[Actu] Pesticides autour des écoles : les députés votent pour un périmètre de sécurité

Dans la nuit du 9 au 10 juillet, les députés ont voté pour la mise en place de sanctions dans le cas d'épandage de pesticides à proximités des zones particulièrement sensibles (écoles, crèches, centres hospitaliers...). Une avancée majeure dans la prise de conscience du danger sanitaires de ces pratiques agricoles.

"A la suite d'un amendement gouvernemental voté en commission et débattu dans l'hémicycle, le projet de loi sur l'agriculture, l'alimentation et la forêt subordonne l'épandage des pesticides [...] près de lieux sensibles (écoles, centres hospitaliers, maisons de retraite, etc.) à la mise en place de mesures de protection« telles que des haies ou des horaires adaptés ».

Lorsque de telles mesures ne peuvent pas être mises en place, « l'autorité administrative détermine une distance minimale adaptée en deçà de laquelle il est interdit d'utiliser ces produits à proximité de ces lieux ».

Et lorsqu'un porteur de projets souhaite construire un établissement accueillant des personnes vulnérables (centres hospitaliers, centres de loisirs...) près de zones où des produits phytopharmaceutiques peuvent être utilisés, il faudra prévoir la mise en place de mesures de protection physique, comme des haies, et les intégrer au moment de la construction, prévoit un amendement UDI adopté dans l'hémicycle, identique à un amendement du gouvernement retiré à son profit." (Source Le Monde.fr)

Lisez la suite sur LeMonde.Fr : L'épandage de pesticides restreint près des écoles.

Related Posts:

  • No Related Posts
  • aline meyre

    La FNSEA sur les problèmes environnementaux et sanitaires liés à l'usage de pesticides engrais et OGM rappelle étrangement le Comité Permanent de l'Amiante pour maintenir des usages "raisonnés" de l'amiante: résultat 100000 morts encore attendus dans les années à venir. Quid des pollutions cachées de l'air des sols des eaux souterraines superficielles et marines? Qui paie les dépollutions et les soins que les assurances refusent de couvrir? Il est urgent de faire preuve de moins complaisance.