La chute de l’icône Boris Becker, submergée par les dettes [Revue de presse 05/07]

©GERRY PENNY/EPA/REX/Shutterstock

Guten Morgen ! Bonjour !

L’ancienne star du tennis allemand Boris Becker a été déclarée en faillite il y a plusieurs jours. La Bild nous apprend aujourd’hui qu’il doit maintenant rembourser 36,5 millions d’euros à son ancien partenaire d’affaires et ami, le suisse Hans-Dieter Cleven.  « Après que la récente décision d'un tribunal de Londres de déclarer Boris Becker en faillite a été rendue publique, l'ancien associé en affaire de Boris Becker et chef d'entreprise Hans-Dieter Cleven se voit contraint de faire valoir ses exigences dans le cadre de cette procédure », a expliqué le cabinet d’avocat du plaignant dans un communiqué. L’homme d’affaires a ajouté avoir déjà laissé passer plusieurs dates butoirs de remboursement. Son avocat a pour l’instant jugé cette demande infondée. L’ancien tennisman qui commente en ce moment les matchs de Wimbledon « se tait sur cette affaire », ironise la Bild, qui ne manque pas de souligner son train de vie de luxe, en grande partie responsable de ces déboires financiers. L’ancien champion cumule à ce jour 3,5 millions d’euros de dettes.  

Le dérapage d’un ponte de la CDU sur les travailleurs précaires    

©imago

©imago

Le secrétaire général de la CDU, Peter Tauber, est la cible de toutes les critiques sur Internet. Alors qu’il discutait sur Twitter avec un internaute à propos du programme de son parti et du plein emploi, la réponse de Peter Tauber en a choqué plus d’un. Il commence par un premier tweet : « Campagne électorale : le « plein emploi », c’est bien mieux que « la justice » », auquel répond un internaute : « Ça veut dire que je dois faire 3 minijobs maintenant ? ». Peter Tauber a alors envoyé un tweet sévère : « Si vous aviez décemment étudié, alors vous n’auriez pas besoin de 3 minijobs ». La Bild a rencontré plusieurs Allemands ayant des minijobs qui le trouvent bien « arrogant » et « éloigné de la  réalité ». Plus tard, le secrétaire général s’est excusé en précisant qu’il voulait juste montrer « à quel point l’éducation était importante » et « il est désolé de l’avoir formulé de cette manière ». Plus de sept millions de personnes ont des minijobs, rémunérés maximum 450€ par mois en Allemagne. Cité par la Bild, le professeur Enzo Weber de l’institut de recherche sur le marché du travail et de l’emploi, explique que la « plupart font des minijobs pour gagner plus, pour soutenir un partenaire, à la retraite ou pendant les études ».  

L’Allemagne rachète les Panama Papers pour traquer les fraudeurs  

Le bureau fédéral de la police criminelle allemande a racheté pour 5 millions d’euros 11,5 millions documents secrets à l’origine du scandale des Panama Papers.  Les documents, achetés à une source anonyme, dévoilent un système d’évasion fiscale et de détournements constitué autour de 200 000 sociétés-écrans au Panama. Le ministre allemand de la Justice, Heiko Maas, s’est félicité de ces achats.

 

Bonne journée.

  

Toute léquipe du bureau de Berlin.

Publié par Amaury Guibert / Catégories : Non classé

A lire aussi

  • Aucun article