Au Casino de Paris, les joueurs pros de Millenium jaugent leur popularité

Avant l'ouverture des portes de la salle
Entrée du public dans le hall du Casino de Paris
La scène, quelques minutes avant le début du spectacle
Émile, Maxime, Pierre-Alexandre, Mathieu et Tristan posent aux côtés du commentateur "Zerator"
Matthieu et Emilie, venus d'Orléans pour assister au spectacle
La loge VIP
Adrien et Hervé, qui souhaitent créer une équipe de joueurs amateurs
Mécènes, joueurs et membres de l'organisation discutent dans la loge VIP
Le public du "Millenium Show"

La dernière fois que j’ai croisé la route de Millenium, l’une des plus anciennes structures de joueurs professionnels de France, c’était à Marseille, en décembre. Ils organisaient, depuis leur locaux, une compétition du jeu de stratégie Starcraft 2 (SC2). Le tout était filmé à la manière d’une télé-réalité, retransmis sur leur web TV, et réunissait de jeunes adultes inconnus du grand public, mais qui sont aux amateurs de SC2 ce que Messi ou Ronaldo sont aux fans de football.

Cette première rencontre m’a donné envie d’aller les retrouver, vendredi 20 septembre, lors d’un évènement de sport électronique (ou esport) organisé par leurs soins au Casino de Paris. Le “Millenium Show” devait opposer le temps d’une soirée les équipes Millenium de trois jeux vidéo (Starcraft 2, League of Legends et Call of Duty) à de prestigieux adversaires. Le tout face à un important public, puisqu’environ un millier de spectateurs était attendu.

Autographes et photos souvenirs

Arrivé sur place, le résultait me surprend beaucoup. Alors que je m’attendais à rencontrer un public venu pour l’enjeu sportif, c’est en fait un véritable fan-club de Millenium qui s’est déplacé jusqu’au Casino de Paris. Dès l’ouverture des portes, les joueurs professionnels comme les commentateurs de matchs, qui patientaient dans le hall, se font prendre d’assaut par des spectateurs ravis d’approcher leurs vedettes.

Maxime et ses quatre amis, tous âgés de 17 ans, sont tout sourire. Ils viennent de prendre la pose avec “Zerator”, un ancien animateur de la web TV de Millenium de passage pour l’évènement. “On le voit tous les jours devant nos écrans, c’est génial de le rencontrer et de pouvoir discuter avec lui !”, s’enthousiasme Maxime.

Un peu plus loin, Matthieu observe les membres de Millenium enchaîner les dédicaces. Venu d’Orléans accompagné d’Émilie, sa petite amie, cet élégant jeune homme de 25 ans ne se presse pas pour prendre une photo en compagnie des vedettes du soir. Mais reconnaît que c’est d’abord pour eux qu’il s’est déplacé. “Ça fait maintenant trois ans que je suis les programmes de Millenium sur leur site”, m’explique-t-il. “Je viens ici pour voir de belles parties de League of Legends, mais je pourrais toujours en regarder d’autres. Par contre, ce n’est pas tous les jours que j’ai l’occasion de voir les animateurs et de partager un moment avec eux.”

Des tickets "mècènes" à 150 euros

Au sommet d’un escalier à l’entrée filtrée par deux hôtesses, certains spectateurs profitent encore davantage de ce début de soirée. Dans une grande loge, ils trinquent au champagne et engloutissent des petits fours à côté des joueurs pro des deux titres les plus populaires de la soirée : League of Legends et Starcraft 2. Cette poignée de privilégiés n’a pas payé son ticket 29 euros, comme le public du rez-de-chaussée. Eux ont acheté leur place 150 euros, ce qui leur donne le statut de “mécène”, et un accès à cette loge VIP.

Hervé ne regrette pas une seconde de s’être offert ce sésame. Avec un ami, ce fonctionnaire lyonnais de 32 ans compte se lancer dans la création d’une équipe de joueurs amateur. Pour lui, 150 euros, ce n’est pas cher payé pour demander des conseils aux Millenium. Et il a en plus le sentiment de donner pour une bonne cause : “En France, l’esport est encore largement méconnu. (...) Si mon argent permet à Millenium d’organiser des évènements de cette ampleur et de faire connaître cette activité, tant mieux !”

Ambiance de match de foot

Quand je lui demande pourquoi il a tenu à proposer cette double tarification des tickets, Cédric Page, fondateur de Millenium, est très à l’aise. “Les gamers ne ressemblent pas au cliché du jeune ado un peu solitaire. Certains n’ont aucun problème à payer davantage pour s’offrir un souvenir plus mémorable”. “Bien sûr”, me dit-il, “leur contribution nous a aidés à organiser l’évènement, mais ce n’était pas une nécessité. Si on a voulu proposer cette option, c’est pour répondre à des besoins différents de la part de notre public”.

Celui-ci est en tout cas ravi. Peu avant le premier match de League of Legends, les centaines de spectateurs présents font résonner le Casino de Paris comme un stade de foot. Ni les blagues pas toujours très fines des animateurs, ni les problèmes de sono n’entameront leur plaisir. Les organisateurs, qui se disent heureux d’avoir “réussi à réunir des centaines de personnes autour de Millenium”, songent désormais à organiser d’autres évènements de ce type dans d’autres villes de France.

Publié par Vincent Matalon / Catégories : Non classé

A lire aussi

  • Aucun article