Élections législatives : pourquoi les Britanniques votent-ils toujours le jeudi ?

Exceptionnellement, les élections de 1978 n'ont pas eu lieu un jeudi : c'était le jour du lancement de la Coupe du monde.

Tandis que la quasi-totalité des pays européens votent le dimanche, toutes élections confondues, les Britanniques eux, votent le jeudi. Aucune loi officielle ne justifie ce choix mais les raisons officieuses sont nombreuses.  Alors pourquoi le jeudi ? Attention, "Parce que les Britanniques ne font jamais rien comme les autres" n'est pas une réponse valable.

Pour ces élections législatives anticipées de 2017 et comme pour chaque élection britannique depuis 1935, les électeurs se rendent aux urnes un jeudi. Il n'y a pas de raison officielle pour que le jeudi soit instauré comme jour de vote, mais lorsque l'on demande aux Britanniques leur avis sur la question, les mêmes théories reviennent.

Boire ou voter, il fallait trancher

drink-beerC'est l'hypothèse la plus récurrente mais aussi la plus surprenante. Au début du XXe siècle, le vendredi était le "pay day", c'est-à-dire le jour hebdomadaire de paie. On en a alors déduit que les Britanniques avaient les poches vides le jeudi. Ils n'avaient donc pas d'argent à aller dépenser dans les pubs et étaient ainsi libres (et sobres) pour aller voter. En revanche, retenir le vendredi comme jour de vote aurait été un risque de voir les électeurs se rendre aux urnes en état d'ébriété. La beuverie du vendredi pouvant s'étendre jusqu'au samedi, le choix du week-end aurait été écarté selon la même logique : qui aurait le courage d'aller voter le lendemain d'une alcoolisation excessive ?

 

Si tu vas au marché, profites-en pour aller voter

pexels-photo-197195Traditionnellement, le jeudi était jour de marché, et les habitants des campagnes se déplaçaient spécialement en ville ce jour là. Instaurer le vote le jeudi augmentait donc les chances de voir les ruraux dans les bureaux de vote puisqu'ils pouvaient profiter d'être sur place pour aller voter. Autrement, nombreux étaient ceux qui ne prenaient pas la peine de faire le déplacement.

 

Influence zéro 

pexels-photo-236113Les effets de l'alcool sur les électeurs n'étaient pas la seule inquiétude liée à l'instauration du jour de vote le week-end. La religion a également fait l'objet de questionnements. Le discours de l'officiant lors des cérémonies religieuses du week-end étant lié à la réalité quotidienne de l'assemblée, il pouvait avoir un impact sur le vote des électeurs. Afin d'éviter que le sermon du week-end n'influence les électeurs, il fallait que le jour de vote s'en écarte au maximum dans le temps.

 

Un week-end pour tout changer

pexels-photo-280359Selon cette théorie, le choix du jeudi n'était pas lié aux électeurs mais plutôt aux élus. Si le vote avait lieu le jeudi, les résultats pouvaient être connus le vendredi matin. Ainsi, on estimait que cela laissait au nouveau gouvernement le week-end entier pour se former. Il était alors prêt à se mettre au travail lundi à la première heure.

 

Face à toutes ces hypothèses, comment savoir où se trouve la vérité ? Pour Jon Henley, journaliste au Guardian, il n'y a pas de bonne ou de mauvais réponse. "C'est simplement une convention, il n'y a pas de règle officielle. Toutes ces raisons peuvent être vraies, personne ne sait vraiment. La meilleure réponse est la suivante : la Grande-Bretagne est attachée à ses traditions".

Sophie Chevallereau avec Loïc de La Mornais

A lire aussi

  • Aucun article