« Vis ma vie d’instit » (sans gif animé)

 

Voilà. Ca y est. Depuis jeudi, au milieu des centaines de livres de la rentrée littéraire, figure le mien. Normalement, vous devez en voir la couverture, ici, à droite, dans le bandeau, juste là.

D’habitude, quand je poste un billet sur ce blog, une certaine inquiétude m’envahit. Invariablement, je me demande si ce que je viens d’écrire est digne d’intérêt, si cela vaut le coup de déranger les gens pour quelques mots, une humeur, une idée, au mieux. A chaque fois c’est le même questionnement, la même inconnue : quelles réactions cela va-t-il susciter, quel dialogue engager ?

Cette fois-ci ce n’est pas un billet que je poste, mais un livre que je livre. Ce ne sont pas quelques heures de travail, que je donne à lire, mais des centaines, un an d’écriture que je propose au lecteur. Imaginez l’inquiétude, visez la tronche de l’inconnue !

C’est que, ce livre, je le revendique ! Il est, d’une certaine manière, le prolongement et la quintessence de ce blog, comme s’il avait lentement infusé durant cinq ans de billets quasi-hebdomadaires. Le désir qui le sous-tend est le même que celui qui court dans les 280 posts de l’instit’humeurs : dire simplement, sincèrement, avec un peu d’humour et de dérision, la vie d’un instit, son quotidien, ses états d’âmes, ses joies, rendre compte d’un métier pas tout à fait comme les autres – parce qu’il s’agit d’enfants qu’on fait grandir. Dire aussi les bizarreries, les incohérences, les carences de l’institution.

Je pense que les collègues se retrouveront dans le livre : ce n’est pas l’histoire d’un instit en particulier, c’est l’histoire de nous tous, il n’y est pas question de l’exception, mais du commun.

Au-delà des enseignants, c’est un livre pour tout le monde, pour les parents, les grands-parents, notamment, et plus largement pour tous ceux qui veulent savoir ce qu’est, pour de vrai, ce métier, loin des clichés et des débats stériles.

Et, comme d’habitude (un peu plus sans doute) j’attends avec impatience et curiosité vos commentaires, sur ce blog ou sur les réseaux sociaux ! Les premiers retours sont très positifs, merci à ceux qui ont déjà lu le livre, merci à ceux qui ont aimé et le mettent en avant, sur les blogs (merci le C.I., merci JR), dans les médias (merci Marianne pour la Une, merci Le Monde pour "le livre du jour", merci RTL, France Info, RMC / BFMTV...)... Merci de dissiper un peu l’inquiétude !

Voilà. Le livre est à vous.

Lucien.

 

Vous pouvez aussi suivre la page Facebook (où 5 exemplaires dédicacés sont à gagner) ou Twitter, @LucienMarboeuf.

A lire aussi

  • Julie Baverel

    Ce livre est à l'image de chaque article que l'on peut lire sur ce blog ! toujours juste dans les réflexions sur l'institution et les failles du système et plein de ces émotions qui font qu'on reste, malgré les difficultés et parfois la rage, passionné par notre métier. Merci Lucien !