Pas de selfie pour les mafieux en prison

C’était jusqu’à présent laissé au libre arbitre de la direction de l’établissement, désormais les prisons italiennes détenant des prisonniers « 41 bis », c’est à dire les boss mafieux les plus dangereux, devront suivre les mêmes règles.

Une nouvelle circulaire de l’administration pénitentiaire décrit scrupuleusement les droits de ces « super boss » mafieux, les 700 plus dangereux d’Italie.

Désormais, ils ne pourront plus faire de selfie avec les membres de leur famille venus leur rendre visite. C’est une personne « de confiance » de la prison qui devra leur tirer leur portrait. Le ministre italien de la justice se justifie : « il ne faut pas oublier que les restrictions infligées aux 41 bis ne sont pas seulement des peines de prison supplémentaires, mais un instrument pour isoler les boss mafieux afin de réduire leur pouvoir criminel ».

Autre activité particulièrement contrôlée : la lecture de journaux et l’écoute de la radio. Interdiction pour les boss de lire les nouvelles locales, pour éviter qu’ils s’informent des « guerres » entre clans rivaux ou qu’ils puissent vérifier si leurs ordres ont été exécutés.

Pour la télévision, ils devront se contenter de dessins animés, de films… ou encore… de la chaîne du Vatican ! Les boss mafieux ne pourront plus regarder le foot sur les chaînes payantes, trop chères pour l’administration pénitentiaire.

Autre « bizarrerie », les chaussures de la marque « crocs » en plastique sont également bannies en raison de « « leurs épaisses semelles » pouvant servir à dissimuler des objets en tout genre ».

Publié par François Beaudonnet / Catégories : Non classé

A lire aussi

  • Aucun article