L’UE inflige une amende record de 2,4 milliards d’euros à Google

La Commission européenne accuse le géant américain Google d'avoir abusé de sa position dominante dans la recherche en ligne pour favoriser son comparateur de prix Google Shopping, au détriment de ses concurrents relégués à des résultats de recherches moins visibles. Clôturant une enquête commencée il y a près de sept ans, la commissaire européenne à la Concurrence Margrethe Vestager a martelé: «Ce que Google a fait est illégal au regard des règles de concurrence de l'UE. Elle a empêché les autres sociétés de livrer concurrence sur la base de leurs mérites, et d'innover ». C’est une décision historique. D’abord pour le montant de l’amende, plus du double de l’amende infligée à Intel, précédent record. Ensuite parce qu’il concerne le secteur de l’internet, dont la complexité semblait le protéger et l’épargner des contraintes communautaires. Google a aussitôt fait part de son "désaccord" avec l'UE et a annoncé qu'il envisageait de faire appel.

A lire aussi

  • Aucun article

A lire aussi

  • Aucun article