[JOUR J + 38] Première fête nationale en France libérée

Vendredi 14 juillet. Aujourd’hui, c’est mon premier 14 juillet en France.  Pour les copains, cela revêt une toute autre signification. Moi je ne savais pas ce que c’était un 14 juillet en France jusqu’ici. Pour eux, cela fait 1, 2, 3 voire 4 ans qu’ils n’en ont pas vécu, qu’ils avaient quitté leurs villages où ils savaient que les Boches empêchaient toute manifestation, tout drapeau tricolore ou Marseillaise.

Je reste dans mon trou de combat avec Andriot dont ce sont les 23 ans. Il fait très chaud et nous n’avons presque rien à boire. Pendant ce temps-là, les copains ont pris part à une prise d’arme sur la place d’Amfréville, au pied de l’église. Il y avait là des Britanniques à nos côtés, commandos et paras. Le curé d’Amfréville et le « Padre » de Naurois ont mené l’office en plein air. On y a inauguré un petit monument en mémoire des morts de la brigade. Les Boches étaient à moins de 250 mètres mais il n’y a pas eu de soucis.

La cérémonie s’est terminée par un petit défilé des commandos et des Anciens Combattants d’Amfréville. Toute la population était réunie. Pour beaucoup, ce fut un grand moment, même si ce « Bastille Day » comme disent les British ressemblait davantage à un 11 novembre…

A lire aussi

  • Aucun articles liés
  • nono

    Ils ont combattu pour nos libertés et ce jour France Info nous fait de la sinistrose encore et encore en nous parlant des hués contre le Président. Mais aucune voix pour interviewer ceux qui sont d'accord avec lui. J'en ai assez de toutes ces doses de sinistrose. Les médias sont responsables de manipuler les citoyens que nous sommes. En France il y a des choses qui marchent, des choses à améliorer car il est vrai que tout n'est pas tout noir ou tout blanc. Que les médias soient objectifs aussi en ce jour où des personnes ont donné leur vie pour nous, nos enfants, nos petits enfants.