Un président atypique : l'investiture d'Emmanuel Macron vue par la presse britannique

Le baiser du couple Macron à l'Elysée fait la une, le 15 mai 2017.

Au lendemain de l'investiture d'Emmanuel Macron, toute la presse britannique a livré ses impressions sur la prestation du nouveau président. Or si les journaux insistent sur la rupture qu'il incarne et sa détermination à redresser la France, une grande place est faite à sa femme, Brigitte. En effet, Outre-Manche, la singularité du nouveau couple présidentiel fascine.

La cérémonie d'investiture du nouveau président français a été passée au peigne fin. Nombreux sont les journaux britanniques a avoir souligné sa volonté de redonner à la France ses lettres de noblesse. "Une série de cérémonies qui insistaient volontairement sur la puissance militaire française", analyse The Guardian. Et d'ajouter : "Il a rompu avec la tradition lorsqu'il s'est montré à bord d'un véhicule militaire et non d'une limousine". Pourtant, c'est le baiser du couple Macron à l'Elysée qui fait la une du célèbre quotidien.

IMG_5975
 
Et pour cause, les journaux britanniques n'ont d'yeux que pour Brigitte Macron. C'est notamment la tenue de la nouvelle Première dame qui a fait couler de l'encre. Le Daily Mail va même jusqu'à titrer "Sacre bleu ! The French First Lady of fashion" ("La nouvelle Première dame de la mode") en jouant ainsi avec les mots. L'ensemble bleu pâle de la "femme glamour" du président n'est pas passé inaperçu, ni le baiser qu'ils ont échangé. L'article ne semble finalement pas dédié à la cérémonie d'investiture du nouveau chef d'Etat, mais bien à son épouse : "Allez les bleus : Brigitte Trogneux in a Louis Vuitton suit" ("Brigitte Trogneux en tailleur Louis Vuitton"), commente le journal.

IMG_5979
 
Et d'un journal à l'autre, on retrouve le même adjectif : modestes. Pour The Guardian, le prix relativement abordable du costume d'Emmanuel Macron (environ 450 euros) vient contraster avec celui des costumes de François Fillon qui avait fait polémique. Même constat chez son épouse, qui aurait simplement emprunté son tailleur chez un grand couturier français. "Il avait l'air déterminé à créer une impression de modestie personnelle", peut-on lire en page 21 du I Paper. 

IMG_5977
 
Mais au-delà de la singularité du couple Macron, la presse britannique insiste sur le caractère atypique du président, dont l'attitude lors de cette investiture aurait été révélatrice. Si l'on en croit les pages du Guardian, le nouveau président français s'est démarqué de ses prédécesseurs et notamment de François Hollande. Ce dernier avait en effet choisi de ne pas emménager immédiatement dans le palais présidentiel afin de renvoyer une image de simplicité. Pour Emmanuel Macron, il n'en est rien. Le couple va emménager à l'Elysée. L'occasion pour le journal de rappeler la volonté du nouveau président de redorer le statut présidentiel et de réaffirmer son pouvoir. Le journal souligne également la démarche d'Emmanuel Macron, longue et pesante, comme pour "affirmer la puissance de l'autorité présidentielle".

Déjà avant l'investiture de son mari, Brigitte Macron fascinait les médias britanniques qui n'en ont qu'après son look, aux antipodes de celui des femmes de pouvoir britanniques.

Sophie Chevallereau avec Clément Le Goff

A lire aussi

  • Cybercafe Mohamed Chaari

    " The Guardian " n'est pas une médiocrité de paparazzis. Il est, mondialement, célèbre par son sérieux et son engagement politique et intellectuel de gauche. Pourquoi, donc, trop s'y focaliser sur le soit disant " singularité " du couple macron et sur des tenues vestimentaires ? Il y a d'autres sujets plus utiles, plus importants, et qui méritent, donc, plus d'analyses et d'attention malgré tout ce qu'on pourrait dire à propos de la liberté d'expression et de presse. C'est une question de priorités et sens de responsabilité sociale.