Intelligence avec Daesh ?

Après le meurtre du policier commis hier soir sur les Champs Elysées à Paris, deux candidats à l’élection présidentielle, M. François Fillon et Mme Marine Le Pen, ont de nouveau évoqué l’idée d'imputer le crime d’intelligence avec l’ennemi aux Français qui entretiennent des liens avec Daesh. Le code pénal prévoit en effet en...

Marine à la peine

La campagne présidentielle battant désormais son plein, il faut moins de temps à un candidat pour proférer un bon gros mensonge qu'à un tribunal correctionnel pour juger un dossier de comparution immédiate. Démonstration facile et récente de cette tendance : interviewée hier sur Radio Classique, Mme Marine Le Pen s'est une fois...

D. Baupin : un classement sans innocence

J’avais déjà eu l'occasion d'évoquer ici l'enquête initiée à l'encontre de M. Denis Baupin, mis en cause par plusieurs plaignantes pour des faits d’agressions sexuelles et de harcèlement moral. A l’issue des investigations, le Procureur de la République de Paris a aujourd'hui publié un communiqué indiquant que l’affaire était classée sans suite...

Affaire Fillon : le dossier MoneyPenny entre les mains des juges.

Nouveau rebondissement annoncé hier dans l’affaire concernant M. François Fillon et son épouse Penelope : après l’ouverture d’une information judiciaire et la saisine de trois juges d’instruction le 24 février dernier, le candidat, son épouse ainsi que leurs enfants ont été convoqués aux fins de mise en examen dans ce dossier de détournements...

Viol ou acte de barbarie ?

J'ai une confession à faire : jusqu'à hier, j'avais la même conviction que Me Dupond-Moretti en matière de viol. J'étais persuadée que la Cour de cassation avait depuis longtemps établi qu'introduire un objet, quel qu'il soit, dans un anus constituait un viol, point. Aussi la mise en examen pour viol...

Après le PenelopeGate, le PNFGate ?

Aujourd’hui, les avocats de M. et Mme Fillon ont laissé entrevoir en conférence de presse une partie de leur stratégie de défense. Ils ont notamment précisé qu’ils remettaient en cause la compétence du parquet national financier et sollicitaient qu’il se dessaisisse de l’enquête portant sur les soupçons de détournements de fonds publics...