Anne Sinclair, Vanessa Paradis, Ségolène Royal : femme battante" de l'année = femme trompée ou femme plaquée?

"Dis, Marie, tu as vu, il y a un sondage sur les femmes battantes de l'année qui vient de sortir..."

Alertée par un copain, je file au kiosque. En chemin, je fais mes petits paris à part moi : dans le palmarès, je verrais bien Marissa Mayer, la nouvelle PDG de Yahoo, engagée alors qu'elle était enceinte ; Joyce Banda, la première Présidente de la république du Malawi, Aung San Suu Kyi, entrée au parlement de Birmanie, Anne-Sophie Pic, toujours seule femme triplement étoilée au Guide Michelin et qui vient d'ouvrir la Dame de Pic à Paris, Najat Vallaud-Belkacem qui a ressuscité le Ministère des Droits des Femmes et proposé un plan très prometteur pour une "troisième génération de droits des femmes", Mireille Ballestrazzi, nommée à la tête d'Interpol...

Je cherche du côté de la presse magazine généraliste. Nada. De la presse économique. Nothing. Des revues de management. Chou blanc. De la presse féminine. Pas mieux. Et soudain, les femmes battantes sont là sous mes yeux. Dans Closer. Ok, c'est bon, j'ai fait fausse route. Ce n'est pas de la presse people que j'attends une vision valorisante des femmes. Je vais passer mon chemin. Enfin, euh, juste après avoir jeté un petit coup d'oeil à l'article sur le polichinelle royal de Kate Middleton et sur la fascinante vie sexuelle de Céline Dion. Ben, quoi, chez le marchand de journaux un dimanche matin, on est presque aussi bien que chez le coiffeur ou dans la salle d'attente du dentiste,les bigoudis et la fraise en moins, la baguette sous le bras en plus.

Allez, tant que j'y suis, j'ouvre la page sur les "femmes battantes". Le palmarès établi par le journal résulte d'un sondage de l'Institut Harris Interactive, réalisé très sérieusement auprès d'un échantillon représentatif de la population française âgée de plus de 15 ans.

And the winner are : médaille d'or à Anne Sinclair (28% des votes), argent à Vanessa Paradis (18%) et bronze à Ségolène Royal (12%). Et le magazine de commenter que la première a su rester tellement "digne" et "calme" pendant l'affaire DSK, la seconde tellement discrète sur sa séparation avec Johnny Depp, la troisième tellement maîtresse d'elle-même tandis que d'aucune lui chiait des tweets sur la tête.

On retiendra donc que les conditions à réunir pour être une "femme battante" sont les suivantes :
1. Se séparer de son conjoint, de préférence en se faisant larguer ou en étant abondamment trompée.
2. Avoir le plaisir renouvelé de voir son ex en photo avec sa nouvelle conquête tous les matins dans le journal.
3. Etre quotidiennement poursuivie par des paparazzis et des rédacteurs peoples qui traquent le mascara coulé, la cerne creusée ou la ride du lion incrustée.

Une fois ces conditions remplies, merci de rester "calme" et "digne", de garder son sang-froid, de ne pas chialer, de ne pas gueuler, de ne pas répondre sur Twitter "et ta soeur, elle suce des ours" à sa "rivale", de ne pas publier sur facebook de clichés de l'ex avec le sexe flasque, de ne surtout pas manifester sa peine ou sa colère...

La "femme battante" est ainsi : c'est une mater dolorosa sans larme, sans cri, sans voix. C'est la femme qui souffre en silence, qui attend que ça passe sans emmerder le monde avec ses états d'âme. C'est aussi une femme renvoyée à l'adversité dans sa sphère privée. Une femme dont on aime à imaginer qu'elle pleure toute seule le nez enfoui dans son oreiller et dont on interprète le sourire en société comme un signe de politesse bienvenu (et jamais comme le signe qu'elle pourrait, par exemple, être secrètement soulagée d'être débarrassée de l'autre boulet).

Pourtant, pour moi, une "femme battante", ce n'est pas une femme qui retient ses larmes au sein de l'alcôve, à l'abri des regards. Pour moi, une "femme battante", ce serait plutôt une femme dans la lumière, une femme qui conquiert le monde et investit la sphère publique en entreprenant, en donnant de la voix, en osant s'accomplir, en entraînant les autres dans son élan, dans ses projets, dans ses ambitions. Une "femme battante", c'est une personne "battante" tout court. Une personne engagée, une personne énergique, une personne qui innove, une personne qui convainc, une personne qui suscite l'enthousiasme et réveille chez tous et toutes l'envie d'agir.

Si vous admirez Anne Sinclair, admirez-la pour son travail de journaliste! Si vous admirez Vanessa Paradis, admirez-la pour sa capacité à bien s'entourer pour faire de la musique! Si vous admirez Ségolène Royal, admirez-la pour sa ténacité en politique. Admirez-les pour leur travail, pour leur talent, pour leur influence, mais pas parce que ce sont des femmes trompées ou quittées.

 

 

A lire aussi

  • jean-marie

     Un bon jugement pour une traversée du désert pour la première, douleur, travailleuse,esprit famillial

  • Anniemilianti

    Anne Sinclair est belle ,Vanessa Paradis est belle ,Ségolène Royal est belle ,il y a de l'espoir pour les moches ou les inintéressantes qui ont ét choisies à leur place

  • Jacquard Brigitte

    En tout cas je pense que comme femme battante vous n'êtes pas mal!!! et que j'ai maintenant mon objectif pour 2013 merci!!!

    • Donzel Marie

      Merci! :-)

  • Isavg

    Bravo pour cet article qui remet à leur juste place les prétendus "sondages" people... Et bravo aussi pour cette juste présentation de ce qu'est vraiment une "battante". Malheureusement, notre "société" et notre système sont encore loin de reconnaître la valeur des femmes là où elle se trouve vraiment. "Vanité des vanités, tout est vanité" !
    Joyeux Noël !

  • flora

    BONJOUR

    j'abonde dans votre sens  mais  regrette quelques "mots"  crus  , vulgaires, on  peut dire tout  dans la beauté de la langue de Molière que je ne maîtrise pas aussi bien que vous.
    Je trouve TRISTE  que les critères de choix pour Strois femmes qui ont  bcp d'INTELLIGENCE, de BONS SENS et ont DES FONCTIONS  PRODUCTIVES et INTERESSANTES.
    Ces femmes  devraient  REFUSER  d' être choisies avec ses critères.

    • Donzel Marie

      J'aime à mélanger les genres : c'est ma gouaille un peu bourgeoise, un style que je me suis trouvé.

  • Duroland

    Comment peux t'on se baser sur un "article" de Closer, presse - poubelle !
    Votre vision est juste, mais malheureusement pas encore la vision globale ! Encore un ou deux de siècle de combat....
    Bon courage !

  • Danylioncap

    moi aussi je suis une battante mais on ne parle pas de moi c'est dommage, normal je ne suis pas connue

  • http://www.facebook.com/danielle.benard.73 Gustava Douponda

    moi aussi je suis une battante et pourtant on  ne parle pas de moi, normal je ne suis pas connue

  • Madalton

    Cet article est bien écrit et plein de réflexions très intéressantes. Le chemin de l'égalité est encore long et il passera à mon avis par la case "le mari de..." ou "le compagnon de...". La société telle qu'on la connaît actuellement est basée sur la reconnaissance publique des têtes émergeantes (société horizontale) qui ne sont que les iceberg des micro-entités (verticales) que sont la cellule familiale. Or, au sommet de l'iceberg, il n'y a qu'une place ; en général, c'est celle de l'homme qui émerge. Difficile dans ces conditions de faire coexister 2 personnalités émergentes dans un couple. Je crois que c'est le triste sort de toutes ces femmes d'exception qui veulent exister "par elle-même". Et quand, dans le langage courant, on commencera à dire, de façon équivalente, c'est le mari de une telle" sans que l'homme se sente en cela dévalorisé ou "c'est la femme d'un tel", sans qu'il y ait une connotation de soumission dans cette expression, on approchera de l'équilibre homme-femme dans la société.

  • Lavielleisabelle

    Être désignée femme de l'année, par une presse condamnée à verser des dommages et interets pour atteinte à la vie privée!! C'est ubuesque!

  • Anneguivarch

     On dit "un cerne" et non "une cerne" !!!

    • Donzel Marie

      Merci, je corrige.

  • Electricaljuice

    Excellent article. Merci et Joyeux Noël.

    • Maryse Esquerre

       oui , bravo  les  Femmes...  les  3...

  • Ariane Ghirardi Smit

    bon article .

  • http://profile.yahoo.com/IUELAFJP2K3XZPKA3WJYHXDJXQ Citoyenne du Monde

    BONNE ANALYSE , elles le valent bien toutes les 3 et moi aussi! JE suis une battante dans l'entrepreunariat car on regarde d'abord la FEMME et non la battante qui est en face.2013 sera l'année des femmes car ces HOMMES à cause de leur égot , nous entraînent presque déjà vers une  3éme GUERRE MONDIALE.

    JOYEUX NOEL ET BONNE ANNÉE

    VIVEMENT 2013

  • Elianebosquet

    C est Francetvinfo qui demande : type your comment here???? En anglais pourquoi?
    Honte à vous

  • RealWheel

    Les femmes, comme les hommes, qui sortiraient de l'ordinaire m'indiffèrent. Les femmes et les hommes réellement exceptionnels ne font que rarement l'objet de commentaires dans les magazines. Ces gens là, je n'en connais quelques dizaines mais c'est uniquement parce que mon réseau relationnel n'est pas illimité.

  • Pingback: Anne Sinclair, Vanessa Paradis, Ségolène Royal : femme battante ... | Revue de presse féministe et féminine | Scoop.it

  • Pingback: Femme battante de l'année = femme trompée ou femme plaquée? | A Voice of Our Own | Scoop.it

  • Pingback: Anne Sinclair, Vanessa Paradis, Ségolène Royal : femme battante … - Le Blog des People » Le Blog des People