Le téléphone pleure, et pas forcément de rire.

"La polémique", "l'acharnement médiatique", volonté de "tuer médiatiquement" : M. Hanouna, ses collaborateurs et ses fanzouzes n'y vont pas de main morte lorsqu'il s'agit d'évoquer le mouvement de désapprobation qui a suivi, sur les réseaux sociaux et auprès du CSA, la diffusion de son dernier canular téléphonique tendant à piéger...

Fake news à la messine

Les élu(e)s français ne semblent pas toujours faire un usage pondéré des réseaux sociaux - bien qu'y commettre certaines bourdes de campagne (au hasard, se risquer à quelques commentaires peu élogieux au sujet du futur président de la République) n'empêche nullement d'hériter d'un maroquin ministériel, ainsi que nous avons pu...