L'Italie aujourd'hui: Après Londres, Stockholm et Le Caire, Rome se prépare à un week end de Pâques sous haute tension

Après Londres, Stockholm et Le Caire, Rome se prépare à un week end de Pâques sous haute tension, 50 ans déjà que le "prince du rire" est parti.

Après Londres, Stockholm et Le Caire, Rome se prépare à un week end de Pâques sous haute tension

Le pape à son audience du mercredi

Toutes les mesures sont prises pour assurer au mieux la sécurité des fidèles et du Pape pendant les festivités de Pâques à Rome. 500 000 personnes sont attendues dans la capitale italienne pour ce long week end. C’est dans ce contexte que ces trois jours de festivités commencent Vendredi avec la Via Crucis (chemin de croix) au Colisée avec le pape François.

Pour pouvoir gérer au mieux les mouvements de foule, une grande partie du centre historique sera piétonne, des stations de métro fermées et les contrôles renforcés. Suite à l’attentat des églises coptes du Caire, la messe de Pâques célébrée dimanche matin par le Pape et sa bénédiction "Urbi et Orbi" seront sous haute surveillance.

50 ans déjà que le "prince du rire" est parti

Antonio de Curtis, alias Totò est décédé le 15 avril 1967. Le Louis de Funès italien reste dans les mémoires encore aujourd’hui, 50 ans après sa mort. Né dans un milieu défavorisé il commencera à jouer dans les théâtres napolitains, puis à donner la réplique à Anna Magnani.

A partir des années 50, sa carrière décolle et il jouera avec les plus grands de son époque, Claudia Cardinale, Marcello Mastroianni ou encore Jean Rochefort. L’Italie lui rend hommage cette semaine à travers de nombreux articles dans la presse écrite mais également avec la diffusion de ses films toute la semaine à la télévision. Il reste un des plus grands acteurs populaires de la péninsule.

 

Publié par François Beaudonnet / Catégories : Non classé

A lire aussi

  • Aucun article