Faut-il renommer l'école "maternelle"?

MINOLTA DIGITAL CAMERAFaut-il qualifier la première école de nos enfants autrement que de "maternelle"?

C'est la proposition de la députée socialiste Sandrine Mazetier, qui souligne à raison le renvoi implicite de l'univers de la petite enfance à celui de la maternité dans la désignation d'école "maternelle".

 

Une dénomination sûrement un peu désuète

Qui dit renvoi à la maternité dit renvoi aux femmes.

A l'heure où la parentalité se conçoit différemment qu'il y a 50 ans, où elle se partage mieux dans les couples, où les hommes aspirent de plus en plus nombreux à "profiter" des moments précieux (mais aussi parfois très cocasses, avouons-le, einh, Emma!) des premières années de leurs enfants et où le mariage pour tous rebat les cartes des genres dans la famille, il est assurément désuet d'associer la période 3-6 ans à une seule dimension de la responsabilité féminine.

"Ecole maternelle", oui, c'est un peu vieillot comme dénomination et ça rend regrettablement étrange, sans raison autre que les perceptions stéréotypées, la présence des hommes dans l'univers bambin.

Quand les "dames de la crèche" ont soudain un prénom à elles...

A la crèche où ma fille est gardée, il y a 8 femmes et 2 hommes qui s'occupent des enfants.

Je me surprends parfois à perpétuer le cliché en parlant des "dames de la crèche". Puis je me corrige et je les appelle non plus par l'ensemble "dames de la crèche" mais par leurs prénoms : Caroline, Gaëlle, Laetitia, Louis ou Stéphane. C'est intéressant que tout à coup, quand l'homme parait, l'identité propre de chacun puisse ressurgir, que le groupe englobant laisse soudainement place aux individualités.

Tant mieux, c'est ce qu'apporte la mixité. Cette possibilité de considérer les individus avant les catégories, de voir les personnes avant les fonctions, de reconnaître les compétences avant le genre. De redonner de l'humanité aux organisations et de faire de la place à la différenciation dans les ensembles. D'échapper encore aux catégories "féminin" ou "masculin" dans la vision des métiers.

Une dénomination plus attractive pour les hommes et les femmes qui y enseignent?

L'école maternelle n'est pas que le lieu du féminin.

Elle est aussi celui des hommes qui y enseignent, des pères qui s'investissent dans l'éducation des générations futures, des mères qui ne sont pas si "maternelles" que l'image collective de la maternité le voudrait. Elle est et doit être aussi le lieu de l'apprentissage de la différence, de la diversité, de la mixité. Elle peut donc effectivement prendre un nom plus "neutre", plus engageant pour les hommes qui auraient envie d'y exercer et moins réducteur pour les femmes qui apportent autre chose que du maternage à nos enfants.

La question de la "priorité politique" est-elle si pertinente?

Ah oui, mais voilà, c'est dérisoire, c'est un point de détail, ce n'est pas urgent (souvenez-vous, il y a le chômage, la dette, la crise du logement...).

En même temps, ça coûte quoi? Les instituteurs et institutrices sont devenu-es professeur-es des écoles en 1989, ça n'a pas révolutionné leurs conditions de travail, mais ça a symboliquement réévalué leur titre, ce qui n'est pas si anodin que ça. Renommer l'école maternelle en "petite école" ou "première école", comme le suggère Sandrine Mazetier, serait un acte symbolique, pour commencer.

A quand un vrai grand plan "égalité des genres" (et les moyens qui vont avec) à l'école?

écoleResterait à envisager la suite, à bâtir une école réellement moins stéréotypée et puis aussi, plus attractive et plus valorisante pour les enseignants et les enseignantes, donc sans doute plus prometteuse en termes de carrière et plus intéressante en termes de salaire. On sait que c'est une condition première de l'égalité professionnelle.

De plus, l'école a bien parmi ses missions d'éduquer à l'égalité des sexes, elle mérite un vaste et ambitieux programme en la matière. Il faudra lui en donner les moyens et les outils, au-delà des effets d'annonce.

 

Ndla : On lira aussi utilement les billets de mon voisin de blog Lucien Marboeuf, l'Instit'humeurs sur toutes les problématiques actuelles de l'enseignement.

 

 

A lire aussi

  • http://profile.yahoo.com/I343D3DIORNE6QI4P55XBYOBOM Valjean

    çà serait bien aussi de filer des hormones aux pères pour qu'ils puissent allaiter comme la mère.

    • sebt45

       Vous avez tout compris : on touche le fond...
      Ce n'est pas le chômage, le manque de Personnel dans les hôpitaux, de structures adaptées..., ce sont ces futilités qui tracassent en priorité certaines de nos personnalités politiques : nous n'avons vraiment pas les mêmes notions de l'urgence et du désarroi ni même de l' identité biologique (puisque pour ces personnes un homme est identique à une femme). A quand la suppression dans le dictionnaire des termes "homme", "femme" ?

      • Kutabare

        Quand on vous lit on se dit qu'en plus vous vous obstinez a creuser!

        • vaug31

          Ne pouvant vous répondre  sur votre mail du 9/2 , je le fais ici.
          Votre remarque sur l'orthographe est un peu facile et me semble t il  hors sujet ici.
          Je me permets de vous signaler qu'elle vous concerne aussi; les accents cela existe encore en français.

    • lyseam

      Quelle bonne idée !
      Mais qui se heurte à la réalité : des enfants encore allaités à plus de 2 ou 3 ans, c'est rare et pour des questions nutritionnelles ce n'est pas totalement souhaitable (ni souhaitable pour ne pas astreindre aussi longtemps les mamans ou -les papas futuristes de sc. fictions- à cet "acte" tout de même contraignant qui doit relever du choix non culpabilisé).

      Voyez comme vous êtes loué pour votre pensée avant-gardiste et aucunement sexiste qui élève le débat et montre combien vous avez compris l'enjeu (ou pas) de l'égalité femme-homme.

      :-)

    • Kutabare

      Ce qui serait bien c'est que certains hommes comme vous baissent leur taux de testosterone qui leur embrume tellement le cerveau!

      Depuis quand allaite-t-on dans les petites ecoles?

      Il a deja mis les pieds dans une ecole pour s'occuper de ses momes le petit monsieur?

  • lutinette

    Elle veut changer les mots pour l'égalité homme femme. Quelle rigolade. Mais ils vont aller jusqu’où dans la bêtise ? Si elle veut l'égalité entre les sexes, elle ferait mieux de faire passer l'égalité des salaires ; On veut des changements dans les actes pas dans le dictionnaire !

    • sebt45

       Très très juste votre remarque !
      Mais ça demande beaucoup plus de travail qu'un banal changement d'appellation d'une école : tout est là !

    • http://www.facebook.com/ingrid.conant Ingrid Conant

      L'un n'empêche pas l'autre. Et surtout, pas de changement dans les actes sans un changement des mentalités. Et ça passe aussi par le dictionnaire !

  • lutinette

    Je pense que cette questions est cruciales !!! Tous les papas à la sortie des écoles s'en inquiétaient. Et puis, cette question intéresse plus que la crise, l'emploi et le chômage, car ça, personne n'est concerné !!!

    • sebt45

       Entièrement d'accord avec vous.

    • Kutabare

      Ah la crise, l'emploi, le chomage qui touche tant de femmes! C'est vrai que c'est plus important que les discriminations d'un autre age!
      Seulement il ne faudrait pas oublier que ce sont justement les discriminations moults et variees qui sont a l'origine de tout le reste!

  • Sebc22

    Ca coute quoi, qu'elle demande ? ben le renommage de tout les référencement (pages jaunes, sites, annuaires en tout genre, mais aussi livret de référence dans les commune, voire pancarte et plaques d'affichage sur les murs des écoles).
    Tout ça pour quoi ? Encore une femme qui voit du sexisme là où il n'y en a pas.
    Il y a des fois ou le politiquement correct frole l'absurde. Là, on est en plein dedans...

    • sebt45

       Bien vu !  Je partage votre opinion : encore de l'argent qui sera dépensé inutilement (il faut dire que l'on commence à être habitué depuis quelque temps...) Comme vous le dites si bien : on frôle l'absurde.

    • Kutabare

      et vous etes une femme bien-sur?

  • vaug31

    Comme l'écrit Valjean" il faudrait filer des hormones aux pères pour qu'ils puissent allaiter", mais je pense que ce serait insuffisant.
    Il faudrait donner la possibilité aux pères qui le désirent, de se faire greffer un utérus pour assurer la grossesse.
    Soyons sérieux et arrêtons de vouloir complètement réformer notre société au profit d'une infime minorité. (§ l'ouvrage d'Alain Minck "ces minorités qui nous gouvernent").
    Jusqu'où la stupidité et/ou la recherche de bulletins de vote de nos hommes (et nos femmes) politiques nous entraînera?

    • sebt45

       Hélas, je vous rejoins pleinement et me pose les mêmes questions que vous.

    • Kutabare

      parce que 50% de la population vous appelez cela une minorite?

      • vaug31

        50% donnent un avis; cela ne veut pas dire que 50% sont concernés.
        C'est bien connu, tout le monde donne son avis sur tout et tout vas de travers.

        • Kutabare

          Quand on vous lit on ne peut qu'etre d'accord!
          D'autant plus que vous ne faites pas partie des 50% concernes je suppose!
          Tout va de travers en effet! Meme l'orthographe! C'est pour vous dire!

  • PMP132

    Le PS
    & Co ne savent que détruire ainsi ils pensent passer à la postérité. Après
    la révolution ils ont changé le nom des mois et des saisons. Dans si « Versailles m'était
    conté » de Sacha GUITRY une phrase me revient "La meilleur chose de la révolution, c'est la possibilité de divorcer" La gauche est un
    perpétuel laboratoire d'idées qui mène les pays à la ruine. Avec eux tout le
    monde il est beau, tout le monde est gentil. Citez-moi un seul pays ou le
    communisme ou socialiste est un pays libre Même en France vous ne pouvais dire
    cela. Hollande avait juré sur saint Karl Marx qu'il n'y aurait pas de purge et
    pas de copinage En 9 mois de pouvoir 13% 
    de personnes satisfaites, élu avec 
    51%, cela fait rien que parmi ces partisans 38% de cocus. Il ne fait que
    détricoter ce qu'a fait SARKOZY !!!! Comme s'il n'y avait pas d'autres
    problèmes que le mariage des gays qui d'ailleurs ne le demande pas tous mais
    tous avaient dit que le pacs sera suffisant !!!!! 60.000 fonctionnaires en plus
    alors qu'il y en a déjà 30.000 ne sont pas affectés !!!! La gauche prépare la décadence
    de la France comme les grecs et les romains qui ont subits cette décadence par
    une vague de laissée aller ou la décadence des pays de l'est à cause du
    marxisme etc. Pour conclure ne touchez pas au mot maternelle Déjà le CP 1 et CP
    2, LE CM1 et CM2 sont aussi ridicules que la 7ème - 8ème - 9ème etc. Pourquoi
    ne pas changer aussi les degrés de la température du thermomètre !!!

  • sebt45

    Entièrement d'accord avec tous les précédents commentaires. Je n'ai entendu personne critiquer l'appellation "école maternelle" jusqu'à maintenant !
    Que signifie cette idée saugrenue en période où il y a beaucoup plus urgent à réfléchir ?
    Certainement cette Personne veut pouvoir dire "j'ai fait quelque chose d'important"...(si important que personne ne l'a souhaité).
    Comme il a été dit précédemment, jusqu'où va-t-on aller comme ça ?

    • Kutabare

      Eh bien maintenant vous l'entendez!
      On peut savoir pourquoi cela vous fait pousser des cris d'orfraie?

      Il est sur que ce n'est pas et que ca n'a jamais ete un gouvernement de droite qui a fait des choses pour l'egalite et contre les discriminations. Il n'y a qu'a voir la place des femmes de l'UMP!
      Idee saugrenue? Et en quoi, je vous prie?
      Il y a plus urgent a reflechir? Mais etes-vous si binaire que vous ne puissiez pas reflechir a plusieurs problemes en meme temps? Comme je vous plains!

      Jusqu'ou va-t-on aller? Certainement plus loin que votre immobilisme permanent ne vous permet de le juger!

      Mais dites-moi en quoi un changement d'appellation va-t-il revolutionner votre petite vie?

      • sebt45

         N'avez-vous pas compris qu'il ne s'agit là que d'une" mesurette" que personne n'a réclamée! simplement il faut savoir habilement se faire "mousser" en politique !
        Mais dites-moi en quoi ce changement d'appellation va révolutionner la vôtre de vie ?
        Car ça ne modifiera en rien le comportement des gens en général, qui ont besoin pour le moment de bien d'autres choses.
        Notre nouveau Président socialiste devait lui, semble-t-il,  améliorer le sort des Français moyens : on voit ce que ça donne et ce n'est pas fini ! Nous allons bientôt avoir honte après 42 ans de travail et cotisations d'avoir quelques économies pour nos vieux jours et pour éviter d'être dépendants de la Société !

    • Kutabare

      sebt45

      Tout effort fait dans le sens d'une reduction de toutes ces choses qui enchainent encore les femmes a un role de simple reproductrice et de seule responsable de l'education des enfants ne me semble pas le moins du monde une mesurette. Bien au contraire!!!

      Je suis par contre assez surprise, que vous qui pensez le contraire, vous excitiez tellement a ce sujet, au lieu par exemple de reflechir sur comment solutionner le "bien d'autres choses" dont vous parlez. Serait-ce une petite crise d'hystherie due a un retour de testosterone?

      Le changement ne revoutionnera rien pour moi (J'ai adore votre esquive a ma question! MDR!) , je n'attends pas de revolution, mais je pense qu'il est en effet plus que necessaire de traquer ce genre d'appellation qui polluent les jeunes esprits des leur plus jeune age.

      Je ne vois pas ce que viennent faire vos pleurnicheries sur la retraite ici, mais puisque que vous en parlez... 42 ans de cotisations seulement? Dites-moi les mesurettes du precedent gouvernement ne semblent pas elles vous poser probleme.... Est-ce parce que vous avez la chance d'etre passe entre les filets de cette mesurette-la?
      Vous etes au courant quand meme que les cotisations de retraite ne servent pas a financer SA propre retraite, mais les retraites des generations qui nous on precedees, non?

      Vous etes donc que vous le vouliez ou non, dependant des generations qui vous ont suivies pour l'encaissement de cette retraite dont vous pensez qu'elle doit vous revenir de droit!

      Vos 42 annuites ne vous donnant, pour l'instant, que le droit de pretendre a une retraite, financee par les actifs, actuels et futurs... vous savez ceux qui sont encore dans cette ecole pre-scolaire....dont le changement de denomination vous agace tellement!

      Parce qu'il faut bien vous faire a l'idee que le seul moment ou l'on cesse d'etre dependant de la societe dans laquelle on vit, c'est le moment ou l'on rend son dernier souffle!

      • sebt45

         Quelle suffisance kutabare !

        Je me permets d'employer ce terme (c'est mieux que simplet, binaire...)

        mais, je vous rassure, vous ne m'avez rien appris dans votre longue tirade...je connais notre système de retraite et n'ai rien à apprendre de vous dans ce domaine !
        Il n'y a aucune pleurnicherie de ma part , simplement, je voulais dire que travailler et faire qq économies afin de ne pas être à la CMU (donc à charge de la société) ce n'était pas reconnu à gauche..dans votre précédent discours vous faisiez certaines allusions sur les politiques (de droite) je vous réponds que les promesses de gauche sont tout aussi critiquables : augmentation de 25% de l'alloc.rentrée scolaire (rien que ça ) .De plus, parmi les bénéficiaires une bonne partie fait l'école buissonnière si ce n'est pire (mais distribuer l'argent des contribuables c'est tellement facile !) Les parents responsables savent que cest à eux de subvenir aux besoins de leurs enfants et non à la société.
         Mais il fallait bien se faire élire!
        Bref, c'est du hors sujet : je sais !
        Bon, pour mon retour de testostérone (MDR !!!)
        Voyez, même vous, vous vous trompez !

  • lyseam

    Faut-il ? Pour (plus loin) quoi ? Pour qui ?

    Faire avancer l'égalité homme-femme ? Comment ?

    1) Pour par un effet d'auto-suggestion amener les papas à s'investir de façon "similaire" ?

    C'est d'un grand optimisme. surtout pour des mots.

    Un exemple un peu plus mastodonte :

    Les lois de 2002 poussées par le lobbying des pères séparés (dont certains sont sûrement très sincères) ont  inscrit la garde alternée sur le papier et raffermi l'égalite père-mère en matière d'autorité parentale sur le papier. Cela n'a pas nécessairement eu pour effet un accroissement important de demandes de garde alternée au moins de la part du père et même mieux une partie de cette demande s'est révélée pernicieuse (soit permettant bien plus que le DVH, un lien-contrôle sur la maman soit créant un déséquilibre net sur le mode d'implication dans la garde)

    Car toutes ces jolies lois sur le papier ont oublié en beauté que cela n'était pas supposé signifier  
    -seulement les honneurs des droits aux papas qui peuvent se servir sans vergogne (il n'y a même  pas de devoir de prise en DVH!)  
    -et seulement les devoirs de la prise en charge réelle aux mamans (qui jonglent  sur leur temps, seules pour éduquer  l'enfant, et pour que l'enfant n'assimile pas maman = temps d'école/devoirs/ennui/contrainte et/ou pb d'argent alors que papa = liberté absolue, vacances et/ou tunes donc "l'éclate")

    C'est tout de même une réalité que la société permet aux pères de l'être peu (pères)  et bien moins qu'aux mères d'être mères. Et que fort heureusement pour les enfants,  il y en a souvent un des deux qui s'y colle (même si c'est avec amour) mais que c'est la mère.... là où se devrait être les 2.
     
    2) Pour convaincre les mamans de lâcher prise en direction des papas ?

    parce que bien sûr ce sont les mamans qui empêchent les papas de devenir .... papas.?
    no comment. (suggestion de d'intériorisation de culpabilité ... qui n'est pas)

    3) Pour récompenser ceux (les papas) qui le font (s'investir ds l'éducation et le soin) ?

    C'est tout de même incroyable ce qu'il faut ménager ces messieurs ! Pourquoi toujours la carotte ? pourquoi pas le bâton ?

    4) Parce que dans un société égalitaire, on suppose que les papas le font et qu'il y a donc là une injustice ?

    Le problème est que les papas ne le font vraiment statistiquement pas, et que c'est là que réside l'injustice.

    5) pour (mais ce n'est pas votre sujet) l'égalité entre famille gays (2 papas adoptifs) et hétéros ?

    là oui. Là oui il faut/faudrait. encore que ce n'est qu'un mot dans leur combat.

    Alors Changeons-nous  ou pas  ce "maternelle"?

    Alors oui d'un point de vue linguistique, on peut bien changer maternelle en parentale ou redefinir l'adjectif maternelle au féminin pour précisement cette expression (historique avec).

    Mais cela ne sert à rien. et cela n'est certainement pas pas un besoin (réponse à FAUT-il ?)

    Si vous allez chez le doc pour une gastro aux vomissements atroces et qu'il vous propose comme médoc un tic-tac pour l'haleine, c'est bien gentil mais il se trompe de problème.

    Il ne faut pas confondre la forme et le fond.

    Dans un monde idéal, les 2 correspondent en une belle bijection(qui est l'égalité...) mais dans ce monde, il est même devenu dangereux pour la cause de l'égalité entre sexes d'afficher une égalité de façade , égalité qui n'est pas par derrière réelle,
    car avec toute la mauvaise foi du monde certes, le fond se retrouve définitivement occulté, caché derrière la façade que les esprits sexistes auront beau jeu de montrer comme argument triomphant que l'égalité est déjà là et que cela est un combat d'arrière-garde...).

    me relirai une autre fois.

  • amandree0

    Pourquoi ? Pourquoi pas ?
    Là n'est pas une question fondamentale, dans la mesure où dans les autres pays où l'école maternelle existe (il n'y en a pas partout) elle ne porte souvent pas un nom associé à celui de mère. Dans les écoles primaires intégrant des classes maternelles, on parle, dans le jargon professionnel de sections enfantines. Pourquoi ne pas utiliser le même terme ?
    On vit avec son temps.... les pères sont plus impliqués (enfin, pas tous !) dans l'éducation de leurs enfants, certains n'ont pas de mère chez eux. Moi, ça ne me choque pas.
    Une consolation pour les réfractaires au changement : il serait surprenant que les maternités prennent le même chemin.... linguistiquement parlant !!!
    Le projet de refondation de l'école est une question bien plus critique que celle de changer ou non la dénomination de l'école maternelle ! Pourquoi ne pas y réfléchir un peu ?
    Effet de diversion ?

    • Kutabare

      refondation de l'ecole..... pensez-vous vraiment que personne n'y pense?
      Ce n'est pas parce que les journaux n'en parlent pas que ceux qui travaillent sur ces sujets n'existent pas!

      Et je ne vois pas ou se situe la diversion comme vous dites, l'un n'empechant pas l'autre.

    • Kutabare

      et juste pour etre precise.

      Il serait bon de parler ici de "refonte du systeme scolaire" ou de "reforme du systeme scolaire" au lieu de "refondation de l'ecole"... mais pour cela, il faut savoir de quoi l'on parle, et visiblement, vous ne le savez pas!

  • audrey67

    Je ne pense pas que ce soit un sujet futile, bien au contraire, "école maternelle" fait partie de tous les petits messages que notre langue française envoie à nos inconscients et par la même occasion aux enfants qui l'apprennent. C'est exactement comme quand, dans le langage courant, on parle spontanément d'UN médecin et d'UNE infirmière... etc etc.
    Il faut faire attention à ce que l'on dit aux enfants, n'oublions pas que c'est comme ça que l'on transmet une culture... et ce n'est plus à répéter je suppose (mais dans le doute...) c'est par l'éducation que l'on créera un société plus évoluée et plus égalitaire.

    • piouf

      Navré de vous l'apprendre mais "médecin" est un nom masculin, ce qui peut expliquer que l'on parle spontanément d'UN médecin. Quel sexisme grammatical ! Ah non, contrairement aux êtres humains les mots n'ont pas de sexe, ils ont un genre.

  • Pierre DUCHEMIN

    Encore un écran de fumée pour ne pas affronter la réalité: La vraie vie, pas le petit monde rose des bisounours!

    • Kutabare

      La vraie vie qui est?

  • piouf

     sans référendum, c'est difficile de juger.

  • Kutabare

    Navree de vous l'apprendre mais quand on parle de discrimination des femmes ou des hommes a cause de leur genre: feminin ou masculin, les gens du domaine parlent de discrimination de genre.
    Definir un etre humain seulement par l'interiorite ou l'exteriorite de son organe reproducteur, voila qui me semble non seulement simpliste, mais aussi simplet!

  • Kutabare

    vaug31,
    Je viens de recevoir un email qui me dit que vous etes un "follower"!
    MDR!!!!!!!
    Je prefere vous prevenir.....
    Il va falloir courir vite pour essayer de me rattraper!

    • vaug31

      ou vous avez un certain sens de l'humour ou vous êtes un peu parano.
      Tout ceci nous éloigne beaucoup du débat d'idées initial

      • Kutabare

        Un certain sens de l'humour en effet que vous semblez avoir du mal a comprendre!

        Le debat d'idees initial..... Quand avez-vous eu des idees sur le sujet?
        Je n'ai lu que des inepties pour le moment!

        • vaug31

          Je ne sais pas de quelles inepties vous parlez; ne le sont elles pas simplement car elles ne correspondent pas à vos opinions?
          Ne me répondez pas, pour moi, le débat est clos

          • Kutabare

            « Comme
            l'écrit Valjean" il faudrait filer des hormones aux pères pour qu'ils
            puissent allaiter", mais je pense que ce serait insuffisant.
            Il faudrait donner la possibilité aux pères qui le désirent, de se faire
            greffer un utérus pour assurer la grossesse.
            Soyons sérieux et arrêtons de vouloir complètement réformer notre société au
            profit d'une infime minorité »

             

            Dans cette
            école pré-scolaire (Z’avez vu? J’ai mis un accent!!!! Alors ? Heureux ?)
            les personnes qui y travaillent femmes ou hommes ne sont pas charges d’allaiter
            les petits qui sont la. Ils ne sont pas non plus charges de les procreer.

            La
            reforme en question concerne non seulement 50% de la population, les femmes au
            premier plan, mais aussi les autres 50% sans uterus ni moyen d’allaiter (quoi
            que…. Avez-vous entendu parler de cet objet bien pratique qu’est le biberon ?)

            La plus
            grosse part de la fabrication du bebe en effet se fait dans un uterus. Le temps
            consacre a cette fabrication se reduisant pour l’homme a 2, 3 secondes. Soit. Mais
            je ne vois pourtant pas en quoi cela empecherait-il le procreateur de s’occuper
            de son enfant : couches, rages de dents, maladies infantiles diverses,
            repas, bains, lectures….. bref, tout ce qui fait partie du cadre de l’education
            du petit. Je ne vois donc pas en quoi cette ecole pre-scolaire devrait etre
            uniquement maternelle. D’ailleurs en ce qui concerne ce mot, savez-vous qu’il
            existe des « assistants maternels » au masculin ? Encore un beau
            non-sens de notre langue francaise qu’il serait bon de revoir!!!!

            Mais la
            encore, je vous entends d’ici vos cris d’orfraie !

             

            « 50%
            donnent un avis; cela ne veut pas dire que 50% sont concernés.
            C'est bien connu, tout le monde donne son avis sur tout et tout vas de travers. »

             

            Vraiment ? Et il sort ca d’ou le petit
            bonhomme ? Sur quels criteres il donne le droit aux gens de s’exprimer
            avec son ton paternaliste ? S’il pense que l’education des tout petits est
            affaire de femmes uniquement, pouquoi se permet-il donc de s’exprimer ?

             

            Voila pour vos inepties, qui ne sont
            aucunement des idees, mais des jugements peremptoire d’un trouillard du
            changement !

             

            En ce qui concerne votre dernier message :

            Je pense avoir repondu a votre premiere
            question. Quand on veut un debat d’idees petit bonhomme, encore faut-il
            comprendre ce que signifie cette expression. Ce qui malheureusement ne semble
            pas etre votre cas.

             

            Et a propos de votre petit ordre en conclusion…..
            je m’assieds royalement dessus ! Ce n’est pas un rigolo dans votre genre
            qui me fera taire !

            Il ne veut plus « debattre » le petit ? Il n’a
            plus d’inepties a debiter dans son petit sac ? Une petite baisse de
            testosterone sans doute ? Permettez-moi de continuer a rire !

  • Manapany

    C'est paradoxal. Il y avait bien plus d'enseignants masculins auparavant dans les écoles des tout petits et le nom d'école "maternelle" ne semblait pas représenter un problème.
    A l'heure où tout le monde s'accorde à constater une "hyper-féminisation" dans ces petites classes, on détourne notre attention en proposant un changement de nom, plutôt que de promouvoir plus de présence masculine.
    Il est difficile de savoir ce qu'un tel changement représentera en termes de coût ( tous les papiers, les entêtes, les devantures d'écoles, etc...), mais ne serait-il pas plus profitable de consacrer cet argent à rétablir des classes, des postes d'enseignants ou réaliser des infrastructures ?

  • Pingback: Faut-il renommer l'école "maternelle" ? Oui, pour commencer » Ecoles | le blog()