Les compléments alimentaires, inutiles, voire dangereux ?

Plus d'un quart des femmes et 15% des hommes prennent régulièrement des compléments alimentaires sans conseil médical, dans environ dans la moitié des cas. (DAVIES AND STARR / GETTY IMAGES)

La polémique sur les compléments alimentaires n'est pas nouvelle. Mais une récente étude vient en rajouter une couche. Menée sur près de 80 000 adultes français et publiée dans un bi-mensuel spécialisé, le British Journal of Nutrition, elle révèle que non seulement ces compléments alimentaires (magnésium, vitamines B6 et C, fer, calcium, zinc...) ne sont pas forcément efficaces mais qu'ils peuvent aussi s'avérer nocifs. Voici pourquoi :

Une alimentation variée et équilibrée suffit

Selon cette étude, conduite par des chercheurs français de plusieurs organismes (Inserm/Cnam/Inra/Université Paris13), les personnes qui prennent des compléments alimentaires consomment plus d'aliments bio, et ont globalement une alimentation et un mode de vie plus sains (non-fumeurs, plus d'activité physique...). En substance, ils pourraient peut-être économiser leur argent et se passer de ces compléments.

D'une façon générale, "nous ne recommandons pas la prise de compléments, mais plutôt une alimentation variée conforme aux recommandations du Programme national nutrition santé", relève l'un des auteurs.

Le risque d'interférence avec certains traitements n'est pas négligeable

Les compléments alimentaires peuvent interférer de façon indésirable avec des médicaments, confirme l'étude. Elle cite à l'appui un travail récent qui a évalué en détail 1 491 interactions entre 213 compléments alimentaires et 509 médicaments. La prise de bêta-carotène (un précurseur de la vitamine A) peut par exemple contribuer à réveiller des tumeurs latentes chez les fumeurs. Mais ce sont les médicaments ayant pour cible le système nerveux central ou cardio-vasculaire pour lesquels le plus d'interactions indésirables avec les compléments alimentaires ont été décrites.

En outre, selon Mathilde Touvier, qui a dirigé ces travaux, "des compléments alimentaires à base de produits naturels sont particulièrement contre-indiqués chez les patients atteints de cancers gynécologiques (gattilier, DHEA, trèfle rouge, luzerne, soja, igname sauvage), du sein (gattilier, DHEA, trèfle rouge, luzerne, soja, igname sauvage, cohosh noir), de cancer de la prostate (gattilier, DHEA, trèfle rouge, huile de lin) et de leucémies (échinacée)".

 

Un rappel qui n'est pas inutile, quand on sait que plus d'un quart des femmes et 15% des hommes prennent régulièrement des compléments alimentaires sans conseil médical, dans environ dans la moitié des cas. Objectif : se donner coup de pouce pour lutter contre la fatigue, notamment en plein hiver. Mieux vaut, visiblement, miser sur l'alimentation plutôt que d'avaler des gélules ou des ampoules. Les accros peuvent au moins consulter le Vidal spécial compléments alimentaires pour savoir où ils mettent les pieds.

Publié par Catherine Fournier / Catégories : Actu

A lire aussi

  • Mvil

    Sérieusement ?

    C'est pourtant d'une évidence sans nom qu'un régime alimentaire varié et équilibré est mieux qu'une prise de compléments alimentaires... et quoi qu'en dise cette étude, la prise de compléments (en tout cas dans mon cas) est là car je n'ai justement pas cette alimentation variée et équilibrée recommandée...

    Quant aux interaction possibles avec d’éventuels traitement, cela me semblait également assez évident... Bref.

  • http://www.facebook.com/profile.php?id=100002614308700 Hela Uta Pernollet

    Vu ce que l'on nous fait consommer, si l'on y prend garde, nous ne trouvons plus les éléments ''vivants'' suffisants dans notre nourriture, donc une complémentation s'impose.
    Forcement, cela déplaît au concerne de l'antisanté: l'industrie chimique , de médicaments et toute la structure médicale!

  • Kill uminati

    je connait de nombreuses sources sures, spécialistes etc qui certifie l'efficacité et, en général en tout cas, la sécurité de ces compléments, il faut évidement trouver les bon produits comme pour tout (beyond tangy tangerine)  mais évidement cela ne m'étonnerais pas que cette étude soit financer par des grands groupes pharma et/ou autres intérêts spéciaux (gloalistes/eugeniste) qui vous préfèrent mourant qu'en bonne santé j'ai par exemple vu une étude d'une université américaine (Clemson ou qlq chose du genre) qui a prouvé que certains de ces complément (dans ce cas tangy tangerine) permettaient de lutter contre le cancer (destruction des cellules cancéreuse sans dommages aux cellules saines) avec des taux d'efficacité entre 30 et 90% selon les types de cancer (tout ca sur des rat etc) De plus de nombreux produit dans la vie courante comme les OGM ou encore l'aspartame présent dans masse de produit ont été prouvés très dangereux (cancer, diabete type 2 etc etc) mais rien n'est fait car eh oui l'élite globaliste eugeniste vous veux enterré...

  • elisabeth

    Je pense que l'on peu associé les compléments alimentaires à un régime pour avoir un apport nutritionnel en plus. Pour ma part, je pense qu'il y a compléments alimentaires naturels à base de plantes et d'autres plus chimiques.Ceux aux plantes ont des vertus et pas seulement pour maigrir. Un site que j'ai découvert il y a peu de temps et qui présente un vaste choix de compléments : http://www.nutrilifeshop.com/