Les dessous du manoir Playboy, temple de la dépravation assumée

Hugh Hefner, le fondateur du magazine érotique Playboy, reconnaissable par son logo en forme de lapin, s'est éteint mercredi à l'orée de ses 91 printemps. Il aura vécu 46 ans dans son manoir Playboy, entouré d'un harem de jeunes femmes dénudées, et à la plastique de rêve. 

2654239

Cette propriété de Los Angeles était le refuge de Hugh Hefner et de ses nombreuses "bunnies" blondes, comme il aimait les appeler. De jeunes et jolies créatures, soumises aux caprices sexuels du fondateur de la presse érotique masculine. Ce dernier a acquis le manoir au style gothique en 1971, pour la modique somme de 1,2 millions de dollars. Le domaine construit sur 12 hectares, comprend une maison de 30 pièces dont 22 chambres, une salle de jeu, une piscine façonnée dans la pierre à l'image d'une grotte, un court de tennis, mais surtout un zoo privé où sont hébergés des oiseaux exotiques, des flamants roses et des singes.

marilyn-monroe-1953

La première couverture de Playboy avec Marilyn Monroe (1953).

En 2016, Playboy Entreprises avait mis en vente la Playboy Mansion au prix de 200 millions de dollars (170 millions d'euros). Ce n'est autre que le voisin, Daren Metropoulos, homme d'affaires et fils d'un milliardaire, qui a racheté la propriété.

Néanmoins, une clause annotée dans le contrat de vente autorisait Hugh Hefner à y habiter jusqu'à sa mort. C'est chose faite. Il sera prochainement enterré aux côtés de Marilyn Monroe dans le cimetière de Westwood Village Memorial Park, à Los Angeles. Seule ombre au tableau : que vont advenir les playmates sans leur mentor ?

Le temple de la dépravation

60+Playmate+Bunnies+Celebrate+Playboy+60th+ESGjolAbi92x

Seul ou accompagné, Hefner ne quittait jamais son peignoir en satin rouge.

Le manoir Playboy est le lieu de tous les fantasmes. Pendant pratiquement un demi-siècle, la demeure a accueilli des milliers d'invités aux moeurs légères. Parmi celles-ci, de riches célébrités triées sur le volet, - Pamela Anderson était une habituée - mais également de nombreuses playmates, déguisées en lapines afin de distraire les convives masculins.

Hugh Hefner aimait organiser des soirées toutes aussi érotiques qu'extravagantes. Et forcément les anecdotes ne manquent pas. Comme le rappelle Le Figaro, on raconte qu'Elvis Presley aurait eu une relation sexuelle avec huit "bunnies" simultanément, tandis que John Lennon aurait accidentellement brulé un tableau de Matisse avec une cigarette.

Déclin de l'empire face aux scandales 

holly-madison-a-droite-sur-l-image-est-une-ex-bunny-de-hugh-hefner_5952580

Holly Madison (à droite), est l'ex-copine de Hugh Hefner. © AFP

Même si Hugh Hefner ne pratiquait ses activités libertines qu'entre les murs de la Playboy Mansion, le milliardaire a souvent fait l'objet de scandales. Holly Madison (de son vrai nom Holly Cullen), ancienne petite amie du Patron et ex-playmate, a révélé son calvaire dans les pages de Down the Rabbit Hole, publié en 2015. Dans cet ouvrage autobiographique, elle retrace les humiliations subies pendant 7 ans, de la part de ses rivales mais aussi par le propriétaire des lieux.

Plus récemment, en mai 2016, la mannequin Chloe Goins avait poursuivi Bill Cosby pour agression sexuelle. Invitée à l'une des fêtes de Hefner alors qu'elle était encore mineure à l'époque, la jeune femme avait accusé le père de Playboy de complicité. Une attaque réfutée par ce dernier. Contrairement au côté glamour qu'Hefner revendiquait, les témoignages dressent l'image d'un sanctuaire libertin où le sexe, la drogue et l'alcool étaient banalisés et consommés sans modération.

Yelen Bonhomme-Allard

A lire aussi