jurys, au nombre de vingt, étaient composés essentiellement d’œnologues mais aussi de professionnels du vin (vignerons, courtiers, négociants, cavistes et sommeliers) français et étrangers (comme par exemple un couple de cavistes des Pays Bas). Ainsi 120 membres de jury (20 tables de 6) ont dégusté et noté 471 échantillons de vin.

Les jurys ont décerné cette année :

  • 17 Grands Prix du Trophée (6 en Beaujolais Nouveaux rouge et 11 en Beaujolais-Villages Nouveaux rouge)
  • 53 Médailles d'Or en Beaujolais Nouveaux rouge
  • 54 Médailles d'Or en Beaujolais-Villages Nouveaux rouge
  • 17 Médailles d'Argent en Beaujolais Nouveaux rouge
  • 8 Médailles d'Argent en Beaujolais-Villages Nouveaux rouge
  • 2 Médailles d'Argent en Beaujolais Nouveaux rosé

Le palmarès est diffusé dès le lendemain pour permettre aux lauréats de se procurer les macarons à coller sur les bouteilles et de communiquer auprès de leur clientèle, le tout avant le lancement.

Le lendemain matin, 16 novembre j'ai eu l'occasion de déguster les Beaujolais Nouveaux des vignerons de « Terroirs Originels » (www.terroirs-originels.com). C'est un groupement de 18 vignerons du Beaujolais et du sud Mâconnais. Il a été créé à l'initiative de l'un d'entre eux, Robert Perroud.

Pourquoi ce groupement ?

Chaque vigneron est indépendant et pour pouvoir se consacrer à 100% aux travaux de la vigne et de la vinification et ainsi valoriser le terroir et le savoir-faire de chacun, ils ont créé une entité avec des personnes compétentes pour s'occuper de la l'administration, de la logistique et de la commercialisation des vins de chaque domaine. L'avantage pour l'acheteur c'est qu'il n'a affaire qu'à un seul interlocuteur pour tous les vins, un seul lieu d'expédition et une seule facture.

La dégustation à laquelle j'ai été convié s'est faite en présence de quelques vignerons du groupement dont Robert Perroud et Emmanuel Fellot. Tous les échantillons que j'ai dégusté sont d'un haut niveau qualitatif, j'en ai d'ailleurs acheté.

Je reviens, pour finir, sur ce millésime d'exception. Ceux qui disent ne pas aimer les Beaujolais Nouveaux devraient, je pense, réviser leur jugement avec ces 2015 qui en plus ont tous les éléments d'un vin de garde. Je conseille donc de mettre quelques bouteilles de coté dans la cave, elles feront le bonheur des participants aux barbecues du printemps prochain.

Articles similaires: