Payer en ligne pour toucher le gros lot !

Depuis le 25 décembre, les Indiens peuvent espérer gagner de l'argent simplement en payant en ligne. Les chanceux seront tirés au sort chaque semaine. Le gouvernement indien a également annoncé une série d'exonération de taxes pour ce type de transaction. Cette nouvelle opération doit inciter les Indiens à utiliser de moins en moins l'argent liquide dans leur vie quotidienne. Depuis la démonétisation des billets de 500 et 1000 roupies, ils n'ont pas vraiment le choix. 

"Go digital, Get benefit" ("Optez pour le numérique, faîtes des bénéfices") : ce slogan a été lancé le 8 décembre dernier par le ministre des Finances. Il promet une série de promotions pour inciter les Indiens à payer par transactions électroniques. Concrètement, utiliser un mode de paiement électronique dans une pompe à essence, à un guichet de train ou encore au péage d'une autoroute donnera droit à une récompense financière. Par exemple, si un automobiliste utilise sa carte bancaire à la station-service, il aura une réduction de 0,75 % sur son plein d'essence. Le gouvernement fait également grâce des taxes sur les transactions en ligne inférieure à 2 000 roupies (28 euros).

Loterie en ligne

Quelques jours après, le gouvernement indien a surenchéri. Il a annoncé un système de loterie en ligne effectif depuis le 25 décembre pour une durée de 100 jours. Il s'agit d'un "cadeau de Noël pour la nation" . Chaque jour, 15 000 utilisateurs sont tirés au sort et peuvent gagner 1 000 roupies. Chaque semaine, le gain pourra aller jusqu'à 100 000 roupies. Pour finir cette opération en beauté, le 14 avril prochain, une grande loterie permettra de gagner 10 000 000 de roupies (141 000 euros). Cette loterie a été pensé particulièrement pour les classes défavorisés et les classes moyennes encore très peu habituées aux paiements électroniques.

Explosion des transactions en ligne

Depuis la démonétisation, les transactions en ligne ont explosé. En quelques semaines, Paytm, une application indienne qui sert de porte-monnaie numérique, a enregistré 20 millions d'utilisateurs supplémentaires soit 500 000 nouveaux clients par jour. En quelques clics ou en scannant un code barre, l'application permet de payer ses achats. Même certains vendeurs de rue ont adopté ce nouvel outil pour pouvoir continuer à travailler. Grâce à ce genre d'application, le nombre d'achats en ligne a été multiplié par six. Pour Zomato, un site de restauration sur internet, le nombre de paiement en ligne a augmenté de 200%.

Moderniser l'Inde et lutter contre l'argent sale

Le Premier ministre indien, Narendra Modi, a décidé de moderniser son pays en développant les transactions bancaires. Selon lui, il s'agit d'une arme pour lutter contre l'argent sale. En mai 2016, il avait même déclaré : "Si nous nous habituons à ne pas utiliser d'argent liquide (...) la corruption cessera et l'argent sale sera réduit". Un projet très ambitieux dans un pays où, il y a encore quelques semaines, 85% des travailleurs étaient payés en espèces et 95% des échanges se faisaient exclusivement en liquide.

Depuis la démonétisation de 86% des billets en circulation, l'économie indienne tourne au ralenti. Avoir des roupies dans sont porte-feuille est devenu un défi quotidien. Les files d'attente devant les distributeurs de billets sont toujours aussi importantes. Dans un pays sans liquidité, utiliser une carte de crédit devient donc incontournable. Du moins, pour ceux qui en possèdent une... Un Indien sur deux n'a pas de compte en banque. Les plus pauvres, complètement dépendants de l'argent liquide, sont les premières victimes de ce tournant radical.

Lucille Guenier

Publié par tdonzel / Catégories : Économie

A lire aussi

  • Aucun article