Philippe El Shennawy: les portes du pénitencier pourraient s'ouvrir après 37 ans de prison

Il a 59 ans. Il a déjà passé près de 38 ans derrière les barreaux. Il aura fini de purger sa peine en 2032. Il aura alors 78 ans.

Philippe El Shennawy a le triste record d'être le plus ancien détenu de France. Avant lui, il y eu Lucien Léger condamné pour l'assassinat du petit Luc Taron dans les années 60. Comme ce dernier, Philippe El Shennawy pourrait bénéficier demain d'une libération conditionnelle. Si le tribunal d'application des peines de Créteil donne satisfaction au condamné, cela sera la fin d'un longue procédure. Depuis plusieurs mois, pour de pas dire années, ses avocats se battent pour obtenir cette remise en liberté. Mais jusqu'ici, procureurs et juges s'y sont opposés. Ce n'est que dans les dernières semaines que le parquet de Créteil s'est montré favorable à cette libération. Sous condition. Si libération il y a , elle sera "restreinte", selon les mots de l'un de ses avocats, Maître Julien Dubs. Elle sera encadrée: port d'un bracelet électronique, sortie de son domicile à des heures définies, obligation de travailler, obligation d'indemniser les victimes. Jusqu'au bout, la justice a émis des réserves. Jusqu'au bout,elle a demandé à avoir le plus de documents à sa disposition pour se prononcer. Jeudi dernier, l'audience à Créteil a été suspendue jusqu'à lundi, en attente du versement par les avocats du contrat de travail. Jusqu'à présent, Philippe El Shennawy a bénéficié de 4 permissions de trois jours pour retrouver son épouse, Martine, rencontrée en détention.

Le casier judiciaire de El Shennawy s'alourdit à partir de 1977. Deux ans plus tôt, il est accusé d'avoir braqué une banque avec prise d'otages. Verdict: perpétuité. Il a toujours nié avoir participé à ces faits qui, souligne son entourage, n'a fait ni morts, ni blessés. "Pas de sang sur les mains " est le titre d'un ouvrage récemment paru, consacré à son itinéraire carcéral.

Le condamné va alterner non respect d'une interdiction de séjour, évasion, vols à main armée.Accumulant ainsi condamnation, l'impossibilité d'avoir une confusion des peines

De nombreuses personnalités se sont mobilisées face à son sort carcéral: L'avocat Henri Leclerc, l'ancien fondateur du Syndicat de la Magistrature, Louis Joinet, l'ancien ministre Luc Ferry, le footballeur Lilian Thuram, le philosophe Edgar Morin. L'écrivain Yasmina Réza. François Hollande lui a accordé une grâce partielle qui a eu pour conséquence de rayer de son casier 3 ans de période de sûreté.

Comment sortir intact après tant d'années d'incarcération? On se souvient du cas de Patrick Henry, libéré après 25 ans derrière les barreaux. L'assassin du petit Philippe Bertrand retourna en prison après avoir interpellé en Espagne pour une affaire de stupéfiants.

Le débat sur la libération conditionnelle de ce condamné porte évidemment sur son éventuelle dangerosité. Il semble que là encore les avis soient partagés. Pourrait-il en être autrement? Enfermer un lion dans une cage pendant 37 ans et demandez lui d'être psychologiquement irréprochable? Qui rend dangereux? La prison guérit-elle de tous les maux?

Si le tribunal d'application des peines donne son feu vert pour une libération conditionnelle, il donnera les conditions exactes de cette mesure. Il dira aussi quand cela prendra effet. A moins que dans un dernier soubresaut, le parquet fasse appel, non satisfait des conditions faîtes au condamné. S'il le fait dans les 24 heures, cela sera suspensif. Bloquant pour plusieurs mois la libération conditionnelle du détenu.

 

 

Publié par Dominique Verdeilhan / Catégories : Actu

A lire aussi

  • Aucun article
  • ANONYME1985

    Il n'a tué personne, il peut sortir. Ce n'est pas un pédophilie, donc pas de soucis. Même s'il récidive, il ne s agit que de voler. Un de plus, .....