[ En route ] Rencontre avec une chrétienne "born again" et très anti-Obama

Sous les tente des "Patriots Voices", ils sont tous venus écouter celui qui a perdu face à Mitt Romney mais reste leur préféré : Rick Santorum. L'ancien candidat à la primaire républicaine est venu saluer ses fidèles réunis ici en marge de la convention républicaine, à Tampa. Il est introduit par une série d'élus et personnalités politiques, qui représentent tous la frange conservatrice chrétienne de l'électorat. Dans le public, Wendy, cheveux blonds décolorés et T-shirt barré du drapeau américains, se lève et applaudit bruyamment en voyant son favori entrer sur scène.

Je suis là pour rencontrer des militants du Tea Party, nombreux dans l'assistance. Je l'aborde et lui demande de quel mouvement elle est. "Ça dépend. Pour les médias gauchistes et les démocrates, je suis une extrémiste de droite, une raciste, anti-musulman et anti-gay", me dit-elle. Puis, après une pause : "Je suis une chrétienne born-again (qui a expérimenté une conversion personnelle et souvent très passionnelle à la foi chrétienne). Je suis pro-life(contre l'avortement), croit au mariage entre un homme et une femme." Elle appartient aussi à un groupe dit "912", un mouvement patriotique idéologiquement proche du Tea Party.

Obama, "musulman" et né au Kenya

Elle soutient le ticket républicain, mais surtout pour Paul Ryan, jugeant Mitt Romney trop modéré. Quant à Barack Obama, c'est peu de dire qu'elle ne l'aime pas. Son visage s'assombrit lorsqu'elle parle de lui, un président qu'elle pense animé d'intentions hostiles envers les chrétiens. Elle se dit sûre qu'il est musulman, né au Kenya, et me livre en appuyant son index sur la table les éléments à charge. "Il a eu une bourse d'études en tant qu'étranger. Il est allé en Pakistan en 1981, alors qu'on ne pouvait pas aller là-bas en tant qu'Américain à cette époque! (Barack Obama a déjà mentionné ce voyage d'agrément fait avec un ami de l'université, et tout à fait possible pour un citoyen américain de l'époque)."

"C'est un musulman. Lors de son inauguration, il a refusé une prière chrétienne, mais après il y a eu un service musulman de deux heures en secret. Il y a 20 000 musulmans à la convention démocrate, et ils ont prévu deux jours d'évènements rien que pour eux!"

N.B. : l'existence de temps de prière inter- religieux au programme de la convention est le seul fondement de cette rumeur, relayée par des sites ultra-conservateurs. Je n'en ai pas trouvé pour celle concernant la prière inaugurale.

A lire aussi