Pandarévolution, la campagne pour une révolution écologique

© Pierre Gaudoin / Céline Lentz / WWF France

De mémoire de new-yorkais, on n'avait jamais vu ça. Dans les rues de Manhattan, le 21 septembre 2014, la marche des peuples pour le climat a réuni plus de 300 000 personnes. La pression monte en France : du 30 novembre au 11 décembre 2015, à nous d'accueillir cette conférence. L'enjeu est de taille car l'Humanité court à sa perte. Si certains pays ont compris l'ampleur de la situation, tels que l'Equateur en pleine réflexion sur l'octroi de "droits de la nature", la société civile a intérêt de se faire entendre haut et fort pour être écoutée. Pas une mince affaire... Comme le rappelle Street Press, dans son article sur "les sponsors les plus foutage de gueule de la COP 21", la conférence ne sera accessible que "via un système d’accréditation exclusive". Les associations, elles, auront droit à un « village » en dehors des enceintes officielles de la négociation". On appréciera. En attendant, les ONG travaillent d'arrache-pied pour sensibiliser l'opinion publique. Et pas de mouvement d'ampleur sans mobilisation de la jeunesse. C'est ce qu'a bien compris le WWF qui a pris possession des murs du métro depuis le 6 juillet, le temps de lancer sa "Révolution Panda". 

"Pour tout changer, nous avons besoin de tous"

Pour incarner visuellement leur campagne de communication, le WWF France et Saxoprint, imprimeur en ligne, ont décidé de défier créatifs -étudiants ou professionnels- via la première édition des « Creative Awards by SAXOPRINT » présidée par Yann Arthus Bertrand. Le brief ? Concevoir la prochaine campagne de sensibilisation du WWF France dédiée aux 18-25 ans autour du dérèglement climatique. Pas évident de sensibiliser cette tranche d'âge. Pourtant, 774 créatifs ont participé et déposé pas moins de 804 affiches. Et à ce jeu, ce sont Pierre Gaudoin et Céline Lentz, deux créatifs indépendants de Tours formés à l’école Brassard, qui ont remporté la mise avec “Pandarévolution”, une réinterprétation du célèbre tableau d'Eugène Delacroix, "La Liberté guidant le peuple". "Les problèmes environnementaux me touchent personnellement", explique Céline Lentz, née aux Antilles. "J’ai grandi entourée par la nature, et j’ai été très tôt sensibilisée à la protection de celle-ci et plus particulièrement aux milieux marins -je vivais tout près d’une réserve marine et je m’y rendais souvent-. Je suis ravie d’avoir apporté un petit caillou à l’édifice de la protection environnementale en participant à ce concoursJ’espère de tout cœur que notre génération et les suivantes, parviendront à prendre conscience de l’impact que nous avons sur la planète avant que nous ayons atteint le point de non-retour, si cela n’est pas déjà fait."

Eugène_Delacroix_-_La_liberté_guidant_le_peuple-2

La "révolution écologique" aura bien lieu

"Nous avons particulièrement plébiscité le visuel de Pierre Gaudouin et Céline Lentz parce qu’il incarne l’idée de révolution face au dérèglement climatique et de mobilisation générale. Cet appel à l’engagement de tous et en particulier des jeunes est essentiel car ils seront les premiers d’entre nous à subir les conséquences d’un tel phénomène” explique quant à lui Philippe Germa, Directeur Général du WWF France. Pour les deux créatifs, la "révolution écologique inévitable" et c'est un panda pacifique qui doit la guider. Si vous habitez Paris, vous pouvez d'ores et déjà voir l'affiche placardée sur les quais du réseau parisien Métrobus jusqu'au 12 juillet prochain.

Et pour les plus curieux, les meilleures créations de la première édition des “Creative Awards” s’exposeront à l’Orangerie du Sénat du 26 août au 6 septembre 2015. Un coup d'accélérateur de visibilité sera donné en septembre : WWF communiquera via l'affiche gagnante en vue d'une campagne de mobilisation des étudiants, intitulée "Café Panda". Et cette campagne "print" sera prolongée d’une campagne presse à la rentrée pour amplifier sa résonance à l'approche de la marche.

Luttons contre le réchauffement climatique  © Jean-Philippe Bonnier / WWF France

Luttons contre le réchauffement climatique© Jean-Philippe Bonnier / WWF France

Une solution pour le changement climatique  © Inès Martinez / WWF France

Une solution pour le changement climatique© Inès Martinez / WWF France

Cette campagne révèle la tonalité de l'ensemble des opérations qui se dérouleront. La question est bien celle d'un "empowerment" mondial des citoyens et plus encore, de la jeunesse, au premier rang des intéressés. Comment faire descendre dans la rue, simultanément et par centaines de milliers, des citoyens pour le climat dans le monde entier ? C'est la question que doivent se poser les communicants de tous les ONG actuellement. La mobilisation sera-t-elle à la hauteur ? Réponse le 30 novembre !

Anne-Claire Ruel

Coup de cœur, coup de gueule, coup de poing, n’hésitez plus : venez débattre et tweeter. Cette page est aussi la vôtre, vous vous en doutez. Pour "Fais pas com’ Papa", un seul hashtag : #FPCP et une seule page Facebook : Fais pas com' papa.

Related Posts:

  • Pingback: Pandarévolution, la campagne pour une r&...()

  • jipebe29

    Campagne de sensibilisation? Qu'en termes jésuistiques
    ces choses là sont dites...Propagande me paraît être le mot juste.

    Et puis, révolution écologique, c'est quoi? 100 000 éoliennes intermittentes, au faible facteur de charge (21%) qui massacrent nos régions (et la biodiversité
    ailée)? Des surfaces considérables gâchées par des fermes photovoltaïques
    intermittentes aux facteurs de charge ridicules (13%°)? Des chars à boeufs pour
    le transport des personnes et des biens? Une terrible récession économique,
    générant misère et graves mouvements sociaux?

  • jipebe29

    J'aime bien la pancarte "nous devons changer, pas le climat".
    Quelle découverte: le climat serait changeant, et on ne l'aurait jamais su? Le climat a changé depuis la nuit des temps, et changera dans le futur. Mais nos émissions de CO2 n'ont aucun impact mesurable sur la température, car sinon, comment se fait-il, ô surprise, qu'il n'y ait plus de RC depuis 19 ans, alors que, sur cette période, nous avons émis 37% de toutes nos émissions depuis le début de l'ère industrielle, et que les modèles numériques se plantent lamentablement?

    Cette pancarte annonce la couleur: il faut supprimer le capitalisme, aller vers la décroissance, quel qu'en soit le prix, et revenir aux temps bénis où il n'y avait pas de médicaments, pas de soins, pas d'hôpitaux, pas de dentistes, pas de voitures (mais du crottin), pas de chauffage à gaz ou électrique, des famines récurrentes, des maladies létales qui tuaient des millions de personnes, des guerres perpétuelles, l'insécurité, l'analphabétisme, pas de médias (ça, c'est plutôt bien...), pas d'Internet, pas de portables, beaucoup de misère, ...

  • jipebe29

    "Luttons contre le réchauffement climatique", nous assène Jean-Philippe Bonnier. C'est beau, c'est grand,c 'est généreux, mais c'est une variante moderne de Don Quichotte chargeant contre les moulins à vents.

    Car lutter contre un RC qui n'existe plus depuis 19 ans, et dépenser des sommes pharaoniques pour des prunes, est-ce vraiment une bonne idée?

  • simon25

    J'espère que beaucoup d'autres auront la même initiative.
    Avec notre société http://www.accentpub.fr nous réfléchissons à une action sur la ville de Besançon