Le bilan provisoire de la tempête Harvey

Pendant cinq jours, des pluies diluviennes se sont abattues sur le Texas. Après le passage de la tempête tropicale Harvey, l'heure est aux premières estimations. 

Un bilan humain encore incertain. Avec la décrue, les sauveteurs redoutent de découvrir d'autres corps, coincés dans les habitations inondées. Pour le moment, 44 personnes ont péri suite à la tempête Harvey. Presque un million de personnes ont été évacuées, mais les pompiers et les volontaires poursuivent le porte-à-porte à la recherche de survivants.

1462124-camionnette-blanche-retrouvee-prise-piege

© Mark Ralston / AFP

Mercredi, six membres d'une même famille avaient été découverts noyés dans une camionnette. Il s'agissait d'un couple et de ses quatre arrière-petits-enfants âgés de 6 à 16 ans. Sammy Saldivar, le conducteur, tentait de fuir la montée des eaux avec sa famille, lorsqu'il a perdu le contrôle du van en essayant d'éviter un obstacle. Le véhicule a alors fini sa course dans un fossé, avant de se retrouver pris au piège dans des eaux boueuses, puis d'être emporté par le courant. L'homme était parvenu à s’en extraire, sans pouvoir aider ses parents, Manuel et Belia Saldivar, ni les enfants.

Des milliers de sinistrés. Selon la Maison-Blanche, 100 000 foyers ont été touchés par la catastrophe. L'agence fédérale des situations d'urgence (Fema) a installé 230 centres d'accueil temporaires pour abriter 30 000 personnes. 1 800 habitants ont également été hébergés dans des hôtels, d'après les déclarations de l'agence mercredi 30 août.

Un record de précipitations. Les services météorologiques affirment que 41 trillions de litres d’eau sont tombés sur le Texas. Le record absolu a été enregistré à l'est de Houston. De vendredi 25 août (midi) à mardi 29 août (15h40), 132 cm de pluie sont tombés sur la ville de Cedar Bayou, selon les mesures du National Weather Service de Houston. En second vient le site de Mary's Creek où 125 cm d'eau ont été mesurés.

Capture d’écran 2017-09-01 à 15.06.16

Coût de la catastrophe. L'incertitude pèse quant à l'estimation du coût des dégâts engendrés par la tempête tropicale Harvey. Les premiers calculs varient entre 30 milliards et 100 milliards de dommages (27 à 90 milliards d'euros). Selon la Maison-Blanche, 100 000 foyers ont été touchés par la catastrophe, sans oublier les navires de plaisance renversés, les entrepôts détruits et les caravanes couchées sur le flanc.

Une pluie de dons. Rapidement, une solidarité nationale s'est mise en place. Sur les réseaux sociaux, plusieurs personnalités du show-business américain ont affiché leur soutien aux victimes. La famille Kardashian a reversé 500 000 dollars à La Croix-Rouge et à L'Armée du Salut. Tout comme l'acteur Kevin Hart, qui interprétera la version américaine d'Intouchables. Celui-ci est aussi à l'initiative d'une levée de fonds auprès de ses fans via une plateforme numérique qui dépasse le million de dollars. Les chanteuses Jennifer Lopez et Nicki Minaj ont chacune fait un chèque de 25 000 dollars. La palme revient au joueur de football américain J.J Watt dont la cagnotte en ligne atteint quasiment la barre des 15 millions de dollars.

Hier, Sarah Sanders, la porte-parole de la Maison-Blanche, a annoncé que le président américain souhaitait faire un don personnel d'un million de dollars aux victimes des inondations, sans préciser pour autant le choix de l'organisme auquel le milliardaire confiera son argent. Dans la même journée, Donald Trump a également demandé au Congrès de débloquer des fonds d'urgence de 6 milliards de dollars (5 milliards d'euros) pour venir en aide aux victimes des deux États touchés, que sont le Texas et la Louisiane.

Yelen Bonhomme-Allard

@ABCActionNews Cinq personnes tuées dans les locaux de la compagnie Fiamma.

Un ancien employé tue 5 personnes avant de se suicider

Un homme âgé de 45 ans, s'est donné la mort ce matin dans les locaux d'une entreprise d'Orlando, après avoir tué cinq employés. Sept autres, également présents sur les lieux, ont survécu à l'attaque. Aucun rapprochement avec l'État Islamique n'a été envisagé.

Peu avant 8h00 ce matin (heure locale), la police d'Orlando a reçu un appel en provenance de la compagnie Fiamma, spécialisée dans la conception d'accessoires pour camping-car. Un ancien employé, licencié en avril dernier, est revenu dans les locaux de la société pour laquelle il travaillait. Muni d'un pistolet, il a ouvert le feu tuant cinq personnes, avant de retourner l'arme contre lui. À l'arrivée des secours, les corps de trois hommes et une femme ont été découverts sans vie. Une cinquième victime est décédée à l'hôpital des suites de ses blessures.

Âgé de 45 ans, l'identité du tireur n'a pas, pour le moment, été révélée. Les autorités n'envisagent aucun lien avec un groupe terroriste. Ce geste "ressemble vraisemblablement à un épisode de violence au travail", expliquait Jerry Demmings, shérif du comté d'Orange, en Floride. "C'était un ancien employé mécontent qui est revenu dans l'entreprise ce matin".

En 2014, les forces de l'ordre étaient déjà intervenues sur place car l'auteur de la fusillade avait frappé un autre employé. À l'époque, aucune charge n'avait été retenue à son encontre. Le tireur n'avait à son casier judiciaire que des petites condamnations pour possession de marijuana et délits de violence.

Un an auparavant, Orlando avait été la cible d'une attaque terroriste, revendiquée par l'État Islamique. La tragédie a eu lieu au sein d'une boîte de nuit homosexuelle, faisant état de 49 morts et de plusieurs dizaines de blessés.

Yelen BONHOMME-ALLARD