VIDEO : Turin, le paradis italien des vegans

Dans la péninsule, charcuterie et fromages sont les piliers de la tradition culinaire italienne. Pourtant, le mouvement vegan, qui exclue tous les produits d’origine animale, se fait une place toujours plus grande dans le pays du "bien manger", à Turin en particulier.

Outre les restaurants vegan toujours plus nombreux, les restaurants traditionnels proposant des pâtes sans viande et autres alternatives végétariennes fleurissent partout en Italie. Celle qui gagne le trophée de la ville la « plus vegan » est cependant Turin, la capitale du Piémont, dans le nord de l’Italie.

Aux commandes de la mairie depuis plus d'un an, Chiara Appendino du Mouvement cinq étoiles, parti antisystème premier en Italie, avait défrayé la chronique il y a un an, déclarant vouloir « promouvoir le régime vegan à Turin ». Il n’en fallait pas plus pour déclencher une vive polémique dans cette ville connue pour sa viande d’excellente qualité, ses spécialités carnivores et ses fromages. Parmi les plus célèbres et appréciées : le « vitello tonnato », de fines tranches de veau accompagnées d’une sauce aux câpres, citron et sardines ou encore la « tome piémontaise».

Pour les turinois attachés à leurs plats traditionnels à base de viande, le morceau a toujours du mal à passer. « Turin c’est du fromage, des saucissons, de la mozzarella,.. C’est ça qui fait vivre la ville », « Turin sans viande ni produits laitiers, impossible ! », s'insurgent des passants sur le marché de la ville.

Turin compte pourtant déjà plus de 30 restaurants et boutiques 100% vegan. Ici on ne trouve ni viande, poisson ou produits laitiers. Antonnella salue ce choix « courageux » de la maire. Turinoise convertie au « veganisme », elle se réjouit que sa ville soit devenue depuis quelques années « le paradis des vegans » en Italie, et de constater le nombre toujours plus croissant de clients dans les établissements qu’elle fréquente. Plus qu’un choix d’alimentation, exclure les produits d’origine animale de son alimentation est un choix éthique. « C’est important de se soucier du monde dans lequel on vit, et on connaît les conséquences pour la planète de l'élevage ».

Un discours qui tranche avec celui des bouchers de la ville, fiers de leur viande piémontaise. Pour eux, la maire n’a pas à imposer un mode de vie à ses habitants. Suite à la contestation, Chiara Appendino a décidé de n’instaurer qu’une mesure : proposer un menu vegan une fois par mois dans les écoles de la ville.

Les parents d'enfants végétaliens bientôt menacés par la prison ?

Le vegan n’a pas fini de faire parler de lui non seulement à Turin mais partout en Italie. Il y a quelques mois une députée du parti de Silvio Berlusconi, Forza Italia, a fait une proposition choc au Parlement.

La loi punirait de prison les parents qui "imposent à un mineur de moins de 16 ans un régime alimentaire privé de nutriments essentiels pour une croissance équilibrée". La député visait clairement le régime vegan et végétarien. Les parents seraient punis d’un an de prison, mais la peine peut être augmentée si le régime imposé cause des maladies ou lésions permanentes, de 4 à 6 ans en cas de mort.

La députée de Forza Italia veut se battre contre le comportement adopté par certain parents qui empêchent à leurs enfants de grandir sainement, en les privan de viande, poisson et produits laitiers. "Cela va contre les indications des médecins et nutritionnistes qui déconseillent à l’unanimité et depuis toujours de faire suivre ce régime aux enfants, adolescents et les femmes enceintes qui allaitent."

Publié par François Beaudonnet / Catégories : Non classé

A lire aussi

  • Aucun article