Sylvie Goulard, une ministre europhile à la tête des armées

L'eurodéputée centriste, Sylvie Goulard, 52 ans, a été nommée ce mercredi ministre française des armées.

Elle succède à un poids lourd politique, Jean-Yves Le Drian. La nouvelle ministre est novice en matière militaire mais sa connaissance des rouages européens sera un atout précieux pour un chantier cher à Emmanuel Macron, l’Europe de la Défense.

Retour sur sa carrière
Sylvie Goulard a démarré sa carrière en 1989 au ministère des Affaires étrangères, dans l'équipe chargée du dossier de la réunification de l'Allemagne. Europhile et polyglotte, elle parle trois langues (allemand, anglais, italien). Elle rejoint Bruxelles, d'abord comme conseillère politique du président de la Commission européenne, l'Italien Romano Prodi, entre 2001 et 2004, dans une période charnière précédant l'élargissement de l'Union européenne vers l'Est, à dix nouveaux membres. Élue en 2009 députée au Parlement européen, réélue en 2014, Sylvie Goulard a notamment travaillé sur l'Union bancaire européenne et la supervision financière.

Sa nomination élargit le cercle des femmes ministres de la Défense : elles sont désormais sept en Europe (Allemagne, France, Italie, Espagne, Pays-Bas, Slovénie et Norvège) ainsi que la Haute représentante de l'UE Federica Mogherini, en charge de la politique de sécurité et de défense de l’Union.

Publié par Pascal Verdeau / Catégories : France

Billets sur le même sujet :

  • Aucun billets associés