L’Allemagne, terre promise de l’emploi [Revue de presse 16/03]

Guten Morgen ! Bonjour !

Les instituts de recherche sur l’économie prévoient que le marché du travail en Allemagne va continuer de croitre en 2017. Malgré une hausse des demandeurs d’emploi liée à l’arrivée de nombreux réfugiés, l’institut  de Halle table sur un taux de chômage à 5,6%, sous la barre symbolique des 6% ce qui n’a pas eu lieu depuis 1990 souligne ce matin le Tagesspiegel. L’institut de recherche sur l’économie de Berlin annonce une augmentation de 600 000 postes pour cette année et 440 000 pour l’année prochaine, ce qui permet de viser 5,1% de chômage en 2018. Cette augmentation des postes augmentera les chances des réfugiés de trouver un travail.  Quant à la croissance, elle devrait rester robuste:  les instituts prévoient un taux de 1,4% cette année et à 1,7% pour l’année prochaine.

Les Allemands font majoritaires confiance en leurs institutions  

Selon un sondage réalisé par le Global Trust Report en 2017, les Allemands font confiance en leurs institutions. La police (85%) et la justice (67%) sont en haut du podium. Suivent l’administration, l’armée, l’Euro, les organisations non-gouvernementales. En moyenne, les Allemands ont foi à plus de 50% en toutes ces instances. Mais les médias, l’Eglise et le gouvernement sont sous la barre des 50%, les partis politiques fermant la marche avec un taux de confiance de 18% seulement.

Respecter les feux pour piétons ou l’angoisse quotidienne allemande

C’est un vrai problème qui est soulevé par la Bild, supplément Berlin, ce matin : le temps pour traverser un passage clouté est souvent beaucoup trop court pour les larges avenues berlinoises, alors que les Allemands sont connus pour respecter scrupuleusement les règles en la matière. Sur l’une des plus grandes rues de la ville, la Bundesallee dans le quartier de Wilmersdorf, il faut traverser à la vitesse de 10,44 km/h, soit « à la Usain Bolt » ironise la Bild, afin de respecter la loi et traverser les 14,5 mètres quand le petit bonhomme est vert ! Loin de s’imaginer pouvoir déborder sur le feu rouge, les berlinois sont donc obligés de courir, en attendant que la municipalité réagisse et règle un peu mieux les feux.

Bonne journée !

Toute l'équipe du bureau de Berlin.

Publié par Amaury Guibert / Catégories : Non classé

A lire aussi

  • Aucun article