Matamore

Nul n’a pu ignorer cette semaine que six employés d’Air France avaient été interpellés, lundi matin, dans le cadre de l’enquête relative aux agressions subies par les dirigeants de cette société. Si les réactions de la sphère politique ont été nombreuses, la critique la plus virulente, voire spectaculaire à l’égard de cette procédure a émané de M. Jean-Luc Mélenchon, qui a affirmé sur BFMTV/RMC que « Retenir cinq gars qui défendent leur emploi, une nuit entière, c'est un abus », ajoutant «Moi, je leur dis de recommencer, et de ne pas céder à la peur », se disant même prêt à aller en prison avec eux. Ou, tant qu’il y était, à leur place.

Capture d'écran d'une vidéo YouTube de l'interview du député européen Jean-Luc Mélenchon sur BFMTV, le 6 octobre 2015.

Est-il besoin de préciser que toutes les personnes qui « défendent leur emploi » ne se retrouvent pas placées en garde à vue ? Que la chose est déjà bien plus commune parmi les mis en cause pour violences volontaires aggravées, notamment lorsqu’on trouve, au nombre des victimes, un vigile ayant momentanément perdu connaissance du fait des violences subies et non pas seulement une ou deux chemises déchirées ? Que la garde à vue n’est pas la prison ?

Si le caractère démagogique des propos de M. Mélenchon, qui se doute bien qu’il ne risque nullement de voir son offre sacrificielle acceptée par quiconque, n’a évidemment échappé à personne, on peut au passage souligner que le populisme peut parfois tomber sous le coup de la loi pénale.

Rappelons en effet que l’article 24 de la loi du 29 juillet 1881 relative à la liberté de la presse précise que « Seront punis de cinq ans d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amende ceux qui, par l'un des moyens énoncés à l'article précédent, auront directement provoqué, dans le cas où cette provocation n'aurait pas été suivie d'effet, à commettre (…) 1° Les atteintes volontaires à la vie, les atteintes volontaires à l'intégrité de la personne et les agressions sexuelles, définies par le livre II du code pénal. »

Sont ainsi clairement incriminés les discours publics incitant à la commission des infractions visées par le texte, notamment les infractions de violences sur les personnes.

Cette qualification a notamment été retenue au sujet d’un imam qui avait "librement développé ses propos sur l'autorisation donnée aux hommes de frapper leur femme sans évoquer sur ce point l'interdit posé par la loi française".

Concernant l’élément intentionnel de cette infraction, il faut et il suffit que l’auteur des propos ait eu conscience que ses propos pouvaient inciter quelqu'un à commettre une infraction pour qu’ils entrent dans le champ de la répression défini par ce texte.

La peine prévue par la loi étant d’un maximum de cinq années d’emprisonnement, il n’est pas nécessaire que M. Mélenchon aille en prison prendre la place des salariés en cause ; il pourrait éventuellement aller leur y tenir compagnie, le cas échéant.

Related Posts:

  • guyvalte

    Mélenchon doit trembler de peur en lisant cet article...

    • Gabriel Jean

      les propos excessifs de Melenchon rendent plus service à Marine
      Le Pen qu'aux salariés d'AIR FRANCE !

      • Lafaille

        Je ne vois toujours pas le rapport avec le FN et je trouve personnellement que Mélenchon a raison de citer Jean Jaurès !
        mais ce qui est súr c'est qu'il y a autour de 100000 personnes en âge de voter qui sont concernés de très près par cette affaire et que nos dirigeants feraient bien de ne pas trop la traiter par dessus la jambe...

        • Mateo

          Le rapport avec M Le Pen ?
          Elle et Mélanchon sont deux dangereux populistes (surtout MLP) qui ciblent les mêmes électeurs.

          • Lafaille

            Oui enfin là on parle de gens qui sont mis en prison au petit matin devant leurs enfants, après avoir déchiré la chemise d'un DRH par désespoir... On ne parle pas de populisme ni d'élections !
            On parle de justice a plusieurs vitesses en revanche, assurément ! Et quel que soit le bord politique la thèse se vérifie, alors que ces gens ne sont assurément pas des dangers pour la société.
            On parle aussi de cœur, et de vies brisées. Car ces gens là ne travailleront plus, n'auront pas de droit au chômage non plus, leur famille va en pâtir très vite, probablement exploser. Un certain nombre des 6 va se suicider...C'est ca le populisme ?...

          • Mateo

            Le vigile qui c'est fait tabassé par les syndiqués et les syndicalistes, il n'y est pour rien lui. Il a juste fait son job de vigile et a fini inconscient aux urgences.
            N'importe quelle personne qui est suspectée de coups et blessures et interpellée dans les mêmes conditions. Je ne vois pas pourquoi cela devrait être different sous prétexte qu'il s'agit de personnes qui se " battent " (au sens propre) pour conserver leurs emplois.

          • Mateo

            Il ne faut pas écrire n'importe quoi Lafaille.
            Chez Air France, ce ne sont pas 2 chemises arrachées qui ont provoqué les arrestations.

            D'ailleurs, me permet d'apporter quelques éléments de précisions :

            1) Une garde à vue n'est pas de la prison.
            2) Toutes les personnes qui « défendent leur emploi » chez Air France ne se sont pas retrouvé placées en garde à vue.
            3) Que les arrestations (et mises en garde à vue) concernent les mis en cause pour violences volontaires aggravées, notamment lorsqu’on trouve, au nombre des victimes, un vigile ayant momentanément perdu connaissance du fait des violences subies et non pas seulement une ou deux chemises déchirées.
            4) Que les propos à caractères populistes de Mélanchon et de ce syndicaliste qui légitiment et encouragent de tels actes de violence sont tout aussi condamnables (tant moralement que pénalement par 5 ans de prison et 45 000 € d'amende pour incitation à la violence) que les violences morales que subissent les salariés d'Air France et physiques qu'ont subies les drh et le vigile.

          • Lafaille

            1/ la prison; c'est la privation de la liberté de se déplacer, ce que la garde à vue implique.
            2/la majorité des personnels AF soutien les employés (cf ma if a Paris) interpellés au petit matin comme des terroristes.
            3/ on n'a quasiment pas parlé du vigile qui a fait un malaise dans le mouvement de foule, mais bien des chemises blanches déchirées symbolisant l'autorité bafouée des dirigeants.
            4/ il n'y a pas d'excuse à la violence, mais bien ce que la loi d'ailleurs prévoit: des circonstances atténuantes !

            D'autre part, j'espère que le juge de Bobigny saura exercer son jugement le 2 novembre, car sa décision, si elle était par trop "punitive et exemplaire", entraînerait certainement un trouble à l'ordre public pas très loin...

          • Lafaille

            Il n'y a pas de propagande politique dans mon discours, seulement un essai d'attirer votre réflexion sur une vision qui vous aurait échappée, plus ou moins involontairement...

    • Lafaille

      Oui, vous tous tremblez bonnes gens, du travailleur au chômeur, sachez que l'état défendra les chemises de ses cols blancs - dès le lever du soleil on viendra vous arrêter devant les yeux de vos enfants et jusqu'à la dernière heure de garde à vue on vous gardera sous clef - tremblez !!!!

  • Nadine

    Quel bel article !!! Une chose est certaine, Monsieur Mélanchon ne risquera pas de croiser un patron voyou en prison, vous savez, les non-violents qui suppriment l'outil de travail (au sens propre comme au sens figuré), les fournisseurs de charrettes, les suicideurs, les rois des niches fiscales, les champions des parachutages dorés (atterrissage en douceur) etc. Rien de tout cela en prison, juste des horribles arracheurs de chemises en crêpe (de chine), irrrécupérables enpêcheurs d'exploiter en rond.

  • Lafaille

    Soutien aux salariés d'AF qui sont traités comme des terroristes; soutien à Mélenchon qui défend l'opprimé au risque de son propre emprisonnement. Parceque quand on croit à ce qu'on fait, rien ne vous arrête !

    • Padakhor

      "Quand on croit à ce qu'on fait, rien ne vous arrête !": c'est une devise de terroriste ça! Le militant, le vrai, agit dans le respect des biens et des personnes, et surtout de l'intégrité de la personne physique.

      • Lafaille

        Heureusement qu'en prenant la Bastille, les hommes ne pensaient pas comme vous. Pourtant la tête fait un peu plus partie de "l'intégrité" de la personne que sa chemise...!!

        • Padakhor

          Parce que vous êtes fier de la décapitation au canif du gouverneur de la Bastille (qui a reçu la promesse qu'aucune éxécution n'ensuivra sa reddition) et du massacre de la garnison désarmée?
          Malheureusement en prenant la Bastille, les hommes ont eu le même comportement que les islamistes de Daesh. Et c'est encore plus triste qu'un français du XXIème siècle supporte ces exactions.

          • Lafaille

            Alors si vous pensez sincèrement que Daesh fait une révolution humaniste qui inspirera tous les pays épris de liberté dans le monde , je crois que votre révisionnisme historique a touché le fond...

          • Padakhor

            Donc au nom d'un idéal humaniste vous cautionnez le parjure, la décapitation et l'exécution sommaire? Au XXème siècle a été inventé la qualification de "Crime contre l'Humanité" pour qualifier les gens qui pensent comme vous.

          • Lafaille

            Vous voulez dire que la prise de la bastille est un crime contre l'humanité ?
            Vous vous égarez...

          • Padakhor

            Les décapitations arbitraires et les exécutions de masse le sont, renseignez-vous!

        • monsieur noizet

          En prenant le recul nécessaire par rapport à cette époque, on trouve bien peu de monde pour justifier les excès de cette période, la seule chose qui a permis d'y mettre fin c'est l'élimination par leur propre méthode de ceux qui avaient un comportement digne de la pire des dictatures. et quand on voit le résultat... on a remplacé la royauté qui certes ne méritait pas de durer, par un empire qui a laissé la France exsangue au bout de 15 ans ... et on a mis au pouvoir des bourgeois qui ont exploité les ouvriers presque sans contrepartie pendant plus d'un siècle !

      • Lafaille

        L'homme aux abois vole une pomme sur un étal, dans certains pays on lui coupe la main...

        • Padakhor

          Tous les voyous rejetent la faute de l'agression sur la victime: regard de travers, attitude provocante, présence menaçante...
          La victimisation des criminels est caractéristique des gauchistes.

          • Lafaille

            Je ne suis pas "gauchiste", pourtant votre aversion pour la chose m'en donne envie ?

          • Padakhor

            Vous l'êtes sans le savoir

  • avisiset

    Que risquons nous nous qui sommes des millions à les inciter à recommencer ? Des millions de procès !!!

    • oups

      wouah tu représentes qui sous ton pseudo c'est intriguant ce que tu dis :p

  • monsieur noizet

    bien d'accord sur tous les cas cités dans le commentaire de Nadine, concernant les nantis, mais est-ce la bonne méthode pour régler ces problèmes ? les violences physiques, laissons ça à l'extrême droite. Les cautionner conduit à perdre la sympathie et les voix de beaucoup de ceux qui veulent une gauche déterminée, mais qui ne fasse pas peur avec le moyens à employer pour arriver à ses fins ...
    M. Mélenchon scie la branche sur laquelle il est assis ... Tout ce qu'il fait actuellement ne fera pas changer les mentalités et ne peut que profiter à la droite et l'extrême droite en faisant basculer dans leur camp un certain nombre d'indécis !

    • Lafaille

      Vous prétendez que ce que dit Mélenchon ne sert a rien et pourtant depuis qu'il s'est exprimé, le gouvernement , toujours l'air de ne pas y toucher, a considéré que la direction d'AF devait se remettre autour de la table avec tous les salariés , cesser de lancer des ultimatums et avait les moyens d'empêcher ces 3000 licenciements supplémentaires du fameux plan B.
      Toujours du bout des lèvres, mais de Royal à Hollande en passant par Valls c'est devenu assez clair !
      Par ailleurs, je ne vois pas bien ce que l'extrême droite vient faire là dedans...? Il s'agit d'un échange entre Front de gauche et Ps me semble t'il , et initié par le Npa, car n'oublions pas que la première réflexion vient de Mr Besancenot dont la position n'a jamais varié.
      Il ne faut pas croire que ces "prises de conscience" se font toutes seules...

      • monsieur noizet

        On ne parle pas de la même chose, Rien ne justifie qu'on utilise la violence, sinon chacun se sentira le droit de l'employer quand il estime que sa cause est juste.sur le plan des idées, il est bien évident que les socialistes prennent un certain nombre de décisions qui ne correspondent pas à l'idée qu'on se fait de la justice sociale. mais il faut se rendre à l'évidence, il faut composer avec ce que nos concitoyens de tendance "modérée" sont prêts à accepter. A défaut la seule solution, c'est recommencer la prise de Bastille. Question: combien de français sont prêts à suivre ????
        je ne dis pas que Mélenchon ne sert à rien mais les résultats des urnes montrent "qu'il ne passe pas "
        il y a chez lui un côté provocateur évident, dont il use et abuse , qui semble parfois l'amuser et qui ternit son image de Robin des bois. il finit par faire plus peur à certains que la clique d'extrême droite, car ils ont le sentiment que ce qu'il prône est plus proche de l'anarchie que du souci d'égalité des citoyens .

        • Lafaille

          Je ne recommande pas de voter à gauche ou à droite, mon discours n'est pas politisé.
          En revanche, on doit bien reconnaître que les médias aboient avec les loups et que la justice est aux ordres (désolé mais le traitement à plusieurs vitesses en fonction du contrevenant l'indique...)
          Toute dissonance avec "le mot d'ordre" édicté par le 1er ministre est banni, toute personne qui ne porte pas la bonne parole (entendez la "pensée unique") est ostracisé.
          En cela, il y a de liberté de pensée et d'expression chez Mélenchon, qui rappelle que la France de 2015 n'est pas l'Allemagne de 1933, et qu'on peut considérer des idées fortes même si elles n'émanent pas d'un leader politique qui a de l'avenir...

          • monsieur noizet

            je partage un certain nombre d'idée dont Mélenchon se fait l'écho. je ne pense pas que c'est spécifiquement ce qu'il a dit qui explique la position du gouvernement., je crois surtout que certains ont pris conscience que toute autre position aurait contribué à détériorer un peu plus leur image de marque.

            Je me pose aussi des questions concernant les décisions de justice. Toutefois, étant juriste de formation, je considère qu'il faut connaitre dans le détail les dossiers pour se faire une opinion objective.

            un exemple: J'ai travaillé auprès d'élus de tous bords en étant indépendant d'eux. Sachant les risques qu'ils courent, certains essayent de "contourner" les lois sans les détourner. on est souvent à la limite de la légalité mais la fraude est souvent difficile à démontrer,
            quelques décisions peuvent sembler clémentes mais le doute doit profiter à l'accusé.
            contrairement à ce que vous semblez penser, beaucoup de gens de tous les milieux sociaux sont blanchis fautes de preuves tangibles, ce qui est normal. Comme vous le soulignez, les médias aboient avec les loups et montent en épingle ce qui fait vendre leur feuille de choux ou monter leur audience télé ...
            Qu'il y ait quelques juges incompétents ou manquant de partialité ne fait aucun doute, d'ou l'intérêt de la collégialité pour les affaires complexes
            mais de là à jeter le discrédit sur toute une corporation, c'est un pas que je ne franchirai pas, car si on se livre à ce petit jeu, il n'y a guère de corporations qui méritent d'échapper au massacre
            Je.pense que la plupart des juges essaient de faire leur travail correctement, avec les moyens, souvent insuffisants, qu'on leur donne . Quand on a sur son bureau des centaines de dossiers, qu'on n'a le temps de creuser suffisamment, fatalement un grand nombre vont donner lieu à des décisions qui ne sont pas satisfaisantes pour la société

  • Jean Bernard Devalette

    Merci pour cet article. Bien sur, M. Mélenchon ne risque rien ! Mais rappeler un peu que le loi nous concerne tous aussi les patrons voyous, syndiqués irresponsables ou politiques manipulateurs (et il y a des patrons honnêtes, des syndicalistes responsables et quelques politiques sincères) ne peut pas faire de mal !

  • moynacq

    des chemises enlevées contre : travailler plus sans etre mieux payer, perte des congés, chomage à la clé juste pour donner plus d'argent aux actionnaires et pour que le pdg augmente son salaire c'est quoi le plus "violent" ?? si ça vous arrive j'espere que vous aurez la dignité de vous revolter.. quand on a mal qu'on est humilié pas écouté et que l'on cherche à ne pas subir comme des moutons alors on peut arriver à ne plus réussir à refléchir et c'est la souffrance qui parle et là on peut en effet ne plus se controler. face à un tel cynisme des dirigeants que faire ?? que vont faire ces salariés sans salaire sans droit au chomage ?? ils risquaient moins à se taire et à etre licenciés ils auraient eu le chomage là ils n ont plus rien et en plus vous les insultés. c'est triste très triste

    • monsieur noizet

      j'aime bien le terme chemise "enlevée" ayez au moins le courage d'appeler un chat, un chat ! les images montrent que ça ne s'est pas fait en déboutonnant les boutons un à un comme dans un strip-tease . Le recours à la violence physique d'un groupe contre un individu c'est une méthode digne de l'extrême droite.De plus le responsable des ressources humaines n'est qu'on lampiste.
      je suis souvent descendu dans la rue pour défendre des causes justes qui n'étaient pas la mienne mais je n'accepterai jamais ce type de violence si minime soit-elle car dans ce genre de situation, il suffit d'une étincelle pour qu'il y ait dérapage et que quelqu'un commette l'irréparable.

  • aigle4enanglais

    la "matamore", c'est vous.

  • Patrick

    SIMPLE:comparons les salaires;conditions de travail;horaires et avantages des pilotes sur les autres compagnies,car le contribuable français risque fort de devoir payer la dette de 5 milliards de la ste...et puis 3000 pertes d'emploi sur les 6 millions c'est peu SAUF évidemment pour ceux qui seront concernés j'en conviens. (on sait bien que quand un être vous manque le monde vous parait dépeuplé;mais dans la vie TOUT n'est que question de relativité)

  • Lafaille

    Vous prétendez que ce que dit Mélenchon ne sert a rien et pourtant depuis qu'il s'est exprimé, le gouvernement , toujours l'air de ne pas y toucher, a considéré que la direction d'AF devait se remettre autour de la table avec tous les salariés , cesser de lancer des ultimatums et avait les moyens d'empêcher ces 3000 licenciements supplémentaires du fameux plan B.
    Toujours du bout des lèvres, mais de Royal à Hollande en passant par Valls c'est devenu assez clair !
    Il ne faut pas croire que ces "prises de conscience" se font toutes seules...

  • Yann Le Corronc

    On sent bien que cette petite juge aux dents longues rêve d'envoyer tout ce qui n'est pas de son bord politique au trou... c'est beau... Elle est certainement moins pressée d'y envoyer Balkany... y'a qu'à voir depuis quand ça traîne. No comment

    • Rostock

      Il est clair que ce cher Balkany est un gamin dont le dossier doit échoir d'urgence à une juge des enfants.

      A moins que n'ayez rien lu ...

    • monsieur noizet

      on reproche aux juges d'être des "gauchistes" ce qui ne semble pas être le cas de Balkany ou de Sarko. mais bon quand on veut défendre l'indéfendable, tous les arguments sont bons . je comprends l'indignation des travailleurs d'Air France mais on ne me fera jamais accepter qu'on s'en prenne à l'intégrité physique de qui que se soit. Aussi bien lorsque ce sont les CRS qui matraquent les ouvriers , ou quand ce sont ces derniers qui molestent des cadres.

  • Maxemilien

    Pour qualifier cette nouvelle attaque contre Mélenchon et certains commentaires je ne serai amené qu'à employer des mots qui me vaudraient des poursuites tant je suis écœuré et en saine colère. Je ne le ferai donc pas. Tout le monde, du moins quelque peu cultivé, devrait savoir qu'à chaque fois que l'Histoire arrive à un point de rupture eu égard aux souffrances que la société organisée de ce moment impose à ceux qui sont totalement désarmés, la justice accentue, sous pression politique et aujourd'hui médiatique, ses jugements et sentences de classe. Il ne s'agit même plus de dire si les 6 d'Air France ont eu raison ou tort de faire cela. Il s'agit simplement de constater qu'il existe des gens et heureusement qui sont imperméables à la propagande médîatico-politique visant à faire admettre aux victimes que c'est normal qu'elles soient victimes. Ce à quoi on assiste sont des sursauts de résistance et surtout un grand signal comme quoi ça va très mal aux tréfonds de la société, ce que les tenants de l''idéologie dominante ne veulent pas voir et de ce fait il leur en cuira. La prime violence vient du patronat et du capitalisme et son spectre va du mépris et de la morgue envers les représentants syndicaux auxquels les employeurs veulent tout imposer selon leurs vues ("vous signez là ou ce sera encore pire"), le dialogue social n'existe absolument plus si un jour il a existé jusqu'aux délocalisations uniquement basé sur le plus de profits pour les actionnaires sans aucune justification économique ou aux usines que les salariés retrouvent à leur retour de congés vides de toutes machines déménagées par l'employeur.. Oui nous sommes aux portes d'une période aux grands dangers et la responsabilité première et la seule en incombe aux politiciens pantins et valets de la finance, qu'ils soient PS ou LR/UDI qui voyant le sol se dérober peu à peu sous leurs pieds ont tout mis en œuvre pour renforcer le FN à titre de repoussoir sachant que de toutes façons, même si ce dernier arrivait au pouvoir tout le monde sait, l'Histoire l'a montré, qu'il sera un fidèle serviteur du capitalisme. Cela renvoie au fameux slogan des années 30 "Plutôt Hitler que le Front Populaire". A bon entendeur, salut.

  • CASTRO Fidel

    Il faut comprendre que l'heure n'est plus à se lamenter pour une chemise déchirée et un DRH qui s'est fait au pantalon . On nous rabâche que "La lutte des classes ,s'est terminé" ; mais on ne m'a jamais demandé mon avis la dessus et Mr Mélanchon a déclaré ce que beaucoup pensent tout bas . Il ne faut pas que les salariés d'Air France et d’ailleurs aient peur car plus il y en aura qui investissent des réunions de Comité de ripoux ; plus il y aura de DRH voyou secoués par les gens qu'il compte licencier et moins ces pseudos dirigeants d'entreprise feront les fanfarons .

  • darlenca

    Selon la tendance politique que l'on a, Mélenchon a tord ou raison.
    Personnellement appeler à la violence ne doit être permis, la violence n'a jamais été le passage forcé pour les négociations.

    • Lafaille

      Vous n'y êtes pas du tout Darlenca.
      La violence ne se produit pas a la table des négociations mais bien au "tribunal" du Comité d'entreprise où la Direction annonce les prochains licenciements.
      D'autre part, il n'y a pas de "bord politique" qui soutienne ou encourage la violence, cet acte d'arrachage de chemise n'est pas politisé initialement. En revanche son traitement lui doit l'être, et la citation de Jaurès par Mélenchon qui est particulièrement juste a éveillé quelques esprits à gauche, bien peu au gouvernement.
      Mais ce gouvernement est il de gauche ?...

  • SergeZetlaoui

    :
    https://www.youtube.com/watch?v=qjIzVRD2ir0

    Comme seule réponse, il faut écouter ce témoignage de Xavier Mathieu