Une Maison de renaissance

 Ils s'appellent Nora, Jean Marie, Annie ou Sylvie...Leur vie cabossée les a menés dans un petit coin du Gard où, tranquillement, ils se reconstruisent ensemble.

Depuis 3 ans, l'association Habitat et Humanisme pilote cette structure originale. Le principe: des logements autonomes à faible loyer pour des publics fragiles. A Marguerittes, près de Nîmes, 22 "pensionnaires" ont trouvé refuge après des accidents de vie. Mais il ne s'agit pas d'hébergement gratuit. Chaque locataire paye un loyer, une redevance qui varie entre 50 et 100 euros. Une manière de les responsabiliser pour réapprendre l'autonomie, financière notamment. "Pour ces personnes, le logement autonome n'est pas encore  la solution, explique Anita De Knuyt, l'éducatrice, "hôtesse" des lieux, qui aide et anime la petite communauté. Ils ne sont souvent pas prêts car ils doivent se resocialiser, retrouver les gestes du quotidien avant de voler de leurs propres ailes". Car le but, c'est évidemment de pouvoir un jour quitter les lieux pour reprendre un logement de droit commun.

Ces maisons sont financées par les redevances mais aussi les subventions publiques et les fonds levés par Habitat et Humanisme grâce à l'épargne solidaire. Il existe d'autres maisons relais en France, notamment à Nantes où la structure accueille des familles avec enfants.

Reportage tourné par Tatiana Daligault et monté par Frédérique Prigent.

 

Articles similaires

  • Aucun article similaire
Publié par srblogs / Catégories : Actu

Articles similaires

  • Aucun article similaire