Législatives vues d'Allemagne : "Macron souverain absolu ?" [Revue de presse 19/06]

©EPA

Guten Morgen ! Bonjour !

« Quatre votes en deux mois, les Français ont terminé ce marathon de la démocratie dimanche », souligne l’éditorial du Tagesspiegel. Les électeurs ont donné au mouvement d’Emmanuel Macron une nette majorité à l’Assemblée nationale et la presse allemande s’inquiète déjà des risques d’absolutisme du président français. 

Emmanuel Macron, un « pouvoir absolu » ? 

C’est la question que se pose le Spiegel Online ce matin: « doit-il gouverner en souverain absolu ? ». En effet, « avec cette base de soutien, Macron peut probablement passer son programme de réforme sans entrave ». Le journal pointe aussi du doigt l’attitude très autoritaire d’Emmanuel Macron envers les médias : « les fuites sont traquées sans pitié ». La Süddeutsche Zeitung ajoute même : « on chuchote dans les salons de Paris, que c’est le « président le plus puissant de la République depuis Charles de Gaulle ».

Le défi de la faible participation 

La très faible participation ne rassure pas les journaux allemands. Car même si on peut expliquer cela « par le fait que tous les sondages prédisaient une nette victoire de LREM et que cela a donné le sentiment à beaucoup d’électeurs que la course était déjà jouée », explique Die Welt, c’est une « mise en garde » pour le Tagesspiegel. Et les prochains mois seront « un terrain d’essai » car tous attendent ses réformes. Le Zeit titre en effet : « Macron doit maintenant faire de la politique », et le Tagesspiegel ajoute qu’il doit être « efficace ». 

 La classe politique « mise au placard » 

C’est un raz-de-marée électoral et tous les journaux allemands soulignent la mise à l’écart de la classe politique traditionnelle « ainsi que Le Pen », ajoute Die Welt. Le journal souligne en effet que la composition d’un parlement proportionnellement aux résultats des élections présidentielles aurait été très différente avec un Front National beaucoup plus fort. Les électeurs ont exprimé leur volonté d’un « nouveau départ politique ». Die Welt souligne cette nouvelle composition parlementaire : « de nombreux députés politiques sont des nouveaux venus dans l'arène. Le Parlement peut être inexpérimenté, mais il est aussi plus jeune, avec plus de femmes, et surtout plein d’énergie et d'enthousiasme ».

Bonne journée !

Toute l'équipe du bureau de Berlin.

 

Publié par Amaury Guibert / Catégories : Non classé

A lire aussi

  • Aucun article
  • eufrdegb

    "Emmanuel der 1.", titre Der Spiegel. Une caricature aussi de Monsieur Macron en Napoléon (les clichés ont la vie dure!) ... Mais la presse allemande pointe aussi la très forte abstention.