Les secrets de la gastronomie italienne

Les touristes du monde entier qui affluent chaque année ne s'y sont pas trompés : en Italie, on mange bien. Et ce qui fait le succès de la gastronomie italienne, ce sont des plats simples, connus aux quatre coins du globe et savoureux... quand ils sont bien exécutés. Des chefs italiens nous ont montré comment les réaliser et comment reconnaître les mauvaises copies de ces plats emblématiques. Lasagnes, pâtes à la carbonara, risotto à la milanaise, tiramisu ou encore la fameuse pizza n'auront plus de secrets pour vous.

C'est d'ailleurs avec les pâtes que commence notre voyage, à Rome, où la carbonara a été inventée. Les soldats américains à la libération en 1945 avaient amené avec eux du bacon -aujourd'hui en Italie on utilise de la joue de cochon- et voulaient manger des pâtes : le plat était né!

Et pas besoin d'aller jusqu'en Chine pour trouver une carbonara ratée. Dans beaucoup de restaurants romains la recette est mal réalisée car on y met de la crème, affront suprême, et du parmesan. A Naples en revanche, on fait en sorte de ne pas galvauder l'art ancestral de la pizza. Si elle se mange dans n'importe quel pays du monde, c'est bien ici, au pied du Vésuve, qu'elle a été inventée.

D'abord une simple pâte recouverte de sauce tomate consommée dans le port de Naples, la pizza a pris ses lettres de noblesses avec la reine Marguerite qui y a fait ajouter mozzarella et basilic - les couleurs de l'Italie alors naissante. Découvrez l'histoire de la première livraison de pizza au monde.

A Milan, on fabrique depuis des siècles un risotto au safran qui a pris le nom de la ville et se déguste entre autres avec un osso bucco le jour de la fête de Sant'Ambrogio. L'épice jaune, l'"or" que l'on ajoute au riz cuit au bouillon, est produit à la main en Sardaigne avec un soin méticuleux.

Si les plats italiens ont autant de succès, c'est aussi parce qu'ils plaisent à tous, y compris aux enfants. Toujours au nord de l'Italie, à Bologne, on prépare dans les restaurants la lasagne à la bolognaise traditionnelle, cuite longuement et montée avec précision. Ce "gateau de pâtes" a son équivalent chocolaté : Carlo Campeone est le maestro du tiramisu, le célèbre dessert qu'il a inventé en 1971 à Trévise sans jamais le breveter. C'est lui qui a eu l'idée de tremper les boudoirs dans le café.

A lire aussi

  • Aucun article