Flamands et Wallons : la cohabitation malgré les différends

Pays Basque, Écosse, Flandre, en Europe, la Catalogne n’est pas la seule région secouée par des velléités indépendantistes. En Belgique, le régionalisme flamand, très virulent dans les années 1960, a même conduit à la plus longue crise politique de l’histoire contemporaine, marquée par 541 jours de vacance du pouvoir entre 2010 et 2011. Divergences économiques entre les régions, questions territoriales et linguistiques, vision diamétralement opposée sur la réforme de l'état, le ressentiment des séparatistes flamands peut être à certains égards comparé au sentiment actuel des Catalans. A ceci près qu’aujourd’hui, la crise entre Wallons et Flamands n’est plus qu’un lointain souvenir. Certaines personnalités politiques du mouvement nationaliste flamand (N-VA) font désormais partie intégrante du gouvernement fédéral et chaque région et communauté dispose maintenant d’une plus large autonomie. Un compromis « à la belge » qui a su prendre le pas sur les antagonismes régionaux.

Billets sur le même sujet :

  • Aucun billets associés