Les juges bordelais gardent le dossier Bettencourt jusqu'à au moins jeudi.

Jean-Michel Gentil et ses deux collègues, co-saisies avec lui pour instruire le volet "abus de faiblesse de l'affaire Bettencourt, seront jeudi matin s'ils gardent le dossier. Pendant près de trois heures cet après midi les  avocats des différentes parties et l'avocat général près la cour de cassation ont développé leurs arguments. A la...