Braquage de 20 millions d'euros de timbres : plus fort que Blondie !

(CAROLINE PAUX / CITIZENSIDE / AFP)

En 1979, Blondie sortait un single intitulé The Hardest Part  qui racontait dans le détail l'attaque à main armée d'un transporteur de fond. Une entreprise risquée, une partie très difficile à mener (comme l'indique le titre du morceau) avec deux gardes armés en face et le recours obligatoire de gilet pare-balles pour se protéger et de nitroglycérine pour ouvrir la porte blindée du véhicule. Mais à la fin, il y a de quoi devenir riches et filer au Brésil.

Aujourd'hui, un poids lourd  a été braqué par deux malfaiteurs armés. Pas de liasses de billets ou de lingots d'or...mais une cargaison de timbres. Cela s'est passé  à Brie-Comte-Robert, ville rendue célèbre à l'époque par les humoristes du Collaro Show (un temps que les moins de 30 ans ne peuvent pas connaître). Pourtant, ce n'est pas une blague et il y en a carrément  pour un montant de 20 millions d'euros. Autant dire que cela en fait des timbres, des tonnes même ! Mais  contrairement à la chanson de  Blondie, l'attaque n'a pas dû être très compliquée : le malheureux conducteur ne s'attendait pas à ça et a dû être le premier surpris de voir débouler deux malfaiteurs, armes au poing. Et les deux sont donc repartis tranquilles, sans entrave, sans coups de feu et sans explosion.

Reste la question épineuse de comment vont-ils refourguer la marchandise? A part se mettre devant les bureaux de postes ou les buralistes et proposer des carnets de timbres sous le manteau, je ne vois pas bien. Ou sinon, nos deux braqueurs sont des maniaques obsessionnels de l'art épistolaire, préférant largement cette bonne vieille lettre aux mails d'aujourd'hui autrement plus impersonnels et froids. Et dès lors, même s'ils écrivent de manière quasi industrielle, ils pourront écrire à vie lettres et cartes postales à leurs amis. A se demander s'ils sont, finalement, malins...ou timbrés ?

Related Posts:

  • No Related Posts