Il est 4 heures, Paris s'éveille

Répétition de la garde républicaine, Paris le 12 juillet 2012. AFP PHOTO GUILLAUME BAPTISTE

Plus que deux jours avant le défilé, les répétitions s'intensifient.

Dès 2 heures du matin, cavaliers et montures se réveillent. Les chevaux sont bichonnés de la crinière aux sabots. Quand tout le monde est prêt, il faut traverser Paris dans la nuit. Cette fois, la Garde républicaine est accompagnée. Fiers, les proches et les amis sont autorisés à la suivre jusqu'aux Champs-Elysées. Une surprise pour les noctambules qui croisent les chevaux qui accompagneront le président de la République dans 48 heures.

Sur la place de la Concorde, le gouverneur militaire de Paris guette la moindre erreur. Chant, distance entre les rangs, tous les défauts sont relevés et corrigés.

Mais il faut bien rendre les Champs-Elysées aux voitures, c'est donc sur la base militaire de Satory, dans les Yvelines, que les fantassins s'exercent. 5 000 personnes doivent marcher à la même vitesse, 120 pas la minute. Seule la légion va plus lentement, avec un rythme de 88 pas la minute.

 

Related Posts: