A quelques heures du Grand Débat

Alain Juppé peut-il inverser la tendance ? François Fillon risque-t-il de faire une erreur qui lui coûterait son avance du premier tour ? Voilà pour deux des nombreux enjeux de la compétition.

Diffèrent-ils sur des nuances ou incarnent-ils deux visions distinctes de la politique ? Sont-ils capables de préciser certains points encore flous ou peu étayés de leurs programmes ? Là, c'est de l'enjeu journalistique que je parle.

Ce Grand Débat, comme nous avons choisi de l'appeler, est sur les rails au moment où j'écris ces lignes. Nos présentateurs ont pris leurs marques cet après midi (mercredi), et prolongeront leurs répétitions demain.

IMG_0266

Les journalistes des différentes chaînes sont venus couvrir la visite de repérage du plateau par les conseillers des candidats.

Gilles Boyer, directeur de campagne d'Alain Juppé

Gilles Boyer, directeur de campagne d'Alain Juppé

Tristan Carné, le réalisateur, Thierry Solère, organisateur de la primaire, et Myriam Lévy, cinseillère de François Fillon

Tristan Carné, le réalisateur, Thierry Solère, organisateur de la primaire, et Myriam Lévy, conseillère de François Fillon

Des conseillers particulièrement attentifs à l'angle entre les pupitres, ni trop ouvert (il faut qu'ils se regardent), ni trop fermés (pas trop de plans de profil) mais aussi au nombre de personnes visibles derrière les journalistes (Pas de public derrière les candidats, pour être sûr que les deux fonds sont identiques). Nous, notre préoccupation est qu'il y ait autant de partisans d'Alain Juppé que de François Fillon reconnaissables sur nos images. Mais pour chaque équipe, un autre enjeu se profile : qui sera dans le champ ? J'ai cru comprendre qu'une intense compétition était en cours... Vous découvrirez jeudi soir qui sont les gagnants...

Pour nous, cette visite était aussi l'occasion de dévoiler ce décor, créé par Olivier Illouz et habillé par Yohan Saillon (TF1) et Eric Rinaldi (France TV). Nous l'avons voulu ramassé, intense. Les candidats sont éloignés d'à peine plus d'un mètre, comme vous le disait Guillaume Daret ce soir dans le 20 heures.

Guillaume Daret couvre Les Républicains pour France 2

Guillaume Daret couvre Les Républicains pour France 2

De leur côté, les présentateurs travaillent encore, même s'ils ont bien avancé aujourd'hui. Nous avons choisi de ne pas nous réfréner pour l'instant. Alexandra Bensaid (France Inter), Gilles Bouleau (TF1) et bien sûr David Pujadas ont imaginé autant de questions qu'ils  ont voulu depuis leur première séance de travail mardi. Ils en sont maintenant à élaguer, à réduire au prix de choix parfois déchirants. Tout le jeu pour les directeurs de l'information des deux chaînes est de leur apporter un regard extérieur pour "voir" les coupes possibles tout en garantissant le respect des choix du plan de départ, indiqué sans autre précision aux candidats : Quel président serez-vous ? Quelle société voulez-vous ? Quelle vision avez-vous pour la France ? comment déclinerons-nous ces thèmes ? Vous le découvrirez jeudi !

Croyez-vous que les présentateurs disposent de bureaux luxueux ? Jugez vous même :

David Pujadas, Gilles Bouleau et Alexandra BensaId

David Pujadas, Gilles Bouleau et Alexandra Bensaid

Entassés dans la loge de Gilles Bouleau, nous avons rêvés tout haut le débat idéal. Nostalgie de vieux étudiants ? Goût pour la promiscuité ? Je ne sais pas. Mais en tous cas vous pouvez constater que personne ne fait de chi chi. Moi, j'essaye de n'intervenir qu'à bon escient dans ce débat très vivant. Il faut éviter à tout prix la cacophonie. Demain, dans l'après midi qui précédera le débat il me faudra veiller, avec les patrons, à ce que notre conducteur soit rempli juste comme il faut. Rien de pire que de couper à l'antenne des thèmes entiers, même si ça peut arriver, bien entendu.

Catherine Nayl, Directrice de l'information de TF1, et Michel Field, mon patron.

Catherine Nayl, Directrice de l'information de TF1, et Michel Field, mon patron.

Jeudi, c'est un gros dispositif que nous déployons. Franceinfo:(TV) sera à l'antenne dès 18 heures, France 2 gardera l'antenne non-stop à partir de 20 heures, et débriefera le débat ensuite avec Julian Bugier et Nathalie Saint-Cricq. David Pujadas sera présent avant, pendant et après le débat. C'est un grand rendez-vous pour les candidats, mais aussi pour la télévision publique; Raison de plus pour aller dormir un peu. Il est minuit, jeudi a déjà commencé : rideau sur ce blog. Rendez-vous à l'antenne !

Texte et photos Pascal Doucet-Bon

Publié par Pascal Doucet-Bon / Catégories : Non classé

Related Posts:

  • No Related Posts