Détenu en Corée du Nord, un étudiant américain est rapatrié dans le coma

Condamné en 2016 par la Corée du Nord, Otto Warmbier, a été libéré et reconduit vers les Etats-Unis. L'étudiant américain âgé de 22 ans, est arrivé hier à Cincinnati dans le coma, après 17 mois passés derrière les barreaux. En janvier 2016, il avait été arrêté par les autorités nord-coréennes et condamné à quinze ans de travaux forcés pour le vol d'une affiche ornée d'un slogan politique, dans un hôtel de Pyongyang où il séjournait.

Que s'est-il passé durant sa détention pour plonger Otto Warmbier dans le coma ? Parti en Corée du Nord dans le cadre d'un séjour organisé pour le nouvel an, Otto Warmbien a été rapatrié, ce mercredi aux Etats-Unis, pour des raisons "humanitaires".

imrs.php

Otto Warmbier a été rapatrié en avion avant d'être conduit à l'hôpital en ambulance. @AP Photos

Peu de temps après son arrivée en Asie, l'étudiant américain a été arrêté puis condamné par la Cour suprême nord-coréenne à quinze ans de travaux forcés. Une sanction sévère pour le simple vol d'une affiche ornée d'un slogan politique, accrochée dans un hôtel de Pyongyang. Lors de son procès éclair, moins d'une heure, la justice l'avait alors accusé "d'activités hostiles" à l'égard du pays. Présenté à la presse quelques semaines plus tard, Otto Warmbier avait reconnu, en pleurs, avoir fait "la pire erreur de (sa) vie".

Selon les autorités nord-coréennes, Otto Warmbier aurait contracté une forme de botulisme, une affection neurologique grave et s'est vu administrer un somnifère qui l'aurait plongé dans le coma. "On nous a informés qu'il est dans cet état depuis mars 2016 mais nous l'avons appris il y a une semaine seulement", confiaient les parents du jeune homme. Ces derniers affirment également que leur enfant aurait été brutalisé pendant sa détention.

Hospitalisé à Cincinnati, Fred Warmbier, a informé que l'état de santé de son fils est stable mais qu'il souffre d'une sévère lésion neurologique. "Ils sont brutaux et terroristes, s'est-il exclamé. Nous voyons les résultats de leurs actions avec Otto". 

Au cours de ces dix dernières années, au moins 17 Américains ont été détenus en Corée du Nord et trois d'entre eux se trouvent toujours derrière les barreaux.

Yelen BONHOMME-ALLARD

A lire aussi