Le Far West se vide de ses derniers cowboys

Cette semaine nous vous emmenons dans l'Ouest, sur la trace des derniers cowboys, icônes de l'Amérique. En 50 ans, leur nombre a été divisé par quatre.

On les reconnaît à leur silhouette, chapeau vissé sur la tête et veste en cuir sur le dos. Les cowboys sont les icônes de l'Amérique. Ces hommes de l'Ouest, souvent solitaires, ont fait le bonheur des westerns. Mais aujourd'hui, leur destin n'est plus assuré.

Sur le dos de leur monture, les cowboys travaillent plusieurs heures par jour pour rassembler leurs troupeaux sur les hauts plateaux du Colorado. Mais aujourd'hui, ces cavaliers de l'Amérique sont menacés par l'élevage intensif des ranchs industriels. Leur présence représente une concurrence inégale impactant fortement le prix de la viande sur le marché.  

Les cowboys traditionnels, autrefois perçus comme des "bad boys" virils, ne font pas le poids. Sans compter que les générations futures ne souhaitent pas reprendre l'héritage des ranchs d'élevage. Les cowboys sont alors contraints de vendre leurs propriétés à de riches acquéreurs qui n'ont que faire du patrimoine passé. Ces derniers transforment les grands espaces en complexes luxueux où le bétail a quasiment disparu.

Reportage de Valérie Astruc, Thomas Porlon, Andréane Williams et Arielle Monange 

A lire aussi